Rosenqvist en pole position pour la course qualificative

partages
commentaires
Rosenqvist en pole position pour la course qualificative
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Traduit par: Benjamin Vinel
20 nov. 2015 à 10:05

Felix Rosenqvist a résisté à la pression de Dani Juncadella pour s'octroyer la pole position de la course qualificative du Grand Prix de Macao.

Daniel Juncadella, Fortec Motorsports Dallara Mercedes-Benz
Charles Leclerc, Van Amersfoort Racing Dallara Volkswagen
Antonio Giovinazzi
Sam Macleod, Team West-Tec F3 Dallara Mercedes-Benz
Markus Pommer, Motopark Dallara Volkswagen
CAllum Ilott, Carlin Dallara Volkswagen
Jake Dennis, Prema Powerteam Dallara Mercedes-Benz
Felix Rosenqvist, Prema Powerteam Dallara Mercedes-Benz
Daniel Juncadella, Fortec Motorsports Dallara Mercedes-Benz
Daniel Juncadella, Fortec Motorsports Dallara Mercedes-Benz

Rosenqvist a toujours été l'homme à battre, ayant déjà signé le meilleur temps de la première séance qualificative ce jeudi. Cependant, Charles Leclerc s'est emparé de la tête du classement à mi-séance aujourd'hui : tout était à refaire pour le pilote Prema.

La riposte de Rosenqvist ne s'est pas fait attendre : après avoir chaussé des pneus neufs, le Suédois a bien répondu avec une série de tours qui lui a permis de reprendre la première place.

Derrière lui, Juncadella était bien parti pour faire jeu égal. Rosenqvist a donc remis le couvert en reprenant deux dixièmes d'avance sur son rival.

Ce résultat s'est confirmé lorsqu'Antonio Giovinazzi a percuté le mur juste après Matsuya Bend, à quatre minutes du drapeau à damier. En effet, le drapeau rouge a été agité et la décision a été prise de ne pas relancer la séance, ce qui a assuré une première ligne composée de Rosenqvist et Juncadella.

Derrière eux, on retrouvera Charles Leclerc et Antonio Giovinazzi, deux ténors du championnat 2015 de F3 Europe, puis Markus Pommer et Sam MacLeod. Jake Dennis, quant à lui, a connu de nombreux problèmes ce weekend et ne s'élancera que quatorzième.

Un premier drapeau rouge avait été provoquée par la sortie de piste de Callum Ilott à la sortie de San Francisco Bend, après seulement cinq minutes d'essais.

Rosenqvist et Juncadella ont fait le maximum

"Les deux gars [Leclerc et Juncadella] m'ont vraiment poussé dans mes retranchements," commente Rosenqvist. "Quand ils m'ont dit à la radio que Dani était sur un temps similaire, j'ai dû passer la vitesse supérieure et prendre de gros risques pour passer en 1:10.4, ce qui était très bon, je pense. Je pensais avoir tiré le maximum des pneus, donc j'étais content du tour."

Même si Juncadella aurait pu tenter sa chance à nouveau sans le drapeau rouge provoqué par Giovinazzi, il pense avoir fait le maximum de toute façon.

"Je ne pense pas que j'aurais pu aller plus vite," estime l'Espagnol. "Pour être honnête, c'est un peu inattendu. J'espérais le top 5, donc j'étais assez prudent, mais après avoir changé de pneus, j'étais particulièrement bien situé en piste, pas le moindre trafic, et j'ai pris un maximum de risques."

"L'équipe m'a donné une très bonne voiture et j'ai attaqué à fond pendant le tour entier. Je suis surpris parce que je ne m'attendais pas à être si près de la pole. Je n'ai jamais eu de si bonnes sensations de toute l'année," conclut Juncadella.

Prochain article Formule 3