Petrucci commence par une grosse chute, piégé par de l'huile

Un accident a valu à Petrucci de manquer les essais de mercredi après-midi, à Jerez, et lui cause des douleurs au cou avant le premier Grand Prix.

Petrucci commence par une grosse chute, piégé par de l'huile

Près de cinq mois après son dernier test au guidon de la Ducati GP20, Danilo Petrucci a repris la piste mercredi, à Jerez, mais pas dans les conditions espérées. Dès le début de la seconde session de roulage réservée aux MotoGP, le pilote Ducati a en effet été piégé par de l'huile qui s'était échappée de l'Aprilia d'Aleix Espargaró et il en a été quitte pour une lourde chute.

Alors que les essais ont dû être interrompus pendant environ 40 minutes, Petrucci est passé par le centre médical, où aucune blessure ne lui a été diagnostiquée. Il a tout de même terminé cette journée de reprise avec des douleurs au cou qui alimentaient son inquiétude quant à la condition qui serait la sienne pour le premier Grand Prix de la saison, lequel débutera demain à Jerez.

Lire aussi :

"J'ai malheureusement eu une très grosse chute. J'étais dans un groupe de pilotes et plutôt à l'avant de ce groupe. Aleix était devant et quand il freinait de la fumée s'échappait de sa moto. J'ai tout de suite pensé que c'était de l'huile, mais un demi-tour plus tard, il continuait à bien rouler, alors je me suis dit que ça n'était pas ça", racontait le pilote Ducati en fin de journée.

"Mais quand je suis arrivé au virage 11, j'ai perdu l'avant. C'est un virage très rapide, un long droite en troisième, à 150 km/h. J'ai commencé à faire des roulés-boulés et j'ai heurté deux ou trois fois la tête", poursuivait Petrucci, qui a mis un terme prématuré à son test. "J'ai vu les étoiles, alors on a décidé de stopper la session de l'après-midi, or c'était malheureusement la plus importante parce qu'elle se déroulait à l'heure de la course. Je dois dire en tout cas que j'ai eu de la chance, parce que je ne ressens qu'une douleur au cou pour le moment."

Afin d'atténuer le mal, Petrucci a reçu des piqûres d'antidouleurs. Il n'en était pas moins inquiet mercredi soir de ce que pourraient être ses sensations ce matin, et ajoutait : "Je ne sais pas comment mon cou réagira demain. Pour le moment je suis juste froissé, mais demain matin je pense que j'aurai plus de problème. J'espère que non mais je pense que ce sera le cas, parce que j'ai pris un très gros coup à la tête."

Une dernière saison de quatre mois avec Ducati

Avec ce rendez-vous en Andalousie, Danilo Petrucci entame ce qui s'annonce comme sa dernière saison avec Ducati, alors que son transfert chez le clan KTM a été annoncé le mois dernier. S'il aurait souhaité faire ses preuves lors des premiers Grands Prix, il a rapidement appris qu'il n'y aurait plus de place pour lui dans son équipe actuelle, après la promotion de Jack Miller. C'est donc naturellement qu'il a sondé les options restantes en MotoGP et trouvé un accord avec le constructeur autrichien.

Il assure que ses sensations après avoir signé ce nouveau contrat ne sont pas comparables à celles de l'an dernier, lorsqu'à la même époque sa reconduction avec Ducati l'avait soulagé. "C'est très différent. Tout est très différent, le championnat est différent, on reprend sur une piste où on n'avait jamais couru avec ces températures, après une longue pause. Compte tenu du changement de carcasse du pneu arrière, la hiérarchie est encore à définir... Franchement, je ne pense pas à l'année prochaine, d'autant que cette année n'a pas encore commencé."

Lire aussi :

"Ducati a pris cette décision. Ils ont dit que j'étais dehors pour l'année prochaine, alors j'ai dû bouger", raconte-t-il. "Mais comme je l'ai souvent dit, j'ai encore une autre année avec Ducati, avec une moto avec laquelle j'ai déjà gagné et avec laquelle je veux gagner encore. Bien sûr, je suis content de rester en MotoGP, mais pour le moment je ne veux pas encore penser à l'année prochaine."

"J'ai une année très dure qui m'attend, durant laquelle je dois performer du mieux possible, car je veux continuer en MotoGP au meilleur de mes possibilités et avec la meilleure approche mentale pour l'année prochaine. Pour le moment je me concentre donc sur le fait de finir l'année au mieux avec Ducati et d'essayer de gagner à nouveau."

partages
commentaires
Rossi n'a pas signé avec Petronas, mais c'est fait "à 99%"

Article précédent

Rossi n'a pas signé avec Petronas, mais c'est fait "à 99%"

Article suivant

Márquez s'est rassuré sur sa forme et le niveau de la Honda

Márquez s'est rassuré sur sa forme et le niveau de la Honda
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021