Comment Ferrari prépare 2013 et 2014

Ferrari se prépare cette année encore à devoir jongler sur deux tableaux : la partie production de la Scuderia, dirigée par Corrado Lanzone, prépare activement les saisons 2013 et 2014

Ferrari se prépare cette année encore à devoir jongler sur deux tableaux : la partie production de la Scuderia, dirigée par Corrado Lanzone, prépare activement les saisons 2013 et 2014. Un scénario similaire à la fin de saison 2012, où l’équipe jouait le titre avec Fernando Alonso.

L’an passé, puisque nous nous sommes battus pour le titre jusqu’à la dernière course de 2012, nous devions continuer à développer certains éléments, dont les ailerons et la carrosserie, en vue des dernières courses aux Etats-Unis et au Brésil. Dans le même temps, nous développions la nouvelle monoplace 2013”, a précisé Corrado Lanzone.

Tout comme lorsque nous devions faire évoluer la F2012 tout en travaillant sur la nouvelle F138, nous faisons aujourd’hui face à une nouvelle superposition : il nous faut développer et fabriquer la voiture et le moteur pour 2014, tout en mettant nos efforts dans la bataille de la saison 2013.

Cela demande un effort spécifique d’organisation”, a-t-il affirmé, “car les délais de production de chaque élément de la monoplace doivent se conformer aux différentes étapes du projet qui doit être terminé à temps pour que l’équipe soit aussi compétitive que possible pour 2014.

Si le règlement en Formule 1 changera très peu en 2013, la transition vers les V6 turbo, qui seront introduits en 2014, requiert beaucoup de travail pour la Scuderia et les autres équipes, qu’elles fournissent leurs propres moteurs ou non. De plus, toutes les équipes continuent à faire évoluer leurs monoplaces, ce qui oblige à constamment les améliorer.

Lorsque les règles restent les mêmes, les ingénieurs axent leurs efforts sur la réduction du poids, la répartition des masses et la production d’éléments optimisée autant que ce peut”, a-t-il dévoilé. “La phase de production est un moment important, où ces tâches doivent être réalisées correctement.

S’il est assez facile de changer la forme des parties externes de la voiture en cours de saison, il est bien plus difficile d’apporter des modifications aux éléments centraux. La miniaturisation, surtout à l’arrière de la monoplace, nous permet de proposer et concevoir des éléments aérodynamiques qui nous font bénéficier d’un avantage sur l’efficacité aérodynamique et, au final, sur le temps au tour.

Ferrari a dévoilé hier la F138

, qui fera ses premiers tours de roues sur la piste de Jerez la semaine prochaine. Toile F1 sera aux premières loges pour vous faire partager tout ce qu’il faut savoir en vue de la saison 2013 de Formule 1 !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités