MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
WU dans
14 Heures
:
31 Minutes
:
50 Secondes
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
5 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
12 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
26 jours

Pour Quartararo la 2e saison sera plus difficile, selon Crutchlow

partages
commentaires
Pour Quartararo la 2e saison sera plus difficile, selon Crutchlow
Par :
29 juil. 2019 à 09:15

Chaque week-end, les performances de Fabio Quartararo font parler, le jeune Niçois s'étant indéniablement affirmé comme la grande révélation de cette première partie de saison. Crutchlow, lui, est fier d'avoir détecté son talent dès l'hiver dernier.

Bien qu'il affiche moins de points que n'en avait Johann Zarco lors de ses débuts à ce stade du championnat (67 contre 84), Fabio Quartararo s'inscrit on ne peut plus dignement dans la lignée de son compatriote. Il a particulièrement brillé par ses résultats, avec notamment trois pole positions (contre une pour Zarco au même stade) et deux podiums (contre un pour Zarco), bien que son bilan comptable ait été entaché par ses abandons à Jerez et au Sachsenring.

Si tout le monde salue aujourd'hui l'excellente adaptation du pilote de 20 ans à la catégorie reine, Cal Crutchlow se montre pour sa part très fier d'avoir perçu son talent dès ses premiers essais au guidon de la M1. "La première chose, c'est que je suis content d'avoir eu raison. En début d'année, quand Bagnaia a battu le record de Sepang, j'ai dit qu'il allait se faire démolir par Quartararo, et que c'est lui qui serait le plus rapide. Une nouvelle fois j'ai vu juste, et j'en suis ravi ! Tout le monde a ri lors de ce débrief. Tout le monde était choqué par ce que j'ai dit."

Lire aussi :

Fier, l'Anglais est aussi admiratif de ce que réalise celui qui, notamment, lui a arraché la huitième place du Grand Prix de France dans l'avant-dernier tour. "Je sais que c'est un incroyable talent. Il faut lui donner du crédit, il pilote super bien. Il surfe sur cette vague où il a eu une pole, un podium, encore un podium… Il est au sommet de la vague. Il pilote incroyablement bien. […] C'est super pour lui, c'est un bon gars, et un très grand talent pour le futur", salue Crutchlow.

"Mais si on le mettait sur une autre moto, il ne serait pas là. Peut-être avec une Suzuki, mais avec le reste, il aurait beaucoup plus de mal, et c'est un fait. [La Yamaha] est une moto très gentille", estime cependant le pilote LCR, lui-même très en difficulté cette année avec la version 2019 de la RC213V.

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

Pour autant, et alors qu'il est sous contrat pour deux ans avec l'équipe Petronas Yamaha SRT, le #20 sait qu'il peut inscrire son apprentissage sur la durée et l'aborder d'autant plus sereinement, ce qu'il fait d'ailleurs à la perfection en s'en tenant ouvertement à des objectifs modestes à chaque course. Cette deuxième saison sera donc particulièrement attendue par nombre d'observateurs, et parmi lesquels ses adversaires directs.

Aussi, à l'instar d'un Mick Doohan qui admire l'approche insouciante de Quartararo, Cal Crutchlow pense que le jeune Français aura plus de difficultés lorsqu'il s'agira de confirmer ses bons débuts en gérant plus de paramètres. "Il faudra voir comment ça se passera l'an prochain quand il commencera à changer un peu plus la moto, quand il comprendra mieux le MotoGP", prévient l'Anglais. "Pour l'instant il ne fait que piloter rapidement, il se fiche de comment il le fait. Quand il commencera à s'inquiéter des réglages, des jeux que les autres jouent, des pneus, tout ça, je pense que ça sera bien plus difficile. On le voit parfois avec les autres pilotes de son constructeur."

Cette deuxième saison sera aussi, selon Marc Márquez, celle qui fera naître la véritable pression pour Fabio Quartararo. Une étape essentielle pour confirmer le Français au plus haut niveau de l'élite mondiale, donc, et définitivement convaincre ses rivaux qu'il est un des leurs.

Lire aussi :

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Dovizioso-Petrucci, le binôme le plus fort de Ducati

Article précédent

Dovizioso-Petrucci, le binôme le plus fort de Ducati

Article suivant

Graziano Rossi : Valentino de retour "à 80%" à Brno

Graziano Rossi : Valentino de retour "à 80%" à Brno
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Cal Crutchlow Boutique , Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Léna Buffa