Williams nie vouloir devenir l'équipe B de Mercedes

Claire Williams a démenti des rumeurs selon lesquelles Williams envisagerait de renforcer ses relations avec Mercedes, son motoriste en Formule 1, dans le but de partager des composants comme le fait Haas avec Ferrari.

Williams nie vouloir devenir l'équipe B de Mercedes
Claire Williams, team principal adjointe Williams
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+
Lance Stroll, Williams FW41
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lance Stroll, Williams
Williams FW41
Lance Stroll, Williams FW41
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+

Un média allemand a laissé entendre que Lawrence Stroll, le père de Lance Stroll, faisait son maximum pour pousser Williams à conclure un accord d'équipe "B" avec Mercedes sur le même modèle que Haas. Cela permettrait à l'écurie d'accéder à certaines technologies de l'écurie de Brackley, tout en réduisant ses effectifs et ses coûts.

Williams emploie actuellement 550 personnes, soit beaucoup plus qu'une équipe comme Force India, dont le personnel est composé d'environ 400 têtes.

L'équipe a toujours été connue pour sa détermination à rester un constructeur – contrairement à Force India, autre équipe cliente de Mercedes, elle utilise toujours sa propre boîte de vitesses – et Claire Williams insiste sur le fait qu'il n'y a pas de projets visant à changer de philosophie. 

"Je ne sais pas d'où vient cette histoire", déclare-t-elle à Motorsport.com. "Nous sommes un constructeur. Frank et Patrick [Head] se sont battus pour notre indépendance pendant des décennies, et ils ont fait un travail incroyable. L'une de mes responsabilités est de protéger notre indépendance. Et c'est incroyablement important pour nous."

Williams a clairement fait part de tout son soutien aux plans de Liberty Media pour 2021, mais l'équipe admet qu'elle doit générer des fonds pour tenir le coup lors des deux prochaines saisons, avant une potentielle modification de la manière dont les revenus sont distribués. Cette dernière soulagerait économiquement les équipes qui n'appartiennent pas au trio de tête.

"Ce sont les joies de la F1, nous essayons toujours de voir ce que l'on peut faire pour notre budget afin de nous assurer d'avoir une enveloppe saine pour courir l'année suivante", précise Claire Williams. "Cette année, ce n'est pas différent de la précédente, ni d'il y a dix ou trente ans, c'est exactement pareil. Les choses n'ont pas changé." 

"Nous avons annoncé nos résultats financiers la semaine dernière, et ils sont vraiment positifs, donc je ne crois pas que quiconque devrait trop s'inquiéter pour Williams actuellement. Mais nous avons besoin de ces propositions pour 2021. Nous ne nous en sommes pas cachés, non seulement pour notre équipe, mais parce que nous croyons qu'elles sont extrêmement importantes pour l'avenir de la F1."

partages
commentaires
Ecclestone ne reconnaît plus Hamilton, Wolff en rigole
Article précédent

Ecclestone ne reconnaît plus Hamilton, Wolff en rigole

Article suivant

Dépassements : la F1 vers un vote de dernière minute pour 2019

Dépassements : la F1 vers un vote de dernière minute pour 2019
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021