Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
37 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
1 jour
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

C'était 2018 : ce qui vous a marqués cette année

partages
commentaires
C'était 2018 : ce qui vous a marqués cette année
Par :
2 janv. 2019 à 19:57

Il y a quelques jours, vous avez voté pour les moments ou les pilotes qui vous ont le plus marqués durant cette année 2018. Et vous avez plébiscité la F1 et le WRC dans les résultats, que voici !

Retour sur les saisons :

Moment fort de l'année

Trois équipages en lutte pour le titre WRC jusqu'au dernier jour

25% des votes

Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing, Toyota Yaris WRC 2018, Sébastien Ogier, M-Sport Ford, Ford Fiesta WRC 2018, Thierry Neuville, Hyundai Motorsport, Hyundai i20 Coupé WRC 2018, avec le trophée de Champion du monde

Mieux que le cinquième titre de Lewis Hamilton (23%) ou le retrait de la F1 de Fernando Alonso (20%), c'est la bagarre à trois pour le titre en Championnat du monde des Rallyes qui a le plus retenu votre attention. Il faut dire qu'elle a été intense, cette saison WRC, débutée en janvier par une victoire de Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, et terminée en novembre par le KO de leurs deux équipages rivaux, d'abord Ott Tänak et Martin Järveoja, puis Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, piégés l'un après l'autre durant l'ultime journée de spéciales. Ogier et Ingrassia avaient repris la tête du championnat après l'avant-dernier rallye de la saison, se présentant alors en Australie avec trois unités d'avance sur Neuville et 23 sur Tänak, alors que 30 points sont en jeu par rallye. Le titre leur a finalement été acquis lorsqu'ont été actés les abandons de leurs adversaires… ce qu'ils ont appris en liaison !

Surprise de l'année

Le transfert de Ricciardo chez Renault

54% des votes

Large victoire de Ricciardo dans cette catégorie, bien loin devant Esteban Ocon resté sans volant de titulaire pour la saison prochaine (23%) et un Jack Miller en pole position mais seul en tête de grille lors du GP d'Argentine MotoGP (14%). Le pilote Red Bull avait pourtant bien entamé la saison, remportant deux victoires sur les six premiers Grands Prix. La suite ? Quinze Grands Prix durant lesquels il n'est plus monté sur le podium, malgré six quatrièmes places, et des vents qui ont peu à peu tourné pour faire de Max Verstappen le leader de l'équipe. Il avoue que cela lui a gâché quelques nuits, mais au début de la trêve estivale sa décision était prise : il tenterait de rebondir chez Renault, un nouveau défi qu'il embrasse après avoir couru sept ans dans le giron de Red Bull.

Lire aussi :

Révélation de l'année

Charles Leclerc

70% des votes

Charles Leclerc, Ferrari

Il a décidément séduit tout le monde, Charles Leclerc, jusqu'à 70% des votants à notre sondage ! Une seule saison de titulaire en F1, chez Sauber, et voici le Monégasque promu à un rang qui en a fait rêver bien d'autres avant lui, celui de pilote Ferrari. Exit Räikkönen, c'est à Leclerc, 21 ans, que la Scuderia accorde sa confiance pour 2019. Champion en GP3 dès sa première saison, il a réédité l'exploit en Formule 2 et a donc parfaitement réussi sa première année en F1, brillant en piste et humble en dehors. Des performances et une attitude qui en font votre Révélation de l'année et qui pourraient aussi être les ingrédients d'une carrière qui dure.

Le deuxième classé dans cette catégorie est Can Öncü, avec 13% après être devenu le plus jeune vainqueur de l'Histoire des Grands Prix moto en remportant le GP de Valence Moto3 avec une wild-card. Mick Schumacher est sur le podium avec 7% des voix.

En images :

Déception de l'année

La saison de McLaren-Renault en F1

28% des votes

Fernando Alonso, McLaren MCL33

Les résultats sont plus partagés dans cette catégorie, mais McLaren bat tout de même nettement les déceptions de l'année que vous avez classées à sa suite, à savoir l'engagement d'un seul constructeur en WEC (19%), la saison de Yamaha en MotoGP (17%) ou encore la chute de Johann Zarco au GP de France MotoGP alors qu'il partait de la pole position (15%).

