Vergne se voit toujours candidat au titre

Double Champion de Formule E en titre, Jean-Éric Vergne croit encore en ses chances de remporter le titre 2019-20 du championnat tout électrique, si tant est que la saison en cours n'est pas définitivement annulée.

Vergne se voit toujours candidat au titre

Où et comment s'achèvera la saison 2019-20 de Formule E ? Jamais cette question n'a été aussi incertaine, alors que tous les E-Prix prévus à partir du mois de mars ont été reportés ou annulés en raison de la crise du coronavirus – bien que ce ne soit pas encore officiel pour celui de New York, où le site accueillant la course a été transformé en hôpital temporaire, dans la ville la plus touchée au monde par la pandémie de COVID-19 : près de 180'000 cas y ont déjà été confirmés.

Lire aussi :

Or, la réglementation sportive impose un minimum de six meetings pour que les résultats d'une saison soient entérinés, et cinq ont déjà eu lieu ; la FE va donc s'efforcer d'un organiser au moins un autre, potentiellement avec deux courses le même week-end, pour conclure la saison. Le rendez-vous serait probablement donné sur un circuit permanent britannique tel que Silverstone. Bref, tout le paddock de la Formule E est dans l'attente, y compris son double Champion en titre, Jean-Éric Vergne.

"Il est très important de prendre son cerveau 'de course', de l'enlever, de le mettre dans un coffre-fort et de le reprendre quand les courses recommenceront ; sinon, on devient fou !" souligne Vergne pour Motorsport.com dans une entretien de la série #thinkingforward. "Je suis donc très détendu quant à ma position au championnat. J'estime avec conviction qu'il y a plus important que nos problèmes dans le monde en ce moment."

Jean-Eric Vergne, DS Techeetah parle aux médias

La position de Vergne n'est pourtant pas confortable. Le pilote DS Techeetah occupe actuellement la huitième place du championnat avec 31 points, à 36 longueurs du leader, son coéquipier António Félix da Costa. Un tel déficit serait mathématiquement irrattrapable en une course, avec un maximum de 29 unités disponibles, tandis qu'une remontée serait invraisemblable en deux épreuves.

Pourtant, Vergne y croit. "Quand nous pourrons courir à nouveau, je suis convaincu que ma position au championnat n'est pas celle où je vais me retrouver à la fin de l'année. Je pense qu'il y a toujours des hauts et des bas à chaque saison. Il y a des périodes de malchance, il faut l'accepter – vous savez, manger son pain noir – et de meilleurs jours viendront."

"C'est exactement ce que j'ai vu l'an dernier, j'ai connu un très mauvais milieu de saison. Et vers la fin, les choses ont commencé à revenir à la normale. Les planètes se sont réalignées pour moi et nous avons pu gagner des courses, monter sur le podium et remporter le championnat. Si nous faisons du bon travail avec l'équipe, si nous parvenons à améliorer la voiture, si nous ne commettons aucune erreur jusqu'à la fin, je ne vois pas de raison de ne pas pouvoir jouer le titre."

Lire aussi :

En attendant, Vergne passe le confinement dans une maison prêtée par un ami au sud de Paris et profite du simulateur qui lui a été envoyé par la Formule E pour participer au Race at Home Challenge, compétition eSport officielle du championnat tout électrique. Le Français a toutefois bien du mal à rivaliser avec la jeune génération, davantage adepte du simracing : Maximilian Günther, 22 ans et quatrième du championnat "réel", caracole en tête du classement général avec deux victoires en autant de courses. Vergne, lui, est 12e après avoir glané deux points lors de la seconde épreuve, disputée sur un tout nouveau circuit nommé Electric Docks.

"J'ai passé beaucoup de temps sur le simulateur à essayer d'atteindre le niveau des gamers. Je n'y suis pas encore, mais je progresse. Le Race at Home Challenge s'avère assez compliqué ; je n'ai clairement pas le niveau des meilleurs pilotes, ceux qui gagnent ce genre de compétition. Je pense que Stoffel Vandoorne était très rapide, Max Günther aussi. J'ai donc du pain sur la planche pour progresser !" conclut le Francilien.

Propos recueillis par Jess McFadyen et James Allen

partages
commentaires
La FE arrêtera la saison si elle ne reprend pas d'ici septembre

Article précédent

La FE arrêtera la saison si elle ne reprend pas d'ici septembre

Article suivant

Günther peut-il signer le hat-trick virtuel à Monaco ?

Günther peut-il signer le hat-trick virtuel à Monaco ?
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020