Iannone tire la couverture à lui… et se prend un retour de bâton

En s'appropriant l'origine de l'orientation technique prise par Aprilia dans le développement d'une RS-GP révolutionnaire, le pilote italien a provoqué la colère de son coéquipier.

Iannone tire la couverture à lui… et se prend un retour de bâton

En faisant vendredi son retour dans le paddock pour prendre part à la présentation officielle de son équipe, Andrea Iannone s'est laissé aller à des éloges qui se sont bien vite retournés contre lui. À pied depuis deux mois, le pilote italien attend le verdict de la Cour disciplinaire internationale à la suite d'un contrôle anti-dopage positif et ne peut en attendant participer à aucune activité piste d'Aprilia. Il n'a donc pas eu l'opportunité pour le moment de tester la nouvelle RS-GP, une machine transfigurée et sur laquelle les ateliers de Noale ont concentré leurs efforts depuis des mois.

Or, les débuts de cette nouvelle machine à Sepang il y a deux semaines ont attiré l'attention. Aux mains de Bradley Smith et surtout d'Aleix Espargaró, la nouvelle moto a en effet réussi à réaliser des performances de qualité, bien que la fiabilité lui ait fait défaut lors de ce premier rendez-vous avec la piste, et le pilote espagnol s'est montré dithyrambique, exalté par les progrès qu'il appelait de ses vœux à l'aube de ce qui sera sa quatrième saison avec le constructeur italien.

Lire aussi :

Bien que relégué au rang d'observateur pour le moment, Iannone s'est pour sa part dit "fier" du travail réalisé par Aprilia et de la contribution qu'il a apportée au cours de sa première saison avec la marque, estimant avoir fait partie intégrante du développement de la nouvelle moto. "En 2019 nous avons travaillé très dur pour arriver à ce niveau", a-t-il commenté auprès du site officiel du MotoGP. "Je sais que la moto s'est beaucoup améliorée, j'ai discuté avec Bradley et Aleix et ils sont très contents de la moto. Je suis très fier d'Aprilia car je pense qu'ils ont suivi mes indications, c'est très bien."

Relayés sur les réseaux sociaux, ces propos du pilote italien ont engendré une réaction sans équivoque de la part de son coéquipier… sous la forme d'un émoji symbolisant un éclat de rire. Autant dire qu'Espargaró, après trois ans d'investissement dans le travail, souvent massif en essais, réalisé par Aprilia, n'apprécie pas particulièrement que son coéquipier puisse tirer la couverture à lui. Et il s'en est expliqué plus longuement, mais plus fermement encore, à l'issue de la première journée d'essais de Losail.

"C'est super irrespectueux", juge Aleix Espargaró. "J'ai eu beaucoup d'équipiers chez Aprilia, je n'ai jamais eu de problèmes avec qui que ce soit chez Aprilia. J'ai eu des relations amicales avec tous mes équipiers, ainsi qu'avec Andrea, mais vu ce qu'il a dit hier, pour moi c'est la fin de nos bonnes relations. Ce qu'il a dit est un manque de respect pour mes ingénieurs, mes mécaniciens, pour Bradley, pour moi, car ce n'est pas vrai. Il sait parfaitement que ce qu'il a dit n'est pas vrai."

"Cela fait quatre ans que je suis chez Aprilia, que je demande ces changements, je pousse les ingénieurs. [Les changements] arrivent, mais ça n'est pas vrai [ce qu'il dit]. Il a utilisé mes réglages toute la saison et sur 90% des séances il était derrière moi, donc ce qu'il dit n'est pas juste pour toutes les personnes autour de moi, tous les gens de chez Aprilia. Mais nous savons comment est Andrea, je vais continuer ma vie, mon style de vie, il peut continuer le sien et le futur décidera."

À deux semaines du premier Grand Prix de la saison, Andrea Iannone attend toujours de connaître son sort et Aprilia se prépare à le remplacer par Bradley Smith pour le début de la compétition après avoir déjà mis à profit son pilote d'essais lors des essais de pré-saison. En attendant, on peut dire que le pilote italien a perdu une bonne occasion de se taire.

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Doublé en essais et voyants au vert pour Suzuki
Article précédent

Doublé en essais et voyants au vert pour Suzuki

Article suivant

Savadori nommé pilote d'essais Aprilia

Savadori nommé pilote d'essais Aprilia
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021