Moteur - Gasly perdait "deux à trois dixièmes" au tour à Monza

Pierre Gasly était dominateur lors du dernier meeting GP2 à Monza, du moins en vitesse pure, mais il semble que cela n'ait pas été aussi aisé qu'il n'y paraît.

Moteur - Gasly perdait "deux à trois dixièmes" au tour à Monza
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing
Les phases de vérification technique d'un moteur GP2
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing devance Arthur Pic, Rapax

Pierre Gasly nous explique en effet que son moteur manquait quelque peu de puissance, en particulier au début du week-end, ce qui ne l'a pas empêché de signer le meilleur temps des essais libres et des qualifications dans le temple de la vitesse.

"À Monza, j'ai changé de moteur et on est tombés sur un moteur qui, pour l'instant, n'est pas très bien", déclare le jeune pilote Red Bull pour Motorsport.com. "Au final, j'ai vraiment effectué l'un de mes plus beaux tours en qualifications."

"Ça n'a vraiment pas été simple de faire la pole, je perdais deux à trois dixièmes à cause du moteur pendant tout le week-end, comparé à mon coéquipier. Du coup, j'ai vraiment dû me cracher dans les mains pour aller la chercher, et j'étais vraiment satisfait."

Gasly ne sait pas si ce moteur va être envoyé chez Mecachrome dans le but d'effectuer des vérifications techniques, indiquant que certains groupes propulseurs gagnent en rapidité une fois qu'ils ont quelques kilomètres dans les pistons.

"Il y a aussi des moteurs qui se libèrent, et il leur faut un peu de roulage", souligne le pilote Prema. "Entre les essais libres et les qualifications, ça a été un peu mieux, et en course 1, encore un peu mieux."

"On va dire qu'en moyenne, on n'est jamais très bien sur les speed traps [relevés de vitesse de pointe, ndlr], toujours entre 15e et 20e. On va voir ce qu'on peut faire, je sais que Prema va faire le nécessaire, mais je ne sais pas exactement ce qu'ils ont prévu."

Une vertèbre cassée

En juillet dernier, Pierre Gasly avait été impliqué dans un accident de la route alors qu'il se rendait sur le circuit de Silverstone, le jeudi. Le Français n'était pas au volant. Gasly ne s'était pas laissé décontenancer, signant la pole position et la victoire sur le légendaire tracé britannique, mais révèle qu'il souffre depuis lors d'une vertèbre fracturée.

"Je me repose, parce que j'ai un petit pépin avec l'accident de Silverstone, j'ai une vertèbre cassée", ajoute le natif de Rouen. "Je me repose, car ça ne s'est toujours pas remis. Je vais profiter du break pour me reposer et me préparer au mieux pour la fin de saison."

"Je vais travailler pour la Malaisie, je n'y suis jamais allé. Il va falloir apprendre le circuit, se préparer au mieux, et faire en sorte de bien finir la saison. Je vais aussi essayer de me préparer pour l'année prochaine, selon les opportunités qu'il y aura."

partages
commentaires
Chronique Sirotkin - L'une des courses les plus désagréables de ma vie...

Article précédent

Chronique Sirotkin - L'une des courses les plus désagréables de ma vie...

Article suivant

Les enjeux du week-end GP2 - Le duel Gasly/Giovinazzi continue

Les enjeux du week-end GP2 - Le duel Gasly/Giovinazzi continue
Charger les commentaires