Le GP d'Argentine n'a voulu ni huis clos ni annulation tardive

Face au coronavirus et à l'annulation massive de courses en mars et avril, le Grand Prix MotoGP d'Argentine a préféré prendre les devants et tabler sur un report, plutôt que de risquer un huis clos ou une annulation en urgence.

Le GP d'Argentine n'a voulu ni huis clos ni annulation tardive

Face à l'épidémie de coronavirus qui a contraint à l'annulation de quasiment tous les événements de sports mécaniques prévus en mars et en avril, le Grand Prix d'Argentine de MotoGP a pris les devants et a discuté rapidement avec la Dorna pour repousser sa date et ne pas risquer une annulation au dernier moment ou un huis clos. Le promoteur de l'événement, Orlando Terranova, voulait absolument anticiper régler le problème avant que l'annulation ne soit prononcée tardivement ou que le public soit interdit de venir.

"Suspendre un événement quelques heures ou quelques jours avant sa tenue, comme cela s'est produit avec le Grand Prix de Formule 1 d'Australie, est une catastrophe au niveau économique dont on ne se remet pas", a déclaré celui qui est aussi pilote de rallye-raid. "C'est pourquoi nous avons essayé de l'anticiper, nous avons parlé à Carmelo Ezpeleta [le PDG de Dorna] et lui avons dit qu'un événement sans public n'était pas bon pour nous. Il a compris cela."

Lire aussi :

Contrairement à Termas de Río Hondo, qui veut tenir son Grand Prix avec du public, le circuit de Jerez a dit être prêt à organiser le début de saison, pour l'instant prévu début mai, dans n'importe quelles conditions. S'il n'est pas annulé à cause de l'épidémie, il pourrait alors être disputé à huis clos, comme l'explique Terranova : "Le plan qui est prévu pour le moment est de commencer [la saison] à Jerez le 3 mai, avec ou sans public. Tout est prêt pour célébrer la course, même sans public."

La nouvelle date fixée par la Dorna pour le Grand Prix d'Argentine est le 22 novembre, en avant-dernière place du nouveau calendrier. Interrogé sur le risque de rouler sur une piste aux conditions difficiles avec l'hiver approchant, Terranova assure que la situation en Argentine sera moins pire que celle à Valence, épreuve prévue une semaine plus tard : "En Argentine, il sera possible de faire une course parfaite car il devrait faire un peu plus chaud qu'en avril à cette époque. Dans d'autres endroits, comme à Valence, je vois que c'est plus compliqué à cause du froid."

Avec Oriol Puigdemont  

partages
commentaires
Viñales sera prêt à reprendre avant le début de saison

Article précédent

Viñales sera prêt à reprendre avant le début de saison

Article suivant

Le COTA ferme ses portes mais reste confiant pour le GP des USA

Le COTA ferme ses portes mais reste confiant pour le GP des USA
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021