Le point F3.5 - Fittipaldi frappe un grand coup

Pietro Fittipaldi a frappé un grand coup pour la manche d'ouverture de la Formule V8 3.5 à Silverstone, remportant les deux premières courses de la saison.

Course 1

Auteur de la pole position, Pietro Fittipaldi a pris un envol parfait lors de la course et a creusé l'écart à un rythme effréné, jusqu'à avoir près de sept secondes d'avance au septième tour. Il devançait alors Egor Orudzhev et Matevos Isaakyan, son coéquipier René Binder ayant manqué son départ.

Orudzhev n'avait toutefois pas dit son dernier mot et a commencé à grignoter son retard, seconde par seconde, et a passé les huit derniers tours à moins de deux secondes du leader. Sans parvenir à se rapprocher suffisamment pour lancer une attaque : c'est Fittipaldi qui s'est imposé.

"Nous avons pris un très bon départ, mais ensuite, j'ai eu un problème, lié à l'échappement, je crois. Je perdais beaucoup de vitesse", explique le Brésilien. "Après ça, j'ai dû m'adapter et attaquer autant que possible pour maintenir un bon écart par rapport à Egor, et nous avons pu gagner. Je suis vraiment content."

Orudzhev est monté sur la deuxième marche du podium, mais n'a pas conservé ses 18 points : le pilote russe a été disqualifié, car son AVF était 500 grammes en dessous du poids minimal.

Alfonso Celis Jr a donc hérité de la deuxième place. Le Mexicain a réalisé une course solide, prenant l'avantage sur René Binder et Matevos Isaakyan successivement pour franchir le drapeau à damier à moins d'une seconde d'Orudzhev.

Egor Orudzhev, AVF
Egor Orudzhev (AVF) devance Alfonso Celis Jr (Fortec Motorsports)

Isaakyan a signé la troisième place après avoir opposé une farouche résistance à Celis, alors que Binder, qui tenait le rythme des leaders en première moitié de course, s'est effondré par la suite et concède 14 secondes à son coéquipier.

Nelson Mason est parvenu à remonter depuis le 12e et dernier emplacement de la grille, mais a échoué à trois dixièmes de Damiano Fioravanti pour l'honneur d'être le premier rookie. "La course a été difficile pour moi car c'était ma première en World Series", commente Fioravanti. "Je suis un peu fatigué, c'est une voiture très puissante sur un circuit difficile comme Silverstone. J'étais sixième après le deuxième virage et j'ai conservé ma position jusqu'à la fin. Je suis très content d'être meilleur rookie."

Les autres pilotes sont loin, très loin. Tereschenko, Menchaca et Kanamaru finissent à plus de 40 secondes du leader (avec un arrêt au stand imprévu pour le Mexicain). Le quinquagénaire Giuseppe Cipriani est relégué à 78 secondes, mais grappille le point de la dixième place grâce à la disqualification d'Orudzhev. Roy Nissany, quant à lui, a été contraint à l'abandon dès le premier tour, à cause d'une touchette avec Tereschenko.

 Silverstone - Course 1

 

Pilote

Équipe

Temps/Écart

1

 Pietro Fittipaldi

Lotus

42:05.753

2

 Alfonso Celis Jr

Fortec Motorsports

1.584

3

 Matevos Isaakyan

SMP Racing by AVF

6.295

4

 René Binder

Lotus

13.977

5

 Damiano Fioravanti

Il Barone Rampante

16.208

6

 Nelson Mason

Teo Martín Motorsport

16.506

7

 Konstantin Tereschenko

Teo Martín Motorsport

42.969

8

 Diego Menchaca

Fortec Motorsports

44.276

9

 Yu Kanamaru

RP Motorsport

59.534

10

 Giuseppe Cipriani

Il Barone Rampante

1:17.850

Ab

 Roy Nissany

RP Motorsport

23 tours

DSQ

 Egor Orudzhev

SMP Racing by AVF

0.749

Podium : le deuxième Egor Orudzhev, AVF, le vainqueur Pietro Fittipaldi, Lotus, le troisième Alfonso Celis Jr., Fortec Motorsports

Podium : 2e Egor Orudzhev (AVF), 1er Pietro Fittipaldi (Lotus), 3e Alfonso Celis Jr (Fortec Motorsports)

Course 2

Également en pole position pour la deuxième course du week-end, Pietro Fittipaldi a réussi son envol. Encore une fois, son coéquipier René Binder ne peut en dire autant, puisqu'il a chuté à la sixième place depuis son emplacement en première ligne.

Dès le premier tour, Fittipaldi a creusé un écart ahurissant, supérieur à trois secondes, sur son groupe de poursuivants, composé de Roy Nissany, Egor Orudzhev, Matevos Isaakyan et Nelson Mason.  Avance qui était proche des cinq secondes après six tours, lorsque les concurrents ont commencé à rentrer aux stands pour effectuer leur changement de pneus obligatoire.

