Formule 1 Présentation Williams

La Williams FW45 sera une évolution plus qu'une révolution

Dave Robson, responsable performance chez Williams, a expliqué que l'équipe britannique avait préféré faire évoluer le concept vu sur la FW44 de 2022 plutôt que de repartir d'une feuille blanche.

La livrée de la Williams FW45

Si les fans ont dû se contenter de sa nouvelle livrée ce lundi, la Williams FW45 dévoilera ses formes très bientôt, lors d'un shakedown organisé sur le circuit de Silverstone dès la semaine prochaine. En attendant d'en savoir plus sur la nouvelle machine de l'équipe de Grove, les spéculations vont bon train quant à la direction prise par les ingénieurs après une année 2022 certes conclue à la dernière place du championnat constructeurs mais marquée par de plus encourageantes performances en milieu de grille.

Interrogé par Motorsport.com, Dave Robson, responsable performance de Williams, a donné de premiers indices en révélant que l'équipe avait pris la décision de faire évoluer le concept de la FW44, dans la continuité des améliorations majeures introduites au Grand Prix de Grande-Bretagne 2022 ayant notamment modifié la forme des pontons.

"Philosophiquement, [la FW45] est une évolution. Visuellement, vous verrez bien", a commenté Robson. "Les changements de règles sur le plancher dominent évidemment [la liste des nouveautés] et l'autre chose que vous trouverez la plus évidente est une mise à jour des pontons, qui représentent une évolution de ce que nous avons fait pour les améliorations de Silverstone [en 2022]."

"Nous étions alors un peu limités par la disposition des radiateurs et nous ne voulions pas les changer complètement. Nous avons donc eu l'occasion de travailler là-dessus et de disposer les choses un peu différemment. Ce sont probablement les principaux changements visibles mais, philosophiquement, c'est une évolution."

Alex Albon et Logan Sargeant seront les pilotes de Williams en 2023.

Alex Albon et Logan Sargeant seront les pilotes de Williams en 2023.

En dépit des évolutions de Silverstone, la Williams FW44 n'est pas tout à fait parvenue à surmonter ses difficultés concernant l'appui aérodynamique, ce qui la pénalisait dans les virages lents. L'équipe britannique s'est donc concentrée sur la résolution de ce problème au moment de développer la future FW45.

"Les virages lents, demandant beaucoup d'appui, étaient certainement importants pour nous en termes de réglages", a ajouté Robson. "Je pense que cela dépend en grande partie des caractéristiques de la voiture et de la façon dont les pilotes peuvent utiliser l'appui aérodynamique à disposition. Nous avons beaucoup travaillé là-dessus, nous avons fixé des objectifs."

"Il est difficile de mettre un objectif de temps au tour sur quelque chose comme ça. Donc ça peut être compliqué de l'échanger pour de l'appui de base et de la traînée. Mais nous pensons que nous avons fixé de bons objectifs et que nous avons vu de bons progrès lorsque nous avons pris les données de la soufflerie et que nous les avons analysées sur le simulateur avec les pilotes. Mais il faudra voir. Nous avions certainement besoin d'apporter quelques améliorations et j'aime à penser que nous l'avons fait."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent La relation Williams-Mercedes ne sera pas "un modèle à la Haas"
Article suivant Alfa Romeo dévoile la C43, véritable F1 2023

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France