Zarco et sa pénalité : "On fait des courses, pas de la danse"

Johann Zarco ne conteste pas la pénalité qui lui a été infligée après son contact avec Pol Espargaró pendant la course de Brno, d'autant que ça ne l'a pas empêché de monter sur le podium.

S'il a fait ce dimanche son retour sur le podium, Johann Zarco a eu très chaud, car un contact avec Pol Espargaró lui a valu une pénalité long-lap, qui dans le 14e tour lui a coûté 2"5.

C'est dans le dixième tour de la course, alors qu'ils se battaient pour la quatrième place, que le pilote Avintia a attaqué son ancien coéquipier en plongeant à la corde dans le virage 1 de la piste tchèque, profitant de la place que celui-ci lui avait laissé en élargissant sa trajectoire. Sauf qu'Espargaró est revenu vers l'intérieur du virage et l'a heurté, ce qui a entraîné la chute du pilote KTM.

"Pol m'a passé parce qu'il était un peu plus rapide et il essayait clairement de rattraper Brad, ça le motivait !" constate Johann Zarco au micro du site officiel du MotoGP. "Mais au bout de quelques tours il a commencé à faire quelques erreurs. Il a un peu élargi, alors j'ai essayé de le passer au premier virage, en gardant bien ma ligne, en me disant qu'il allait me voir mais apparemment non."

Lire aussi :

"J'ai essayé de passer à l'intérieur parce qu'il y avait de la place. Et je pense être passé plutôt bien en pensant qu'il allait me voir, mais il semble ne pas m'avoir vu. Mais en course il faut essayer des choses et on n'a pas tout le temps une grosse marge pour dépasser. Il freine toujours très fort et il entre vite dans les virages alors il n'est pas facile à passer sur les freins, mais c'est aussi la raison pour laquelle il a élargi dans ce premier virage."

"Ça fait aussi partie de la course. On plonge parce que le gars élargit alors on essaye de passer et il arrive parfois qu'on se touche. Il faut se souvenir qu'on fait des courses, pas de la danse !" résume le pilote français.

Un long-lap en mode warrior

À partir de là, Zarco n'a pas été surpris d'être pénalisé. Il s'attendait même à ce que la sanction tombe plus vite mais il a fallu trois tours pour qu'il soit informé qu'il devait réaliser un long-lap. "Quand on s'est touché, je n'étais pas sûr qu'il soit tombé mais je ne l'ai plus entendu, alors j'étais un peu inquiet. Je connais les règles et il peut se passer des choses dans ce genre de situation, mais rien n'arrivait… Et puis j'ai reçu le long-lap et à ce moment-là j'étais troisième."

"Je pensais que j'allais perdre des places et que ce serait ensuite difficile de me battre pour le podium. Mais pendant ce long-lap personne ne m'a passé", reprend-il. Il faut dire qu'il a observé sa pénalité comme un guerrier, tenant au millimètre la ligne blanche délimitant la zone dans laquelle il devait passer, à l'extérieur du virage. Fabio Quartararo en a profité pour se rapprocher, mais le pilote Avintia a bel et bien réussi à ressortir devant son compatriote et ce fut déterminant pour la suite.

"Quand j'ai été pénalisé je ne me battais contre personne mais j'étais toujours concentré sur Franco [Morbidelli] pour essayer de le rattraper. J'ai vu que j'étais pénalisé et je me suis dit que j'allais l'appliquer immédiatement pour ne pas être gêné et ne pas perdre ma concentration. J'ai été surpris que tout le monde dise que je l'ai super bien fait. J'ai juste mis le genou au sol. Je m'attendais à ce que les autres arrivent et à perdre deux ou trois places, mais personne n'est arrivé."

"C'était la première fois que je faisais tout le virage si large et c'était long ! Après, pourquoi est-ce que j'étais à l'aise pour le faire ? Peut-être que c'est grâce à la Multistrada que j'utilise tous les jours à la maison pour aller en ville. On a des virages larges à passer et des ronds-points avec peu de grip et c'est peut-être ce qui m'a aidé aujourd'hui", ajoute-t-il dans un sourire.

Lire aussi :

Si Quartararo a pu se rapprocher au moment de sa pénalité, Zarco a rapidement repris de l'air sur le pilote Petronas, visiblement en difficulté avec ses pneus. "À partir de là j'ai pris un second souffle et je me suis dit 'OK, maintenant je vais essayer d'attaquer et de me concentrer sur Morbidelli pour le rattraper, et je pourrai sauver la troisième place'. C'est ce que j'ai fait, mais à la fin ça n'a pas été facile avec Rins alors j'ai bien fermé la porte et ça a fonctionné."

Avec le recul, Johann Zarco juge-t-il que sa pénalité était justifiée ? "C'est toujours difficile à juger. Tant que je peux terminer sur le podium le week-end a été bon pour moi ! Pour cette situation il valait mieux un long-lap que par exemple le fait de devoir céder une position ou faire un ride-through, qui aurait été trop long."

"C'est juste par rapport aux règles que l'on a", poursuit-il, même si sa pénalité a provoqué la colère des responsables Ducati à l'encontre des officiels. "Pour moi ça n'aurait pas pu être plus que cette pénalité long-lap. Pour cette course ça allait, car ça ne m'a pas fait perdre de places. Ça fait aussi partie de la course, il faut qu'on se souvienne que la course n'est pas facile et on est tous dans un état d'esprit de guerrier. Je méritais ce podium aujourd'hui et je suis désolé pour Pol."

P. # Pilote Moto Temps Écart
1 33 South Africa Brad Binder KTM 4Г38.764  
2 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 4Г44.030 0.000
3 5 France Johann Zarco Ducati 4145.234 1:09'01.234

partages
commentaires
"Insensé, incroyable, génial" : Binder intègre encore sa victoire !

Article précédent

"Insensé, incroyable, génial" : Binder intègre encore sa victoire !

Article suivant

Espargaró rate la 1re victoire KTM "à cause d'un gars qui ruine tout"

Espargaró rate la 1re victoire KTM "à cause d'un gars qui ruine tout"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021