Lecuona sera opéré d'un arm-pump avant Portimão

Iker Lecuona va subir une intervention chirurgicale la semaine prochaine, en raison d'un arm-pump sur le bras droit. La douleur a poussé le pilote Tech3 à la faute à plusieurs reprises durant le GP du Qatar.

Lecuona sera opéré d'un arm-pump avant Portimão

Au début de saison difficile de KTM s'ajoutent des problèmes physiques pour Iker Lecuona. Jamais mieux classé qu'au 18e rang dans les séances disputées avant la course, le représentant du team Tech3 a été diminué par un arm-pump durant tout le week-end au Grand Prix du Qatar, préférant limiter son roulage au maximum. La douleur sur l'avant-bras était si forte qu'il n'était pas certain d'être en mesure de voir l'arrivée.

"J'ai un arm-pump sur le bras droit", a confirmé Lecuona. "J'ai déjà été opéré deux fois. Mais je ne sais pas pourquoi c'est revenu. Vendredi je n’ai donc pas roulé plus de quatre ou cinq tours [consécutifs]. De plus, pendant le week-end j'ai eu du mal parce que j'y ai beaucoup pensé, je me suis beaucoup battu mentalement. Je ne savais pas si j'allais pouvoir terminer la course, mais j'ai senti l’arm-pump en course, j'ai senti que je n'arrivais pas à gérer la moto au maximum de sa performance. Mais j'ai aussi ressenti une baisse de performance de mes bras, mais pas à la limite donc j'ai pu finir."

Lire aussi :

Cette blessure, également appelée syndrome des loges, survient quand le muscle subit une pression trop forte. Pour que la douleur disparaisse, la membrane de la loge, la cavité dans laquelle se trouve le muscle, doit être sectionné et Lecuona aurait probablement subi cette intervention entre les deux courses de Losail s'il avait dû abandonner : "J'aurais déjà été opéré et peut-être que je ne serais pas là maintenant", a précisé l'Espagnol.

Lecuona a donc planifié une opération la semaine prochaine, avant de garantir sa présence ce week-end puis dans la troisième manche de la saison. "Je me ferai opérer mardi pour être prêt pour Portimão", a précisé Lecuona, qui fait confiance à l'équipe chirurgicale qui l'a déjà pris en chargé par le passé : "Je vais à Valence, à l’IMED. C'est le Dr Alepuz, Le médecin est le même que celui qui m'a opéré la dernière fois."

L'arm-pump de Lecuona a provoqué plusieurs erreurs

Les KTM n'avaient pas le rythme pour jouer le top 10 au GP du Qatar et Iker Lecuona a encore été en retrait dans les EL1 du GP de Doha disputés ce vendredi, avec le 21e chrono de la séance. Mais il estime que son arm-pump, à l'origine de plusieurs bévues, lui a coûté "quatre ou cinq secondes" en course.

"J'ai fait deux erreurs en course, une au virage 16, j'ai bloqué l'avant. Je n’avais pas l’impression de pouvoir utiliser beaucoup le frein avant mais je ne sais pas. C'était difficile de sentir la quantité de freins que pouvais utiliser et j’ai bloqué l’avant. J’ai pu éviter la chute mais à la limite donc je suis sorti de la piste et je pense que j’ai perdu 2,5 secondes. J'ai vérifié les temps."

"Deuxièmement, du virage 6 au 7, au changement de direction, j'ai ouvert les gaz et quand j’ai eu besoin de les refermer, j'ai trouvé mon bras étrange et je n'ai pas pu couper l’accélérateur. J’ai trouvé ça étrange alors je suis allé un peu large et j’ai perdu beaucoup de temps à ce moment-là. Je ne sais pas. J'ai essayé de gérer le problème mais c’était difficile."

Le pilote espagnol estime que sans ce problème, il aurait pu prendre quelques points et être dans la lutte avec Miguel Oliveira et Brad Binder, 13e et 14e sous le drapeau à damier : "J'ai réussi à gérer la situation pour finir la course parce que c'était mon objectif, mais en même temps, je suis un peu frustré parce que j'ai vérifié les chronos à partir du cinquième tour, et aussi de la fin de course, et si je n'avais pas perdu quatre ou cinq secondes avec [les] deux erreurs dues à mon bras, je pense que j'aurais été des les points, peut-être pas devant les KTM [officielles], mais avec elles."

Avec Chloé Millois

partages
commentaires

Voir aussi :

EL1 - Espargaró place Aprilia en tête, Zarco victime d'une chute

Article précédent

EL1 - Espargaró place Aprilia en tête, Zarco victime d'une chute

Article suivant

Les moteurs de Morbidelli sont intacts mais il va en changer

Les moteurs de Morbidelli sont intacts mais il va en changer
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Doha
Catégorie Jeudi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Iker Lecuona
Équipes Tech 3
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021