Berthon - "J'aurais préféré être devant!"
#48 Murphy Prototypes ORECA 03R : Nathanael Berthon, Mark Patterson, Karun Chandhok
#48 Murphy Prototypes ORECA 03R: Nathanael Berthon, Mark Patterson, Karun Chandhok
#48 Murphy Prototypes ORECA 03R : Nathanael Berthon, Mark Patterson, Karun Chandhok
#48 Murphy Prototypes ORECA 03R : Nathanael Berthon
#48 Murphy Prototypes ORECA 03R : Nathanael Berthon, Mark Patterson, Karun Chandhok
#48 Murphy Prototypes ORECA 03R: Nathanael Berthon, Mark Patterson, Karun Chandhok

B.V., Le Mans - Murphy Prototypes a connu des essais bien mouvementés avec son Oreca 03R-Nissan n°48 en cette semaine de 24 Heures du Mans.

Pilotée par Karun Chandhok, Nathanaël Berthon et Mark Patterson, la n°48 a subi un accident extrêmement violent aux mains de l'Américain au début de la séance d'essais libres de mercredi. Tandis que Patterson s'en est tiré avec quelques contusions seulement, la voiture était particulièrement endommagée et Murphy a donc manqué la majeure partie des essais libres et de la première séance qualificative.

Les deux séances qualificatives d'hier se sont néanmoins bien mieux passées pour l'équipe irlandaise, comme l'a confié Berthon dans une interview accordée à Motorsport.com.

Voir aussi - Le Mans - La grille de départ en images

"Nous avons pu rouler, donc c'est super bien," se satisfait le pilote Murphy, dont l'équipage a signé le 22e temps des qualifications, le huitième en LMP2. "Après, c'est sûr que par rapport à l'année dernière, nous sommes un peu moins rapides. Je pense que nous avons plus privilégié la course. En setup course, nous sommes bien."

"Nous essayons justement de travailler pour la course. Nous savions que les qualifications seraient compliquées, surtout après le crash, nous n'avons pas eu beaucoup de roulage. Au final, nous ne sommes pas si loin, donc ce n'est pas mal."

Lire aussi - Qualifications - Pole position historique et triplé pour Porsche!

Berthon ne cache toutefois pas que l'accident de Patterson a grandement entravé la progression de Murphy au fil des essais.

"Moins il y a d'informations, plus c'est difficile de comprendre," explique le Français. "Après, c'est sûr que nous avons les infos de l'année dernière, mais chaque année, c'est différent, la nuit, c'est différent. Cela aurait été mieux avec un peu plus de roulage, aussi pour les pilotes parce que c'est un circuit qui est assez particulier et c'est toujours bien d'avoir du temps de piste."

Dans ces circonstances, une huitième place dans la catégorie LMP2 peut avoir l'apparence d'un bon résultat, mais Berthon ne s'en satisfait pas pour autant. Il demeure toutefois très optimiste pour la course.

"J'aurais préféré être devant! Après, nous n'avons pas la voiture la plus rapide, ça, c'est sûr, avec les nouvelles Oreca, les Ligier. Mais je pense qu'en fiabilité, nous ne sommes pas mal. Après, on parle tout le temps des 24 Heures du Mans ; c'est la course, pas les qualifications. Je pense que nous avons plus de chances en course qu'en qualifications. Nous serons, à mon avis, très constants," conclut le Français.

partages
Aston Martin s'offre les deux poles en GTE

Article précédent

Aston Martin s'offre les deux poles en GTE

Article suivant

Qualifications difficiles pour Porsche en GTE

Qualifications difficiles pour Porsche en GTE
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021