Formule 1
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
71 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
85 jours
MotoGP
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
42 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
56 jours
WRC
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
C
Rallye du Kenya
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
105 jours
WSBK
28 févr.
-
01 mars
Événement terminé
C
Imola
08 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
36 jours
Formule E
27 févr.
-
29 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
79 jours
WEC
22 févr.
-
23 févr.
Événement terminé

Rowland et Leclerc déplorent des pénalités "injustes"

partages
commentaires
Rowland et Leclerc déplorent des pénalités "injustes"
Par :
29 juin 2017 à 07:40

Les leaders du championnat Charles Leclerc et Oliver Rowland ont tous deux écopé de pénalités de dix secondes à Bakou pour non-respect des drapeaux jaunes. Selon eux, ces sanctions mettent en lumière un problème sous-jacent.

Norman Nato, Pertamina Arden et Oliver Rowland, DAMS au départ
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Oliver Rowland, DAMS
Charles Leclerc, PREMA Powerteam
Charles Leclerc, PREMA Powerteam
Charles Leclerc, PREMA Powerteam, auteur de la pole position
Charles Leclerc, PREMA Powerteam

C'est lors de la Course Principale du week-end qu'Oliver Rowland a été pénalisé. Neuvième sur la grille de départ, le Britannique était parvenu à remonter au quatrième rang, mais les commissaires lui ont infligé ce châtiment, estimant qu'il n'avait pas suffisamment ralenti dans le virage 7 – théâtre de l'accident de Nabil Jeffri.

L'occasion pour Rowland de rappeler la différence entre la Formule 2, où le secteur entier est pris en compte, et la Formule 1, où les secteurs sont divisés en plusieurs parties, ce qui permet notamment de savoir avec plus de précision qui a respecté, ou non, un drapeau jaune très localisé.

"J'ai ralenti de six ou sept dixièmes selon les données, donc largement assez", indique l'Anglais à Motorsport.com. "Mais le fait que je n'avais pas fait mon meilleur temps personnel dans ce secteur de 50 secondes signifie que je l'ai fait à ce moment-là. Donc cette pénalité est un peu stupide, et ils étaient d'accord avec moi. En plus, en F1, il y a des mini-secteurs."

Sanctionné après la course, Rowland a été handicapé par le fait que trois pilotes avaient déjà été pénalisés pour la même infraction pendant l'épreuve, à savoir Sean Gelael, Sérgio Sette Câmara et Robert Visoiu.

"Ils ont juste dit que comme ils avaient pénalisé les autres, il fallait qu'ils me pénalisent aussi", poursuit l'Anglais. "L'ironie, c'est que je crois que Leclerc est allé trois dixièmes plus vite que moi dans ce secteur, mais n'a pas amélioré son meilleur temps personnel. Les pilotes qui m'entouraient ont fait le même secteur, mais parce qu'ils n'ont pas amélioré, ils n'ont pas été pénalisés."

"C'est complètement ridicule, mais à vrai dire, les commissaires m'ont dit : 'Écoute, nous comprenons que ce n'est pas vraiment juste, et à ce niveau-là, il nous faut quelque chose d'un peu mieux', et ils vont étudier la situation. Je comprends que de leur côté, ils doivent traiter tout le monde de la même façon, mais parfois, c'est injuste."

Leclerc a perdu la victoire

La même mésaventure a coûté la victoire – et l'opportunité de marquer l'intégralité des points disponibles en un week-end – à Charles Leclerc, lors de la Course Sprint. Le pilote Prema a passé les huit premiers tours coincé dans le trafic avant de se lancer dans une chevauchée fantastique jusqu'à la première place.

Or, au neuvième passage, un drapeau jaune était agité en raison de la panne subie par la Rapax de Nyck de Vries. Précisément au moment où Leclerc a pu adopter un rythme plus proche de son potentiel.

"La règle n'est pas complètement juste, et ils en sont conscients", affirme le Monégasque à notre micro. "Mais je comprends aussi la décision, parce qu'ils ont dû le faire avec Oliver la veille, donc c'est assez normal que j'aie eu la pénalité aussi. Je leur ai parlé, et je pense vraiment que cela devrait changer à l'avenir, parce que ce n'est pas très juste."

"J'ai été coincé dans le trafic pendant tout le début de la course, et c'est le premier tour où je m'en suis défait. J'ai dépassé en ligne droite avec le DRS, puis j'ai fait tout le premier secteur sans trafic, donc j'ai énormément amélioré dans tous les virages, mais dans celui où il y avait un drapeau jaune, j'ai ralenti de sept dixièmes environ. C'est beaucoup, mais j'ai amélioré mon secteur dans l'ensemble, même si dans le virage qui était sous drapeau jaune, j'ai ralenti."

Cela n'empêche pas Charles Leclerc et Oliver Rowland de conserver les deux premières places du championnat, avec trois victoires pour le leader contre une pour son dauphin.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Article suivant
Le point F2 - Leclerc à deux doigts de l'exploit

Article précédent

Le point F2 - Leclerc à deux doigts de l'exploit

Article suivant

Chronique Leclerc - La victoire dans l'émotion

Chronique Leclerc - La victoire dans l'émotion
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Bakou
Lieu Baku City Circuit
Pilotes Oliver Rowland , Charles Leclerc
Équipes DAMS , Prema Powerteam
Auteur Benjamin Vinel