Preview
MotoGP GP d'Allemagne

Aleix Espargaró a eu du mal à digérer sa bévue de Barcelone

Aleix Espargaró a beaucoup ruminé son erreur de Barcelone, mais il espère à présent pouvoir vivre un week-end serein en Allemagne pour chercher à se rattraper au mieux.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team

De retour dans le paddock ce jeudi en Allemagne, Aleix Espargaró assure avoir dépassé la lourde déception de sa fin de course ratée à Barcelone. En ayant coupé son effort un tour trop tôt, le pilote Aprilia avait laissé filer un podium à domicile et pas moins de neuf points potentiellement lourds de conséquence dans la lutte pour le titre. Un faux-pas rare, qui avait créé la stupeur dans son box et lui avait valu des lendemains difficiles, puisqu'il avait peiné à remonter en selle le lundi pour participer à un test post-course, s'avouant alors sans énergie ni motivation.

"Je vais essayer d'oublier cela dès que je monterai sur la moto demain en EL1, mais je dois dire que cette fois j'ai plus de mal à oublier. Dimanche soir, je n'ai pas pu dormir, et lundi le test a été très difficile pour moi. Même mardi et mercredi, je m'entraînais à vélo, qui est ce que j'aime le plus faire dans la vie, et je n'arrivais pas à arrêter de penser à mon erreur. J'étais en colère contre moi-même ; j'ai essayé de me répéter que ça n'était qu'une erreur humaine, que ça pouvait arriver, que je devais oublier, mais je n'y arrivais pas", admet le pilote espagnol aujourd'hui en revenant sur cet épisode.

"Alors j'ai décidé d'improviser un voyage à Eurodisney avec mes enfants, d'oublier mon régime et de ne pas m'entraîner pendant deux jours, de m'amuser, et ça a très bien fonctionné. J'ai déconnecté et je suis désormais de retour, j'ai complètement oublié ce qui est arrivé à Barcelone", assure-t-il. "C'était juste une erreur stupide mais quand on se bat pour le titre tout prend plus d'importance, donc j'espère récupérer des points ici, en Allemagne."

Alors qu'il a sauvé tant bien que mal les points de la cinquième place après s'être aperçu de son erreur, Espargaró a assisté impuissant à la victoire de Fabio Quartararo, qui peu à peu se détache au classement général. Il ne reste désormais que deux manches avant une longue pause estivale et le pilote Aprilia espère rebooster sa confiance et son capital de points avant de se reposer.

"J'ai le sentiment que ces deux courses sont très, très importantes. J'ai maintenant plus de 30 points d’avance sur le troisième au championnat, mais Fabio a 22 points de plus que moi, alors j'espère pouvoir marquer un bon nombre de points sur ces deux courses pour passer une bonne pause estivale", prévient-il, désireux de se battre pour le podium tant au Sachsenring qu'à Assen.

Lire aussi :

Retrouver sa vitesse en Allemagne

Outre son erreur personnelle, il y a un autre élément qu'Aleix Espargaró a eu du mal à digérer à Barcelone, c'est la stratégie suivie pour cette course, où l'usure pneumatique préoccupait tant son équipe qu'elle a selon lui adopté une approche trop conservatrice, qui l'a privé de ses chances de victoire. C'est l'autre frustration qu'il entend effacer ce week-end en reprenant la piste en Allemagne.

"Après la course, mis à part mon erreur, j'étais assez en colère au sujet du travail qu'on avait fait avec mon team. Ils veulent évidemment ce qu'il y a de mieux pour eux comme pour moi, c'est certain, on travaille pour décrocher le meilleur résultat. Mais ils étaient un peu inquiets. Je pense que pendant le week-end on avait démontré qu'on était très rapides dans toutes les séances, or j'ai commencé la course en étant trop conservateur et quand je l'ai réalisé c'était trop tard, en trois tours Fabio s'était creusé une avance de trois secondes. La course était jouée, il m'était impossible de le reprendre."

"À Jerez je n'avais pas le rythme pour suivre Pecco [Bagnaia] et Fabio, mais à Barcelone j'avais la vitesse pour suivre Fabio donc j'étais très en colère. Quels que soient les chiffres et l'usure des pneus, peu importe, il faut être aussi rapide que possible. On gèrera dans les trois derniers tours, mais on ne peut pas commencer en étant aussi conservateurs qu'on l'a été à Barcelone. On en a tiré des leçons. J'ai fait une très longue réunion aujourd'hui pour essayer de comparer beaucoup de données de Barcelone et de comprendre comment les choses se sont passées et ne pas répéter cela."

Espargaró, qui a indiqué qu'il utiliserait le carénage très intéressant aperçu lors du test de Barcelone ainsi que d'autres nouveautés portant sur l'électronique, compte à présent sur une piste du Sachsenring qui lui semble plutôt favorable pour rebondir rapidement. L'an dernier, c'est ici qu'il avait offert à Aprilia un départ de la première ligne à l'époque inédit pour la marque en MotoGP.

"L'Allemagne a toujours été une bonne piste pour Aprilia et moi. J'ai été assez compétitif ici les deux ou trois dernières années où l'on y a couru. L'année dernière, j'avais été rapide en qualifs et je m'étais battu avec Marc [Márquez] pendant la première partie de la course, mais quand la pluie est arrivée j'avais perdu trop de temps. Mais au final, j'avais terminé à deux secondes du podium, ce qui n'est pas trop mal."

"Je crois qu'avec la moto de cette année, ça peut être un bon week-end pour nous, alors je vais essayer de bien travailler dès les EL1, puis de m'amuser en qualifs, de débrancher le cerveau pour boucler un tour rapide, puis de me battre pour un autre podium ici."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Ducati a promis à Miller de ne pas l'écarter du développement
Article suivant Feu vert pour Rins et Nakagami après l'accident de Barcelone

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France