Dovizioso et Márquez "au même niveau" selon Rossi

partages
commentaires
Dovizioso et Márquez
Par : Léna Buffa
3 avr. 2018 à 16:59

Admiratif des progrès accomplis par Dovizioso, le Docteur a clairement identifié les lacunes de Yamaha face à la concurrence.

Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, le troisième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, et le troisième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : le deuxième Marc Marquez, Repsol Honda Team, le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team, le troisième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, vainqueur
Podium : le deuxième Marc Marquez, Repsol Honda Team, le vainqueur Andrea Dovizioso, Ducati Team le troisième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Le premier Grand Prix de la saison a mis aux prises les deux principaux belligérants de 2017, Andrea Dovizioso et Marc Márquez, lesquels se sont retrouvés dans la phase finale de la course inaugurale pour un mano à mano qui s'est conclu dans les derniers mètres au profit de l'Italien, alors chaleureusement félicité par Valentino Rossi. Celui-ci admet avoir d'une certaine manière redécouvert son compatriote ces derniers mois, alors que sa carrière, déjà longue, ne lui avait jusqu'à présent jamais permis de jouer le titre en catégorie reine.

"C'est un pilote sérieux et, à mon avis, on est très similaires", explique le Docteur dans une longue interview accordée à La Gazzetta dello Sport. "Ce qui m'a vraiment beaucoup plu chez Dovi, ça a été sa hargne et son envie de ne jamais baisser les bras. Avant le Mugello 2017, il avait fait je ne sais combien d'années en MotoGP et il semblait être un pilote qui n'arrivait jamais à gagner. Et c'est quelque chose qui te fracasse psychologiquement. Mais il n'a pas baissé les bras et à 31 ans il est devenu un super gagnant."

Un gain de compétitivité qui semble devoir s'inscrire dans le temps, au vu du niveau affiché par le numéro 4 lors des essais de pré-saison et du premier Grand Prix de la saison, confirmant qu'il a franchi un cap personnel. À ce stade, Rossi estime même qu'il pourrait se révéler plus dangereux que le Champion du monde en titre pour la quête du Graal 2018. "Pour moi, les pilotes à battre sont Dovizioso et Márquez. Presque plus Dovizioso, mais je les place au même niveau parce que Márquez a la capacité de toujours être compétitif", souligne-t-il.

Yamaha n'est pas au même niveau

Quid de sa perception de son propre niveau ? "Moi, sincèrement, je suis un petit peu 'inquiet'. Très content de la première course, mais nous ne sommes pas encore à leur niveau", constate le pilote Yamaha. "Nous allons rencontrer des pistes sur lesquelles le grip arrière manquera, où nous serons inférieurs et où il faudra travailler dur. Mais j'espère, et je crois aussi, qu'avec la version 2018 on sera moins en difficulté là où on le sera."

Valentino Rossi reste convaincu que la saison 2017 s'est jouée sur le front de l'électronique, un domaine dans lequel Honda et Ducati ont su progresser au fil des mois alors que Yamaha, après avoir remporté la moitié des huit premières courses, a marqué le pas au point de ne plus connaître le succès sur la seconde moitié du championnat.

"En 2017, nous avons perdu du temps parce que c'était une moto manquée", estime-t-il. "Ce que Ducati et Honda ont mieux fait, à mon avis, c'est d'avoir travaillé plus longtemps, avec plus d'argent et plus de monde, sur la partie électronique. C'est là que nous sommes en difficulté. Il faut que Yamaha le comprenne et prenne des mesures. Je crois qu'ils l'ont compris, mais nous restons en retard. Pour ces domaines, il faut des groupes de travail qui tentent d'extraire le maximum, c'est là que Yamaha a peut-être fait erreur."

Avec les leçons tirées de 2017 et désormais une version différente de la M1, Rossi se voit-il jouer le titre cette année et peut-être même prétendre à sa dixième couronne mondiale ? "Ce serait bien, j'aimerais bien et il ne me manque rien", répond-il. "L'année dernière, nous avons précisément perdu ce qu'il y avait de bon dans notre moto, nous avions seulement les défauts sans les choses positives. Aujourd'hui, nous continuons à avoir des défauts, mais nous avons retrouvé les choses positives."

"En 2017, Maverick et moi avons terminé troisième et cinquième, en nous battant jusqu'à la moitié du championnat. Nous pouvons faire plus, nous sommes plus forts. Nous pouvons au moins nous battre pour."

Prochain article MotoGP
Le programme du Grand Prix d'Argentine

Article précédent

Le programme du Grand Prix d'Argentine

Article suivant

Pedrosa : Le même objectif commun avec Puig, "la victoire"

Pedrosa : Le même objectif commun avec Puig, "la victoire"