Les arrêts ont permis à Orudzhev de prendre l'avantage sur Nissany. Reste qu'une fois tout le monde passé par la pitlane, Fittipaldi conservait ses cinq secondes d'avance. Toutefois pas pour longtemps, puisque Nelson Mason et Matevos Isaakyan se sont accrochés au virage de Brooklands lorsque le pilote Teo Martín a tenté de faire l'extérieur à son rival d'AVF, provoquant l'intervention de la voiture de sécurité.

L'avance de Fittipaldi a donc été réduite à néant, mais le Brésilien a repris sa marche en avant pour franchir le drapeau à damier 2,623 secondes avant Egor Orudzhev. "Les gars de derrière m'ont mis beaucoup de pression, mais j'ai su garder la tête froide", déclare le Brésilien.

Pietro Fittipaldi, Lotus franchit le drapeau à damier
Pietro Fittipaldi (Lotus) franchit le drapeau à damier

Roy Nissany complète le podium, et se fend d'un commentaire inattendu à l'égard du vainqueur : "Après mes deux victoires de l'an dernier, j'ai laissé une bonne base de réglages à Pietro pour réitérer ma performance de 2016. Bravo à lui."

René Binder, Konstantin Tereschenko et Alfonso Celis Jr ont franchi la ligne d'arrivée dans un mouchoir de poche, respectivement quatrième, cinquième et sixième. Ce n'est d'ailleurs qu'à quelques tours de l'arrivée que le Russe a pris l'avantage sur le Mexicain.

Diego Menchaca s'est classé septième devant Damiano Fioravanti, qui s'est élancé de la voie des stands après avoir calé au départ. L'intervention de la voiture de sécurité a permis à l'Italien de rattraper son retard et de finir la course devant son coéquipier et compatriote Giuseppe Cipriani. Le quinquagénaire, bon dernier, n'en marque pas moins les deux points de la neuvième place.

Yu Kanamaru, quant à lui, a été contraint à l'abandon. Le Japonais est rentré au stand au quatrième tour, suite à une sortie de piste dans le premier secteur.

 Silverstone - Course 2

 PiloteÉquipeTemps/Écart
 Pietro Fittipaldi Lotus 41:50.035
 Egor Orudzhev SMP Racing by AVF 2.623
 Roy Nissany RP Motorsport 5.404
 René Binder Lotus 6.298
 Konstantin Tereschenko Teo Martín Motorsport 6.930
 Alfonso Celis Jr Fortec Motorsports 7.913
 Diego Menchaca Fortec Motorsports 13.423
 Damiano Fioravanti Il Barone Rampante 14.077
 Giuseppe Cipriani Il Barone Rampante 29.837
Ab   Matevos Isaakyan SMP Racing by AVF 12 tours
Ab   Nelson Mason Teo Martín Motorsport 12 tours
Ab   Yu Kanamaru RP Motorsport 18 tours

Le vainqueur Pietro Fittipaldi, Lotus

Le vainqueur Pietro Fittipaldi (Lotus)

Championnat

Deux pole positions et deux victoires : Pietro Fittipaldi donne le ton. Le Brésilien a marqué les 50 points disponibles lors de ce meeting, et puisqu'il est le seul pilote à être monté sur le podium lors des deux courses, il dispose déjà de 24 unités d'avance !

Les expérimentés Alfonso Celis Jr, René Binder et Egor Orudzhev sont également aux avant-postes grâce aux bons résultats qu'ils ont obtenus ce week-end. Quant à Giuseppe Cipriani, sa fiabilité lui permet d'échapper à la dernière place.

Championnat de Formule V8 3.5 après 2 courses sur 18

 PiloteÉquipeUnited Kingdom SilverstonePoints
1 Brazil Pietro Fittipaldi Lotus 1 1 50
2 Mexico Alfonso Celis Jr Fortec Motorsports 2 6 26
3 Austria René Binder Lotus 4 4 24
4 Russia Egor Orudzhev SMP Racing by AVF DSQ 2 18
5 Russia Konstantin Tereschenko (R) Teo Martín Motorsport 7 5 16
6 Russia Matevos Isaakyan SMP Racing by AVF 3 Ab 15
7 Israel Roy Nissany RP Motorsport Ab 3 15
8 Italy Damiano Fioravanti (R) Il Barone Rampante 5 8 14
9 Mexico Diego Menchaca (R) Fortec Motorsports 8 7 10
10 Canada Nelson Mason (R) Teo Martín Motorsport 6 Ab 8
11 Italy Giuseppe Cipriani Il Barone Rampante 10 9 3
12 Japan Yu Kanamaru RP Motorsport 9 Ab 2

Le prochain meeting de Formule V8 3.5 aura lieu, de nouveau, aux côtés du WEC. Ce sera sur le circuit de Spa-Francorchamps, les 5 et 6 mai prochains.

Roy Nissany, RP Motorsport
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formula V8 3.5
Événement Silverstone
Circuit Silverstone
Pilotes Pietro Fittipaldi
Équipes Charouz Racing System
Type d'article Analyse
Tags résultats, résumé