Drugovich propose que le champion F2 puisse rempiler

Nouveau champion de Formule 2, Felipe Drugovich estime que le règlement du championnat ne devrait pas interdire aux pilotes titrés d'y faire leur retour.

Drugovich propose que le champion F2 puisse rempiler
Charger le lecteur audio

Felipe Drugovich est le nouveau champion de Formule 2, couronné dès Monza grâce à sa large avance sur son dauphin Théo Pourchaire, avant même le dernier meeting à Abu Dhabi. Malgré sa domination, Drugovich va toutefois subir le même sort que Nyck de Vries et Oscar Piastri avant lui : contrairement à d'autres comme Leclerc, Russell et Schumacher, il n'a pas trouvé de volant en Formule 1 pour la saison suivante et va devoir se contenter d'un poste de réserviste chez Aston Martin.

Manifestement, le Brésilien aurait bien aimé rempiler dans l'antichambre de la F1 afin de continuer à parfaire son apprentissage, mais le règlement interdit aux pilotes titrés de revenir lors des deux saisons suivantes. Cette règle devrait selon lui être modifiée en F2 ainsi qu'en F3.

"À mon avis, quand on est champion, soit on ne peut pas rester et on doit être promu en F1, soit on peut rester", a déclaré Drugovich juste après avoir remporté le titre, donc avant que son accord avec Aston Martin ne soit annoncé. "Je crois que c'est un peu comme ça que ça marche en Moto2 et en Moto3. Tout d'abord, ce qui doit changer est que quiconque remporte le championnat doit avoir sa chance en F1. Nous avons eu quelques contacts en IndyCar, mais comme je l'ai dit à de nombreuses reprises, ce n'est pas le principal objectif actuellement, nous essayons juste d'arriver en F1. Mais comme je l'ai dit, si je dois courir ailleurs qu'en F1 l'an prochain, il est certain que c'est une catégorie à envisager."

Or, malgré les arguments du nouveau champion, Bruno Michel, PDG de la F2 et de la F3, n'est pas favorable à une évolution de la règle. "Je ne savais pas que [Drugovich] avait dit ça, mais je ne suis pas d'accord", répond le Français. "Je pense que c'est une pyramide, et il faut avoir un système où à un moment, soit on monte, soit on part. Je n'aimerais pas que la F2 et la F3 deviennent des championnats professionnels, car si on fait ça, c'est exactement le problème qu'on va avoir : il y a des gars qui resteront éternellement dans le même championnat avec un grand avantage car ils auront une expérience énorme par rapport aux jeunes pilotes qui arriveront."

Podium : deuxième place Ayumu Iwasa, Dams, le vainqueur Felipe Drugovich, MP Motorsport, troisième place Logan Sargeant, Carlin

Felipe Drugovich était entouré par les rookies Ayumu Iwasa et Logan Sargeant sur le podium de Barcelone

"Non seulement ce ne serait pas bon pour leur carrière mais ce ne serait pas bon pour les jeunes pilotes non plus : ils ne brilleraient probablement pas autant, car ils se battraient contre des gens qui, franchement, ne sont probablement pas meilleurs qu'eux mais ont bien plus d'expérience, connaissent tous les circuits, connaissent la voiture, connaissent les équipes, connaissent ceci et cela."

"Alors pour moi, il n'en est absolument pas question, et j'ai toujours beaucoup insisté là-dessus – nous l'avons fait dès le tout début du GP2 et du GP3. Le vainqueur ne peut pas rester, et je pense que c'est un point très important à maintenir."

Précisons toutefois que le nombre de saisons n'est pas limité à ce jour. Parmi les 23 pilotes qui ont participé à plus de la moitié des courses en F2 cette année (critère que nous avons retenu pour compter le nombre de saisons de chacun), douze étaient rookies, tandis que cinq redoublaient et quatre (dont Drugovich) y participaient pour la troisième fois. C'était même la quatrième campagne de Roy Nissany et la cinquième de Ralph Boschung, qui a fait ses débuts en 2017.

Lire aussi :
partages
commentaires
Natalie Robyn devient la première directrice générale de la FIA
Article précédent

Natalie Robyn devient la première directrice générale de la FIA

Article suivant

Victor Martins vers la F2, via un "vrai projet" avec Alpine

Victor Martins vers la F2, via un "vrai projet" avec Alpine