GP2 - La performance, pas les points pour DAMS

Traversée du désert pour l'équipe DAMS à Bahreïn, puisqu'elle repart sans le moindre point

Traversée du désert pour l'équipe DAMS à Bahreïn, puisqu'elle repart sans le moindre point. La réussite n'était pas là, associée à de malheureux incidents de course. Mais le résultat final ne reflète en rien la compétitivité de l'équipe qui s'est montrée à son avantage le vendredi.

Le week-end avait, en effet bien commencé, Marcus Ericsson et Stéphane Richelmi se montrant aux avant-postes aux essais libres, puis en qualifications. Les deux pilotes redressaient ainsi la barre après la déception de la Malaisie, s'alignant en 2ème (Marcus) et en 6ème position (Stéphane) sur la grille samedi.

Hélas, le Suédois calait avant le départ et devait s'élancer de la voie des stands, en dernière position. Reparti le couteau entre les dents, Marcus tentait de se frayer un passage dans le peloton. Son excellent rythme lui permettait de revenir, mais dans le trafic il était percuté, ce qui envoyait son aileron avant à la casse. Sans se décourager, il repartait à l'assaut et se classait 13ème de cette première manche. Pour sa part, Stéphane manquait son envol, perdant deux positions d'entrée. Retrouvant la cadence ensuite, il se maintenait autour de la 6ème place, mais restait sous la menace de Frijns, très agressif. Et malheureusement, une attaque du Néerlandais se terminait sur son aileron et endommageait une roue avant. Fin de course prématurée donc.

Le dimanche ne se déroulait pas non plus sous les meilleurs auspices pour DAMS. Dans la confusion du premier virage, Marcus Ericsson se faisait endommager l'aileron arrière, ce qui le contraignait à l'abandon dès le 5ème tour. Stéphane Richelmi, parti dernier, malgré une belle course d'attaque, ne pouvait remonter qu'au 13ème rang final. Deux 13ème places ne peuvent satisfaire l'équipe double championne en titre, mais la performance affichée en début de week-end est le meilleur antidote à la morosité avant le rendez-vous de Barcelone.

François Sicard, directeur général : "Le week-end ne s'est pas passé comme nous l'espérions. L'équipe a fait du bon travail, mais des incidents ont ruiné les courses de Marcus et Stéphane. Évidemment, nous sommes déçus par le résultat, mais l'optimisme demeure grâce au niveau de performance de la voiture. Les deux pilotes étaient rapides en qualification et leur rythme en course était au niveau des meilleurs. Nous sommes donc déjà focalisés sur l'Espagne, avec l'objectif cette fois de marquer de gros points."

Marcus Ericsson : "Je suis énormément déçu par ce week-end. Au départ de la première course, la procédure des feux a été plus longue que je ne m'y attendais et j'ai calé. Ensuite, lors de la course, j'ai été harponné par un autre pilote et mon aileron a cassé. Quand je suis reparti, j'avais un très bon rythme, je roulais plus vite que le leader. Donc, même si je suis très frustré aujourd'hui, pour moi et pour l'équipe, je sais que la performance est là et que nous pourrons nous battre pour la victoire à la prochaine course."

Stéphane Richelmi : "Après les qualifications, je m'attendais à mieux. Je n'ai pas pris un bon départ dans la première manche et j'ai perdu des places. Mais après, ma cadence était bonne et je roulais vers une sixième place quand Frijns a tenté une attaque de très loin. J'ai tout fait pour l'éviter, mais il m'a heurté et les dommages étaient trop importants pour que je continue. Partant dernier de la course sprint, j'ai voulu préserver mes pneus pour la fin, tout en remontant. Mais la dégradation des pneus est moins forte cette année et je n'ai pas pu aller plus haut que 13ème. Donc déçu, mais je reste confiant pour Barcelone, la performance est là et avec un peu de réussite, les résultats vont venir."

Prochaine course : Barcelone (Espagne), 11-12 mai.

[Communiqué de DAMS]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Marcus Ericsson , Stéphane Richelmi
Équipes DAMS
Type d'article Actualités