Pour Capirossi, la saison ne doit pas dépasser le 15 décembre

L'ancien pilote, devenu délégué de Dorna Sports, estime qu'il faudra se montrer flexible pour définir le calendrier, mais aussi ne pas dépasser une certaine date.

Pour Capirossi, la saison ne doit pas dépasser le 15 décembre
Charger le lecteur audio

Un mois après la première annulation ayant frappé le championnat 2020 du MotoGP, la frénésie des premières annonces est passée et c'est avec plus de pondération et de réalisme que les instances dirigeantes abordent l'avenir à court et moyen terme. Les courses reportées ne sont désormais plus reprogrammées, aucune nouvelle date n'étant définie tant que la situation sanitaire ne s'est pas stabilisée.

On ne se risque plus non plus à envisager de sauver les 19 Grands Prix restants (celui du Qatar ne pouvant être reprogrammé pour cause de travaux), et même la boutade encourageante lancée par Carmelo Ezpeleta en début de mois, évoquant la possibilité de courir à Noël s'il le faut, a pris du plomb dans l'aile.

Lire aussi :

Pour Loris Capirossi, délégué de la Dorna au sein de la direction de course, même s'il est utile de retarder la fin du championnat afin de sauver autant de manches que possible, il y a une date à ne pas dépasser pour de ne pas déstabiliser la saison 2021. "En ce qui concerne le championnat 2020, je ne crois pas que l'on puisse aller au-delà de la mi-décembre", prévient-il sur Sky Italia. "Si l'on dépassait le 15 décembre, on mettrait en péril le championnat suivant. Les pilotes ont besoin de la pause pour se reposer."

Quant à la date de début de la saison, elle est plus incertaine encore. Après le report du Grand Prix de France la semaine dernière, les premières épreuves prévues sont celles du Mugello (29-31 mai) et de Barcelone (5-7 juin), seulement le gouvernement catalan a d'ores et déjà fait savoir qu'il considérait que son Grand Prix n'aurait pas lieu à cette date, et c'est donc au mieux vers la fin du mois de juin qu'il convient de se projeter.

Quels que soient les délais nécessaires avant que la situation soit suffisamment sûre pour que la compétition reprenne, il faudra selon Loris Capirossi être préparé à rapidement se lancer. "Ce qui est important, c'est que nous soyons prêts. On pourrait même commencer demain si l'urgence prenait fin", pointe-t-il.

"Nous pouvons encore organiser un beau championnat", poursuit l'ancien pilote, qui fait remarquer la flexibilité dont il faudra faire preuve pour définir un nouvel agenda. "Avec l'idée de commencer à la mi-août, nous pourrions exploiter l'Europe le plus possible tant que la météo le permet, pour ensuite nous rendre en Asie et en Australie dans les dernières semaines."

partages
commentaires
Bagnaia focalisé sur son objectif : l'équipe officielle Ducati en 2021
Article précédent

Bagnaia focalisé sur son objectif : l'équipe officielle Ducati en 2021

Article suivant

Rivola a "l'espoir d'avoir Iannone à la première course"

Rivola a "l'espoir d'avoir Iannone à la première course"
Charger les commentaires