Wehrlein apte à participer au GP d'Australie

Le pilote allemand a passé avec succès les examens médicaux l'autorisant à disputer le Grand Prix d'Australie ce week-end.

Pascal Wehrlein n'avait pas participé à la première semaine des essais hivernaux à Barcelone, suite à une blessure contractée dans son accident survenu lors de la Race of Champions, en janvier à Miami.

L'Allemand avait fait son retour lors de la deuxième semaine des essais hivernaux, prenant le volant de la C36, mais il devait toutefois obtenir le feu vert des médecins de la FIA ce jeudi à Melbourne, comme l'exige le processus habituel.

"Il n'y a jamais eu de doute", a souligné Wehrlein auprès de Motorsport.com, interrogé sur d'éventuelles inquiétudes avant les examens. "Je me suis beaucoup entraîné cet hiver et, oui, peut-être que pendant quelques semaines je ne me suis pas entraîné aussi fort que je l'aurais voulu, mais je suis de retour à un entraînement normal depuis quelques semaines déjà. Sans aucun doute, le travail que j'ai fait avant ma blessure est payant."

Sauber mise sur la fiabilité

Ce premier Grand Prix de la saison est un saut dans l'inconnu pour le nouveau pilote Sauber, après des essais qui ont laissé penser que l'écurie suisse fermerait la marche dans la hiérarchie en ce début de saison. Néanmoins, l'Albert Park peut offrir de belles opportunités si la course est animée, et si d'autres équipes rencontrent des problèmes de fiabilité. Sur ce point, l'écurie de Hinwil veut s'appuyer sur la solidité déjà éprouvée de l'unité de puissance Ferrari 2016.

"Ca aide, définitivement", assure Wehrlein. "La première course est toujours une inconnue, car habituellement il y a beaucoup d'abandons. Nous avons vu à Barcelone que d'autres équipes ont des problèmes de fiabilité, et ça peut nous aider."

En retrait à Barcelone, la C36 a toutefois roulé sur le circuit catalan avec des charges de carburant plus élevées que les années précédentes, d'après Marcus Ericsson. Le Suédois, qui rempile pour sa troisième saison avec l'équipe, ne se voile pas la face pour autant. 

"Nous venons ici avec l'objectif de marquer des points, car je crois que c'est possible", annonce-t-il. "Peu importe à quel point nous serons compétitifs samedi [en qualifications], nous aurons toujours une bonne chance de marquer des points dimanche, car quelques équipes ont eu des problèmes lors des essais, et nous devons en tirer un avantage."

Propos recueillis par Scott Mitchell

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Pascal Wehrlein
Équipes Sauber
Type d'article Actualités
Tags fia