Malgré les difficultés de ses pilotes 2020, Ducati défend le pneu arrière

Gigi Dall'Igna estime que le pneu arrière introduit par Michelin en 2020 était une "réelle évolution" et qu'il était "clairement meilleur" que son prédécesseur, attribuant les difficultés rencontrées par Ducati avec ces gommes au style d'Andrea Dovizioso et de Danilo Petrucci, qui ont quitté la marque.

Malgré les difficultés de ses pilotes 2020, Ducati défend le pneu arrière

Michelin a lancé une nouvelle spécification de son pneu arrière en 2020, pour offrir plus d'adhérence et réduire la dégradation par le biais d'une carcasse plus rigide. Ces changements ont modifié le comportement des machines et parfois posé problème aux pilotes, à l'image de Danilo Petrucci et surtout Andrea Dovizioso, alors représentants du team Ducati factory, qui ont eu beaucoup de mal à composer avec l'augmentation du grip à l'arrière, synonyme d'un équilibre différent.

La Desmosedici était particulièrement en délicatesse sur les circuits offrant peu d'adhérence, à l'image du Motorland Aragón, où les difficultés ont été accentuées, mais Gigi Dall'Igna est convaincu que ces soucis étaient plus liés au style des pilotes qu'à une mauvaise adaptation de la machine aux nouvelles gommes. Le directeur général de Ducati Corse estime que les modifications apportées par Michelin étaient les bonnes, d'autant plus que les nouvelles recrues de l'équipe d'usine, Jack Miller et Pecco Bagnaia, n'ont pas éprouvé les mêmes difficultés que le duo qu'ils remplacent.

"Tous les pilotes ont bien entendu un style différent", a commenté le directeur général de Ducati Corse. "Pecco et Jack ont un style légèrement différent, et il est vrai qu'ils se sont plutôt bien adaptés à la nouvelle technologie de pneu introduite par Michelin l'année dernière. Mais je pense que cette évolution du pneu a été une réelle évolution, le nouveau pneu arrière de 2020 était donc clairement meilleur que celui de 2019, y compris pour nous."

Lire aussi :

Davide Barana, responsable technique de Ducati, expliquait à la fin de la saison 2020 que la nouvelle version du pneu permettait de trouver plus d'adhérence mais d'une façon différente, ce qui a parfois posé problème aux pilotes du team factory en 2020. Pour Dall'Igna, Ducati a également perdu un certain avantage car contrairement à certains de ses concurrents, la marque parvenait à bien exploiter la précédente génération, qui avait pourtant certaines faiblesses.

"La réalité c'est qu'avec nous arrivions à couvrir certains des problèmes que l'ancienne spec du pneu pouvait créer. Or, le nouveau pneu a réglé ces problèmes, si bien que les autres constructeurs ont pu accomplir des progrès probablement plus importants que les nôtres. Mais quoi qu'il en soit, le nouveau pneu représentait une réelle évolution par rapport à l'ancienne spec en termes de performance."

Le travail de Ducati a été compliqué par le COVID-19

Le format très atypique de la saison 2020 a lui aussi apporté son lot de difficultés puisque les équipes ont été privées de tests et que le rythme incessant des courses n'a pas permis pas de prendre le recul nécessaire pour analyser les données correctement. Autant d'éléments qui ont pu contribuer aux résultats inconstants de la majorité des pilotes et aux difficultés de Ducati sur certaines pistes.

"En réalité, l'année dernière le fait de n'avoir pu mener qu'un programme de test très réduit, puis de se lancer dans des courses doubles et quatre triple-headers, n'a pas permis de mener exactement le même travail que celui que l'on fait habituellement", a concédé Paolo Ciabatti, directeur sportif de Ducati. "Dans certaines situations, nous avons donc particulièrement souffert en matière d'adaptation de notre moto à ce nouveau pneu arrière, et aussi probablement d'adaptation du style de certains de nos pilotes dans certaines situations, surtout quand le grip en piste était faible."

"Je pense par contre que nous avons clairement beaucoup appris l'année dernière, et cette année nous n'aurons donc plus les problèmes que nous avons dû affronter l'année dernière." 

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Voir aussi :

Quartararo : "Plus de pression, mais aussi plus de soutien"

Article précédent

Quartararo : "Plus de pression, mais aussi plus de soutien"

Article suivant

Fausto Gresini : la situation jugée "critique"

Fausto Gresini : la situation jugée "critique"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021