Danilo Petrucci s'est déboîté l'épaule à Losail

L'épaule droite de Danilo Petrucci s'est déboitée dans sa chute au GP du Qatar, ce qui l'a diminué pour le second week-end à Losail. L'Italien ne pense pas que ce cette blessure sera un problème à Portimão.

Danilo Petrucci s'est déboîté l'épaule à Losail

Jack Miller et Iker Lecuona, passés tous deux sur la table d'opération pour un arm-pump, ne sont pas les seuls pilotes qui ont souffert à Losail. La chute de Danilo Petrucci dès le deuxième virage au GP du Qatar a eu des conséquences puisque son épaule droite le faisait encore souffrir pour le second rendez-vous de Doha. Des examens passés après cette deuxième course ont révélé que son épaule s'était déboitée et que l'os ne s'était pas correctement replacé dans l'articulation, ce qui ne devrait cependant pas le gêner au GP du Portugal, qui débute vendredi.

"Après être rentré chez moi, j'ai passé une IRM de l'épaule et j'ai découvert qu'elle s'était déboîtée dans la première course", a expliqué le pilote Tech3. "Elle est sortie et ne s'est pas remise correctement et c'est pour ça que c'était très douloureux. Heureusement, il n'y a pas de blessure sur les ligaments mais il y a une très grosse inflammation."

"J'ai travaillé tous les matins avec mon kiné, y compris samedi et dimanche, pour être autant en forme que possible pour cette course. Heureusement, avec les anti-inflammatoires, j'ai pu faire la deuxième [course] mais j'avais aussi une inflammation sur l'épaule droite, parce que je pilotais avec un seul bras. Mais je me sens mieux et je pense que ça ne sera pas un problème ce week-end."

Lire aussi :

S'estimant heureux de ne pas avoir de fracture ou de rupture d'un ligament, Petrucci n'a pu  avoir confirmation de sa blessure qu'après son retour en Europe puisque passer les examens au Qatar était selon lui "impossible""On n'était qu'à l'hôtel et au circuit. Il fallait faire une demande spéciale pour faire une IRM. L'épaule s'est déboîtée mais elle s'est repositionnée. Je pouvais bouger l'épaule et j'ai pu faire la course avec des anti-inflammatoires, donc la situation n'était pas critique. C'est sûr qu'après la deuxième course, le lundi j'avais beaucoup de mal à bouger le bras et on avait déjà prévu cette IRM, qui a montré ce qu'on pensait."

Petrucci va continuer à travailler sur ses réglages à Portimão

Depuis son arrivée chez KTM, Danilo Petrucci n'a roulé que sur le circuit de Losail et il va pouvoir poursuivre sa découverte de la machine autrichienne sur un circuit qui a réussi à la marque l'an dernier, puisque Miguel Oliveira s'y est imposé. Les performances réalisées par le pilote local en 2020 seront une référence pour Petrucci au cours du week-end.

"On a de bonnes chances, une bonne opportunité. D'après ce que je comprends, cette piste convient plutôt à notre moto. Ce n'est que ma deuxième piste avec cette machine et elle convient vraiment à notre moto. Je suis vraiment impatient de la tester, surtout parce qu'on a les données de l'an dernier, de Miguel, qui était le plus rapide en permanence. C'est vraiment un bon objectif pour améliorer nos performances, surtout parce que dans la deuxième course au Qatar, on perdait beaucoup de temps en ligne droite. Mais nos réglages n'étaient pas très bons, donc on doit les améliorer."

Lire aussi :

Dans cette deuxième course de Losail, Danilo Petrucci a adopté des réglages inédits pour KTM, en raison de sa grande taille, qui le pénalisé en ligne droite. L'Italien va continuer ce travail dans une direction différente de celle prise par les autres pilotes ce week-end, avec maintenant une idée plus précise des changements à apporter à sa moto.

"Les données des autres pilotes montrent ce qu'ils font en piste, pour l'accélération, l'angle qu'ils prennent... Je ne peux pas utiliser les mêmes réglages, c'est sûr, mais les données me montrent comment progresser. Être le pilote le plus grand en MotoGP complique les choses parce que je ne peux pas utiliser des réglages de base. Pour KTM, qui est assez jeune dans cette catégorie, avoir un pilote de mon poids est une première."

"Disons qu'on a pas mal progressé parce que dans la deuxième course du Qatar, dans certaines séances j'étais le premier KTM. Au Qatar, on sait que la majeure partie du temps qu'on perdait, c'était dans les deux dernières lignes droites. Il fallait progresser en courbe parce que j'étais plus lent en ligne droite. C'était aussi un problème en course parce que tout le monde me doublait en ligne droite et que je ne pouvais pas repasser devant."

"La course a été beaucoup plus difficile que ce qu'on attendait parce qu'on avait progressé par rapport à la première course. On a compris comment faire mieux. On a des idées beaucoup plus claires sur ce qu'il faut faire ici. C'est probablement une meilleure piste pour nous mais avant, il faut tester la moto."

partages
commentaires

Voir aussi :

Espargaró : Avec Dovizioso, Aprilia "avait l'impression de m'entendre"

Article précédent

Espargaró : Avec Dovizioso, Aprilia "avait l'impression de m'entendre"

Article suivant

Márquez "nerveux" et sans objectif pour son retour

Márquez "nerveux" et sans objectif pour son retour
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021