Álex Márquez ne repart pas à zéro avec sa nouvelle équipe

Une saison 2020 moins riche qu'elle aurait dû l'être et un changement d'équipe qui intervient alors qu'il a trouvé un déclic avec la Honda n'inquiètent pas Álex Márquez, qui se voit déjà suffisamment expérimenté pour gérer les nouveautés de 2021.

Álex Márquez ne repart pas à zéro avec sa nouvelle équipe

Malgré son transfert dans une nouvelle équipe, Álex Márquez n'a pas le sentiment qu'il repartira de zéro en 2021. C'est notamment vrai car le pilote espagnol a eu l'opportunité de réaliser des essais au sein du team LCR à Valence à la fin de la saison 2019, avant de faire ses débuts dans l'équipe officielle Honda pour la campagne 2020. Cette année, il retrouvera l'équipe dirigée par Lucio Cecchinello, où il sera associé à l'expérimenté Christophe Bourguignon, qui a été jusqu'à présent le chef mécanicien de Cal Crutchlow.

C'est avant même sa première course parmi l'élite que Honda a décidé de transférer le Champion du monde Moto3 et Moto2 dans son équipe satellite, tout en lui maintenant un contrat d'usine. L'Espagnol s'est toutefois bien gardé de juger ce choix prématuré et c'est avec sagesse qu'il s'est efforcé de prendre ses marques la saison dernière. Après avoir passé un cap dans sa maîtrise de la RC213V lors du test de Misano, en septembre, Márquez a fait preuve d'une grande détermination au cours de la seconde moitié de la saison, obtenant les deux seuls podiums de la marque sur l'ensemble du championnat et faisant notamment le show jusqu'au bout lors d'un Grand Prix d'Aragón mémorable.

Lire aussi :

Lorsqu'il lui a été demandé si son transfert chez LCR après une telle montée en puissance allait gommer les progrès qu'il a pu réaliser en 2020, Álex Márquez a une nouvelle fois affiché son calme. "Non, je ne pense pas que je vais repartir de zéro", a-t-il répondu. "Je vais avoir un technicien, 'Beefy', très expérimenté et dont tout le monde parle en bien chez Honda. Et puis David Garcia, qui était mon technicien en Moto2, va également venir du côté des données. Je le connais déjà très bien et il peut aussi aider 'Beefy'. Ils peuvent former un bon duo pour apprendre à me connaître un peu plus tôt. Pour 'Beefy', je pense que ce sera très positif qu'il soit à mes côtés parce qu'il me connaît vraiment bien."

"Je connais tout le monde. Je les ai rencontrés à Portimão, mais je connaissais déjà tout le monde. Il semble que le changement va pouvoir se passer de manière très sympa, et j'ai hâte de faire partie d'une équipe où tout sera peut-être un peu plus calme et où la pression sera également moins forte. Je pense que ça peut m'aider à gagner en expérience et à continuer à travailler comme durant la deuxième partie de la saison."

Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Alex Marquez, Repsol Honda Team

La saison 2021 devrait comporter 20 Grands Prix, or Álex Márquez n'a pour l'heure couru au guidon d'une MotoGP que sur sept des pistes actuellement prévues. Pour autant, il ne considère pas 2021 comme une seconde partie de sa saison de rookie, bien que celle-ci ait été très singulière. Pour lui, l'expérience déjà acquise sera déjà suffisante pour qu'il puisse s'adapter rapidement aux nouvelles pistes.

"C'est un peu étrange, car sur certaines pistes sur lesquelles je n'avais pas encore roulé [en MotoGP], j'ai été très rapide dès le début, dès les EL1. Ça dépend donc de la piste, si elle est favorable à Honda, de la façon dont on gère la situation", analyse-t-il.

"Mais, non, ça ne sera pas une saison de débutant. J'ai déjà de l'expérience. Je connais la moto, je connais un peu ses secrets, comment gérer un week-end de MotoGP, parce que c'est vraiment dur de gérer les pneus, de gérer les deux motos, en jouant sur les réglages et le reste. Ce sera intéressant d'aller sur toutes pistes, pour prendre de l'expérience, mais j'en ai, de l'expérience. J'ai eu un déclic dans la deuxième partie de la saison. Le plus important sera de rester à ce niveau, de progresser jour après jour et d'être dans le top 8."

Lire aussi :

Deuxième sous la pluie du Mans, puis en lutte pour la victoire sur le sec en Aragón, Álex Márquez a su taper dans l'œil des observateurs en 2020 en prouvant, si besoin était, que sitôt à l'aise il pouvait frapper fort. "J'ai pris des informations, de l'expérience. Ce sera difficile de reproduire des courses comme en Aragón, mais on va travailler dur. Avec un peu plus d'expérience, j'essaierai d'être un peu plus régulier dans le top 8, le top 10. Une saison solide sera importante pour l'équipe et pour moi", souligne-t-il.

Quant à l'hypothèse qu'il puisse jouer le titre après avoir obtenu en 2020 la 14e place du championnat, elle lui parait pour le moment démesurée : "Je ne suis pas prêt. La première saison est toujours importante pour connaître toutes les pistes, et nous ne nous sommes pas allés sur toutes. Je n'ai pas le niveau pour espérer jouer le titre. J'ai un autre objectif, être plus solide et plus régulier dans le top 8 ou le top 10, essayer de faire quelques top 5. Je veux continuer à progresser, à prendre de l'expérience."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires

Voir aussi :

La date de présentation de la Ducati 2021 est connue

Article précédent

La date de présentation de la Ducati 2021 est connue

Article suivant

Fausto Gresini toujours conscient et dans un état "stable"

Fausto Gresini toujours conscient et dans un état "stable"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021