Après avoir mis un terme à son partenariat infructueux avec Honda, McLaren avait de grands espoirs mais est allé de déception en déception cette année, jusqu'à se classer sixième du championnat constructeurs et placer son premier pilote (Fernando Alonso) en dehors du top 10. Peu de points au compteur, pas de miracles non plus en qualifications, et la saison de McLaren s'est lentement et douloureusement étirée vers son dénouement, alors que la MCL33 à moteur Renault était critiquée pour son manque de réaction aux mises à jour.

Lire aussi :

Émotion de l'année

Le tour d'honneur Alonso-Vettel-Hamilton à Abu Dhabi

38% des votes

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Fernando Alonso, McLaren MCL33 font des donuts

Vous ne l'avez pas retenu en moment fort de l'année, néanmoins le départ de Fernando Alonso a suscité une image riche en émotions, lorsque Sebastian Vettel et Lewis Hamilton, les deux principaux prétendants au titre cette saison, ont partagé un tour d'honneur avec le pilote espagnol à l'issue de son dernier Grand Prix, à Abu Dhabi. Vous avez retenu ce moment d'émotion face au terrible accident de Sophia Flörsch à Macao (28%), qui nous a tous fait trembler et a heureusement connu une issue rassurante.

Comeback de l'année

Loeb gagne en Espagne et signe avec Hyundai pour 2019, en WRC

42% des votes

Le vainqueur Sébastien Loeb, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC

Mieux que la première victoire de Kimi Räikkönen depuis 2013 (24%) ou encore l'annonce du retour de Robert Kubica en F1 l'an prochain (19%), c'est le comeback de Sébastien Loeb et Daniel Elena qui vous a le plus séduits. Un comeback en deux temps, puisque les nonuples Champions du monde ont d'abord marqué les esprits en s'imposant lors du Rallye de Catalogne, troisième de leurs piges 2018 avec Citroën. Et quelques semaines plus tard, surprise : ils annonçaient qu'il faudrait à nouveau compter sur eux en 2019, cette fois pour six rallyes… et avec Hyundai.

Lui qui n'a toujours couru en WRC qu'avec Citroën, revoilà Sébastien Loeb, 45 ans le mois prochain, revigoré comme un jeunot et prêt à reprendre la route du WRC, incapable de résister aux émotions ressenties lors de son succès espagnol. Il l'assure, toutefois : il s'agira pour lui de se mettre au service de Hyundai, et donc de Thierry Neuville.

Clash de l'année

L'accrochage et la bousculade Ocon-Verstappen au GP du Brésil de F1

37% des votes

Le leader Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 percute Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11

La prise de bec entre les deux hommes vous a marqués, un peu plus encore que le geste fou de Romano Fenati lorsqu'il a appuyé sur le frein de Stefano Manzi en pleine course Moto2 (32%). L'altercation a commencé en piste, lorsque le Français a tenté de se dédoubler pendant la course et provoqué un accrochage avec le Néerlandais, qui jouait la victoire, puis elle s'est poursuivie dans le parc fermé, où Verstappen a profité de la pesée pour s'expliquer, vivement, avec Ocon.

Voir aussi :

Événement de l'année

Le retour du Grand Prix de France de F1

32% des votes

Des fans et des drapeaux

Plus que la séparation entre Tech3 et Yamaha après 20 ans d'union en moto (20%) ou le retour annoncé de Sébastien Ogier chez Citroën pour 2019 (19%), c'est bien l'ajout du GP de France au calendrier F1 2018 qui a fait l'événement à vos yeux. Après dix ans d'absence, la France a réintégré le championnat, une nouvelle course étant organisée au Paul Ricard avec l'aide des autorités locales. Un succès populaire, puisque 65'000 personnes ont assisté à la course, même si des couacs, notamment logistiques, ont quelque peu troublé le week-end.

Article suivant
Diaporama - Les Français de l'année 2018

Article précédent

Diaporama - Les Français de l'année 2018

Article suivant

Motorsport Heroes - Cinq histoires synonymes de combativité

Motorsport Heroes - Cinq histoires synonymes de combativité
Charger les commentaires