Mir : "Je veux gagner le plus tôt possible"

Joan Mir ne s'attendait pas à de si bons résultats en MotoGP cette saison. Son premier podium l'a fait changer de dimension mais il refuse de se considérer comme un prétendant au titre tant qu'il n'aura pas gagné de course.

Mir : "Je veux gagner le plus tôt possible"
Charger le lecteur audio

Joan Mir est devenu l'un des principaux candidats au titre en MotoGP cette année, alors qu'il n'avait décroché aucun podium en 2019, lors de sa première saison dans la catégorie reine. Le pilote Suzuki, actuellement deuxième du championnat derrière Fabio Quartararo, n'espérait pas de si bons résultats. Son premier podium, au Grand Prix d'Autriche, a eu l'effet d'un déclic et il est constamment aux avant-postes depuis cette course.

"La première partie de la saison a été très bonne", a déclaré Mir au site officiel du MotoGP. "Je suis très content. On voulait se battre cette année pour les podiums et figurer dans le groupe de tête et c'est là qu'on est actuellement. C'est probablement un peu mieux que ce à quoi je m'attendais. À chaque course, j'arrive être rapide, à être compétitif. Au début de l'année, je me suis dit : 'OK, on est forts sur les tests, alors on va commencer à un bon niveau et essayer de progresser course après course'. Et c'est ce qui se passe… mais ça va super vite !" 

"Au début de l'année, on a joué de malchance. On avait le rythme et le potentiel, mais pour une raison quelconque on n'a pas pu se battre pour le podium, entre des chutes, des erreurs, de la malchance. Et puis à la première course en Autriche, j'ai finalement pu me battre pour le podium et figurer à la place où l'on s'attendait à être. Ce premier podium est un déclic mentalement, et inconsciemment vous savez qu'après avoir obtenu un podium vous devez désormais le refaire." 

Mir a besoin de meilleures qualifications

Depuis cette course, Mir a toujours vu l'arrivée parmi les quatre premiers et il reste sur une série de trois podiums. L'Espagnol attribue ces résultats à une plus grande maîtrise de la Suzuki : "Je pense que c'est l'une des motos les plus fortes car j'arrive à être rapide et compétitif sur toutes les pistes. L'année dernière, mon style était super agressif. J'en faisais probablement plus que je n'aurais dû et je faisais des erreurs. Cette année, j'arrive à piloter de façon plus relax et mieux, et les chronos arrivent plus facilement de même que les résultats. Parfois, en qualifs on n'est pas très rapides, et c'est le plus important à améliorer. Si on veut se battre pour la victoire, il va falloir qu'on parte de bonnes positions." 

Les performances du pilote Suzuki sont en effet plus décevantes le samedi. Mir ne s'est invité sur les deux premières lignes que lors des courses du Red Bull Ring et il attend des progrès dans l'exercice des qualifications : "Nous pouvons faire mieux dans ce domaine", a-t-il reconnu en conférence de presse au Mans. "C’est dur de trouver une solution parce que ce n’est pas notre point fort en ce moment. Je pense que l’équipe va trouver une solution. Peut-être pas pour jouer la pole, mais je serais heureux d’être sur les deux premières lignes."

Lire aussi :

Mir a annoncé à Barcelone qu'il ne se verra en prétendant au titre que lorsqu'il aura gagné une course. Mais avec seulement huit points de retard sur Quartararo, déjà vainqueur à trois reprises cette année, il reconnaît qu'il commence à songer à la couronne mondiale : "Sincèrement, je pense au championnat parce que nous sommes très proches. Mais pour jouer le championnat, il faut gagner des courses. C’est un fait. En ce moment, nous sommes très performants, nous sommes très constants, nous sommes rapides, la victoire est proche, mais nous n’avons pas la moindre victoire. Je me concentre juste sur décrocher ma première victoire. Mais il faut marquer des points, il faut continuer dans cette direction."

Mir essaie de de se détacher de la pression du titre : "J'espère rester à cette position jusqu'à la fin de la saison, c'est l'objectif. Bien sûr, je sais que si on continue comme ça et que si je ne fais pas d'erreurs, à la fin du championnat on pourrait être en lutte pour le titre. Mais à l'heure actuelle, ce n'est pas une chose à laquelle je pense parce qu'il reste beaucoup de points [à distribuer], beaucoup de courses, et il va encore se passer beaucoup de choses, et il est important d'obtenir ma première victoire. C'est ce que j'ai à l'esprit maintenant. Je veux gagner le plus tôt possible. Une fois que j'aurai obtenu quelques victoires, je pourrai dire 'OK, maintenant je suis le favori et je vais gagner le titre'." 

Même si Mir a conscience qu'un titre sans victoire est mathématiquement possible, il ne souhaite pas se placer dans cette optique : "C’est une chose à laquelle j’ai pensé, mais j’espère que ce ne sera pas le cas. C’est pour cela que je me concentre sur les courses. Ensuite, je penserai au championnat. [Devenir Champion sans victoire] est possible, mais j’espère que cela ne se produira pas." 

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Zarco : "Bagnaia a montré que la place dans l'équipe officielle était pour lui"

Plusieurs ingénieurs Yamaha absents au Mans à cause du COVID-19