Encore un podium qui se refuse à Aleix Espargaró

partages
commentaires
Encore un podium qui se refuse à Aleix Espargaró
Par : Léna Buffa
25 oct. 2016 à 17:35

Comme au Japon, Aleix Espargaró s'est battu pour le podium jusque dans les derniers tours du Grand Prix d'Australie. Et comme au Japon, c'est son coéquipier Maverick Viñales qui est monté sur la troisième marche.

Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP, Aleix Espargaro, Team Suzuki Ecstar MotoGP, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP

L'aîné des frères Espargaró se trouve assurément dans une période faste. Après avoir décroché à Motegi le meilleur résultat de sa saison - une quatrième place, donc -, il est passé tout près d'égaler voire d'améliorer ce positionnement à Phillip Island.

Alors que son coéquipier a véritablement éclos cette année, l'Espagnol a connu une saison beaucoup plus compliquée. Et pourtant, pour la troisième fois depuis l'entame du championnat, il est parvenu à décrocher une meilleure place que Maverick Viñales sur la grille de départ de Phillip Island, alors que le futur pilote Yamaha s'embourbait dans des qualifications bouleversées par la météo.

Parti du quatrième emplacement, Aleix Espargaró a saisi sa chance et s'est maintenu durant toute la course aux avant-postes, ne ménageant pas ses attaques alors qu'un podium semblait envisageable. Après la chute de Márquez et l'éloignement de Crutchlow et Rossi devant, il a mis toutes ses forces dans un duel contre Dovizioso. Or, Viñales en a décidé autrement, revenant tel un boulet de canon pour leur donner maille à partir.

Si Dovizioso a fini par sagement abaisser son rythme pour garantir sa quatrième place, Aleix est, lui, parti à la faute alors que son coéquipier venait de le dépasser, piégé par un virage n°4 qui en a vu bien d'autres pendant le week-end.

"Je n'arrivais pas à pousser, parce que Dovi me passait systématiquement en ligne droite et je devais le repasser dans les virages", explique l'Espagnol, qui a en effet multiplié les dépassements. "Sur la grille, on a pris le pari de choisir le pneu avant dur, que l'on n'avait pas testé au warm-up. Je suis désolé pour le team parce qu'on a beaucoup amélioré la moto entre le warm-up et la course, elle était super, je me battais pour le podium et je n'étais pas loin de Valentino."

"C'est dommage, je suis triste et déçu, mais dans quelques jours on a une autre course", retient Aleix Espargaró, prêt à poursuivre sur cette lancée à Sepang, le week-end prochain. "Sur ces trois courses, c'était la piste que j'aimais le moins, alors on va revenir en force en Malaisie et essayer de se battre à nouveau pour le podium", promet-il. "Par rapport au Japon, c'est une piste complètement différente. On a été très fort au Japon et à nouveau ici, en Australie, avec à nouveau une piste complètement différente, très rapide, pas très exigeante pour les pneus. J'ai donc hâte d'aller en Malaisie, sur l'une de mes pistes préférées du calendrier."

Article suivant
Chronique Mamola - Jorge, réveille-toi !

Article précédent

Chronique Mamola - Jorge, réveille-toi !

Article suivant

Dovizioso efface les mauvais souvenirs en luttant pour le podium

Dovizioso efface les mauvais souvenirs en luttant pour le podium
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Dimanche - Course
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions