Espargaró rate la 1re victoire KTM "à cause d'un gars qui ruine tout"

Remonté, Pol Espargaró ? Le pilote espagnol a clairement le sentiment de s'être fait voler "sa" victoire, le premier succès de KTM en MotoGP, finalement revenu dans les mains d'un Brad Binder vainqueur pour sa troisième course dans la catégorie.

Victime d'une chute à 12 tours de l'arrivée après un contact avec Johann Zarco (avec qui il se frotte décidément souvent cette saison) alors qu'il négociait pour la seconde fois en quelques courbes une trajectoire très large permettant au Français de tenir sa ligne à l'intérieur, Pol Espargaró avait du mal à décolérer au moment de sa rencontre avec la presse, dans les minutes suivant l'arrivée du Grand Prix de République Tchèque.

Le pilier du projet KTM, en partance pour Repsol Honda l'an prochain, estime qu'il aurait dû être le vainqueur de cette course et que l'injustice d'une position de départ liée à une pénalité collectée samedi a contribué à le faire se trouver sur le chemin d'un Johann Zarco finalement pénalisé d'un long-lap pour sa manœuvre de défense…

Lire aussi :

Pol, sur la base des performances de KTM, qui signe son premier succès, il s'agit d'un bon week-end, même s'il s'est mal terminé pour toi...

Oui, je pense que ça a encore été un bon week-end. Mais entre ce qui s'est passé hier en qualifications et ce qui s'est passé aujourd'hui en course, je pense que ça a été vraiment injuste en ce qui me concerne. Mais c'est la course, il faut faire avec. Le départ a été bon, je suis resté derrière Brad en attendant que les gars abîment les pneus et je gérais avec l'électronique pour être fort en fin de course. Il semblait que tout le monde était très lent avec des 1'59" et je pensais être capable de tourner en une 1'58"5 à la fin et donc j'essayais d'être détendu pour la dernière partie de la course. Mais voilà, ça s'est produit et je n'ai pas pu réellement montrer mon potentiel et remporter la première course de KTM...

Je suis heureux pour Brad. Il le mérite, c'est un bon gars et il est rapide. Mon travail des quatre dernières années paye mais je suis vraiment déçu car je pense que je la tenais aujourd'hui et que j'aurais pu le faire, mais quelqu'un d'autre l'a pris de mes mains… Cela aurait fait la différence si j'étais parti d'une autre ligne…

Quel est ton point de vue sur la chute avec Zarco ?

Comme vous l'avez vu, il aurait pu éviter le contact et il n'a pas voulu. Il a donné un coup d'accélérateur et il m'a retiré de la ligne. Et il a juste eu une pénalité long-lap : c'est une blague ! Et il prend quand même un podium alors qu'il m'a retiré de la course. Il n'aurait pas été devant moi sur le podium, mais c'est comme ça. Je ne veux pas trop en parler car je suis un petit peu chaud donc c'est mieux de ne pas trop en discuter !

Cette KTM a incroyablement bien évolué...

Au sujet de la moto, je suis heureux d'avoir enfin la machine pour nous battre devant mais je ne sais pas si ça se répétera sur les prochaines courses. Ce genre de chose peut n'arriver qu'une fois par an et je la tenais, mais n'ai pas pu en profiter car on m'a sorti… Espérons que là-bas aussi [en Autriche], la moto sera suffisamment régulière et que l'on pourra se battre pour la victoire. Mais je sens que j'ai perdu une grande opportunité aujourd'hui : il m'a sorti et c'est simplement injuste.

Lire aussi :

Comment est-ce que les choses avec Brad peuvent changer les choses chez KTM ?

Cela ne va pas changer grand-chose : on a quatre motos, le même matériel. Les quatre pilotes ont la même moto et on partage les données. On a tous les mêmes pneus, le même moteur, les mêmes spécificités. Cette victoire ne va pas changer les choses. Brad est maintenant un petit peu plus devant au championnat et tout le monde ici en est content, donc c'est tout.

J'aurais dû l'emporter.

Pol Espargaró

Est-ce que tu retiens du positif sachant que l'on arrive sur les pistes où KTM a toujours été fort dans le passé désormais ?

Oui, c'est sûr qu'il est toujours difficile de retirer quelque chose de positif d'une journée comme aujourd'hui mais le positif est que c'était bien ici et que j'avais le sentiment de pouvoir remporter la course. J'aurais pu l'emporter assez bien. Mais c'est comme ça.

C'est sûr, le point positif est que l'on peut se battre pour la victoire mais on ne sait pas si on sera encore là pour ça sur la prochaine. On reprendra à zéro, comme à Jerez, et on fera les choses course après course. Dans ce championnat, on ne sait pas. Il est difficile de retirer quelque chose de positif de celle-ci : combien de fois nous sommes-nous retrouvés dans cette position ces dernières années ?

Cet accident n'est pas de ma faute, c'est vraiment super frustrant car je me suis tellement battu ces dernières années pour arriver à ce point auquel nous sommes aujourd'hui, et un jour, un gars arrive et ruine tout. Alors c'est très difficile de retirer quelque chose de positif de cette course !

partages
commentaires
Zarco et sa pénalité : "On fait des courses, pas de la danse"

Article précédent

Zarco et sa pénalité : "On fait des courses, pas de la danse"

Article suivant

Impuissant, Quartararo "ne s'attendait pas" à une telle course

Impuissant, Quartararo "ne s'attendait pas" à une telle course
Charger les commentaires
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021