MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Crutchlow : "Un rêve" de revenir et signer un podium

partages
commentaires
Crutchlow : "Un rêve" de revenir et signer un podium
Par :
10 mars 2019 à 21:32

Durement blessé et contraint de rester à l'écart de la compétition pendant de longs mois, Cal Crutchlow a réalisé un retour fracassant dans la catégorie reine, récompensé par un podium.

Podium : le deuxième, Marc Marquez, Repsol Honda Team, le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, le troisième, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Cal Crutchlow sur le podium de la première manche de la saison MotoGP 2019 ? Le pari était osé après le gros accident dont avait été victime le Britannique, resté à l'écart de la compétition en fin de saison dernière et n'ayant pu réaliser la même préparation avec sa moto 2019 que la plupart de ses rivaux.

Néanmoins, un week-end de course brillamment négocié de bout en bout, débutant par une méritante sixième position sur la grille de départ, a permis au pilote LCR Honda de réaliser une entame de saison en se plaçant à l'arrivée juste derrière la Honda d'usine de Marc Márquez, second d'un cheveu sur la ligne au terme de son duel épique avec Andrea Dovizioso. Pourtant, de son propre aveu, Crutchlow "se serait bien marré", si, après un warm-up conclu au 14e rang, il lui avait été suggéré qu'il soulèverait une coupe sur le podium.

Voir aussi:

"On ne savait pas quelle direction on prenait avec la moto car je n'ai pas pu tester en fin d'année dernière. On a poussé fort : ce week-end, c'est la seule fois qu'on a bossé avec la moto 2019 et on a poussé. Je voulais me mettre devant [en course] pour économiser le pneu avant, mais j'ai été retenu par Petrucci et les Suzuki et j'ai donc joué ma carte, qui était de rester 5e ou 6e. C'est une belle surprise d'être sur le podium après être resté allongé dans un lit après l'Australie", commente le Britannique, également agréablement surpris sur son état physique au terme du Grand Prix.

"Je me suis senti bien. Quelqu'un m'est rentré dedans si dur avec un pédalier que j'ai eu mal au cul pendant une quinzaine de tours ! Je n'ai aucune idée de qui c'était. Je dois faire un long massage maintenant !", s'esclaffe-t-il. "J'ai eu quelques problèmes avec le bras pendant le week-end : j'étais physiquement un peu endolori. Mais je me suis senti vraiment bien en course. Je dois remercier beaucoup de monde pour le fait de simplement pouvoir encore rouler : mon chirurgien en Australie, mon physiothérapeute, mon équipe, qui ont rendu mon retour en course possible. À un moment, même mi-décembre, cela n'avait pas l'air possible. Revenir et faire une course fantastique, c'est super."

"Un rêve" de revenir en MotoGP, qui plus est sur le podium

S'il n'est pas allé au contact dans la lutte finale pour le commandement de la course entre les grands animateurs des deux derniers championnats, Crutchlow a parfaitement su gérer la Suzuki de Rins et un surprenant Rossi – remonté de la 14e position de la grille – pour s'octroyer 15 précieux points au championnat. Pour cela, Crutchlow s'est aménagé son propre espace en course, sans essayer de pointer devant à tout prix.

"Marc et moi avions je pense la même tactique pour sauver le pneu arrière. Je voulais être doux et les pilotes autour de moi ne le faisaient pas après le départ. Ça fait des courses divertissantes… Je sentais avoir le rythme pour le podium à la mi-course et savais où et quand pousser."

"Quel super début de saison pour tout le monde, les pilotes, les fans et les gens qui regardent à la maison ! Chaque course en MotoGP est une bataille et c'est cool d'en être, de venir et prendre un podium : c'est un rêve, honnêtement, car je ne savais pas si j'allais revenir tout court, alors quant au fait d'être performant… "

Les regards se portent déjà sur la manche suivante, en Argentine : une course que Crutchlow a remporté la saison dernière avec une Honda plus à son aise qu'au Qatar. Mais les circonstances ont été particulières en 2018, rappelle celui qui refuse d'être présenté comme l'un des favoris pour une récidive.

"Tout le monde vous voit comme le favori car vous avez gagné l'année précédente mais Marc aurait dû gagner et au lieu de ça il a reculé. On ne sait jamais ce qui peut se passer en MotoGP. Dans deux semaines, je serai là-bas avec un esprit ouvert pour prendre des points. Je cherche à faire le meilleur boulot possible, tout comme mon équipe, peu importe où."

 

Article suivant
Márquez : "Un replay de l'an dernier"

Article précédent

Márquez : "Un replay de l'an dernier"

Article suivant

Dovizioso conserve sa victoire au Qatar

Dovizioso conserve sa victoire au Qatar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Guillaume Navarro