Dovizioso : Faire "beaucoup mieux" en Argentine, ça n'était pas assez

partages
commentaires
Dovizioso : Faire "beaucoup mieux" en Argentine, ça n'était pas assez
Par :
7 avr. 2019 à 07:45

Le pilote Ducati a eu beau se rapprocher de Márquez sur la piste de Termas, l'écart était encore trop marqué et la domination de l'Espagnol trop nette pour qu'il puisse être totalement satisfait.

Andrea Dovizioso n'est pas du genre à se contenter de résultats imparfaits. Course après course, le pilote Ducati n'a de cesse de replacer ses performances dans leur contexte, pour mieux décortiquer ses résultats et tenter de faire mieux, toujours, n'étant pas comblé tant qu'il n'aura pas atteint son but ultime : le sommet du championnat.

Lire aussi :

Vainqueur au Qatar, Dovizioso savait qu'en Argentine il se présentait en terrain ennemi, ce Grand Prix ne lui ayant valu jusqu'à présent qu'un seul podium alors que Marc Márquez y fait office de référence. L'objectif étant de monter sur le podium sur les pistes où l'Espagnol est très fort, afin de ne pas encaisser de trop lourdes pertes mathématiques là où il se trouve en difficulté, le pilote Ducati pouvait se satisfaire de sa troisième place. Mais, bien vite, son perfectionnisme l'a rattrapé, le poussant à pointer du doigt cette zone d'amélioration toujours existante.

"L'objectif est parfaitement atteint. Les objectifs, on les fixe avant le week-end, alors si l'on regarde le passé, une troisième place et 16 points – dommage, on aurait pu faire 20 –, c'est très bien", juge-t-il. Et pourtant… "Je regarde toujours l'avenir. Quand quelque chose ne va pas, je vais de l'avant immédiatement. Je n'ai pas aimé la manière dont mon pneu s'est comporté. Je l'ai beaucoup épargné et pourtant il s'est dégradé suffisamment pour que je n'arrive pas à faire à la fin de la course des temps assez bons pour semer Vale."

"J'ai réussi à terminer uniquement avec Vale, ce qui était important parce que sinon ça aurait été très compliqué, mais je m'attendais à plus, ça ne va pas", peste le pilote italien, qui oscille entre le verre à moitié vide et le verre à moitié plein (contrairement à Rossi, justement). "En tout cas, c'est bien d'être troisième sur une piste où l'on est normalement en difficulté et d'avoir des données grâce auxquelles on va pouvoir progresser. C'est un peu agaçant, mais c'est positif."

À Austin, un podium aurait le goût de la victoire

Andrea Dovizioso, Ducati Team

Ce tiraillement entre les progrès accomplis et le chemin qui reste à parcourir, Dovizioso l'exprimait déjà à l'issue des qualifications, lorsqu'il lui était mentionné qu'il avait fait beaucoup mieux que par le passé, sachant qu'il ne s'était encore jamais qualifié en première ligne à Termas de Río Hondo. "Beaucoup mieux… ça dépend quel était le niveau de l'année dernière : on était tellement loin que si c'est beaucoup mieux, on se rapproche, mais on n'est pas plus rapides que les autres", prévenait-il, à juste titre.

Un rapprochement qui s'est donc confirmé en course, et ce malgré l'aisance avec laquelle Márquez a donné le rythme. "L'écart est très important. Il nous a mis dix secondes mais ça aurait pu être encore plus. Il s'est passé la même chose par le passé. L'année dernière, ça aurait été encore plus. Je ne veux pas voir les choses plus inquiétantes qu'elles ne le sont", soulignait-il.

Lire aussi :

En l'espace d'un an, la Desmosedici a en effet progressé, particulièrement sur la stabilité, ce qui permet aujourd'hui au numéro 4 de souffrir un peu moins de la comparaison avec Márquez, à défaut donc de prendre le pouvoir sur ce circuit. "On freine mieux et le tour est plus reproductible, si bien que les sensations arrivent petit à petit, on parvient à travailler sur les pneus et on arrive donc en bonne condition en course", décrit-il. "On a plus de stabilité en général, mais notre ADN est toujours le même. On accélère très fort quand on a du grip, mais à la fin de la course quand le grip baisse, les autres nous 'montent dessus' en milieu de virage. C'est notre caractéristique et on doit donc progresser."

Prochaine étape, Austin, là aussi l'une des épreuves favorites de Márquez. "Il faudra qu'on soit très concentrés, comme on l'a été ici. Ramener le podium serait une victoire", prévient Dovizioso.

Article suivant
Les 19 circuits où Marc Márquez a signé la pole en MotoGP

Article précédent

Les 19 circuits où Marc Márquez a signé la pole en MotoGP

Article suivant

Poncharal : Nous savions en venant qu'il y aurait du travail avec KTM

Poncharal : Nous savions en venant qu'il y aurait du travail avec KTM
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu