Zarco : "Vraiment content de la situation actuelle au championnat !"

Quelques points au championnat repris à Quartararo : c'est ce que Johann Zarco retenait dimanche soir de son week-end catalan, conclu à une très belle deuxième position acquise depuis la première ligne de la grille.

Zarco : "Vraiment content de la situation actuelle au championnat !"

Johann Zarco a consolidé sa position de poursuivant de Fabio Quartararo au classement général en réalisant une belle opération mathématique avec les 20 points de la deuxième place, dimanche, à Barcelone. Une deuxième place que le Français a désormais décrochée à quatre reprises sur les sept premières courses de la saison 2021, et alors que la victoire se refuse toujours à lui dans la catégorie reine, mais semble se profiler toujours plus nettement. 

Même s'il est cette fois à passé à une fraction de seconde de celle-ci en collant aux basques de Miguel Oliveira dans les derniers mètres de course, Zarco se montre patient et avoue penser avant tout à son objectif au championnat dans son intégralité, alors qu'il se trouve dans un excellent cycle de performance sur tous les types de circuits. Tout vient à point à qui sait attendre... Loin de commencer à penser à jouer aux épiciers, Zarco assure débuter chaque week-end avec l'intention de gagner, mais connait aussi l'importance de la gestion de chaque occasion de bons points. 

Lire aussi :

Comment accueilles-tu cette deuxième position en course ? As-tu "équilibré" le risque dans ta tête, entre appât de la victoire et assurance de la deuxième place ?

J'étais content de finir deuxième, parce que sur les deux derniers tours, j'ai vraiment beaucoup poussé pour rattraper Miguel [Oliveira] et j'étais solide dans le premier secteur mais ensuite, dans le deuxième et le dernier, ce n'était pas facile de continuer à gagner du temps. J'ai pensé à l'attaquer, mais je n'avais pas suffisamment de marge.

Penses-tu au championnat ? Tu t'es encore rapproché de Fabio Quartararo et c'est une année vraiment régulière pour toi…

Je suis vraiment content de la situation actuelle au championnat ! Quand j'ai pu dépasser [pour la P3] et que j'ai pu me place sur le podium, j'ai ensuite pensé que ce serait parfait d'être au moins devant Fabio [qui le devançait alors, ndlr] pour lui reprendre des points plutôt qu'en perdre et j'ai été surpris parce qu'il a eu ce problème avec le cuir. Je ne sais pas vraiment ce qui s'est produit mais j'étais derrière lui lorsqu'il a retiré sa protection de torse dans le virage 3 et je me suis demandé ce qu'il faisait. Je me suis dit qu'il avait peut-être mal au bras, je ne comprenais pas.

Mais lorsque j'ai vu ça, j'ai vu qu'il perdait du temps. C'est à ce moment-là que je me suis dit : "OK, je peux le dépasser et c'est bon pour le championnat". Ensuite, on ne veut pas trop penser à ça et on reste concentré sur la course, on se dit "pourquoi ne pas penser à la victoire" et c'est la meilleure manière de rester concentré. C'est donc un bon dimanche, je n'ai rien de plus à dire !

Lire aussi :

 

C'est la quatrième fois que tu es deuxième cette saison : est-ce que cette victoire te manque et représente quelque chose dont tu sens que c'est le moment de l'obtenir ?

Ce serait bien de gagner, mais la deuxième place et les 20 points, c'est toujours extraordinaire pour moi, donc je ne suis pas trop inquiet à propos de la victoire et je ne me mets pas trop de pression à ce sujet. Je pense que ça peut venir quand tout sera encore plus en contrôle, donc on verra. C'est un chouette sentiment et je ressens que la Ducati a un énorme potentiel. C'est la raison pour laquelle j'essaye de faire de mon mieux pour l'utiliser à chaque fois encore mieux, et quand j'aurai l'ensemble de la situation sous contrôle, peut-être que je pourrai avoir la victoire en main.

T'es-tu inspiré de la manière dont Joan Mir a gagné le titre l'an dernier en visant les accessits de manière régulière ?

Joan Mir l'an dernier, c'est un super exemple de ce genre de stratégie mais ce n'est pas la stratégie que nous avons en début de week-end : nous faisons de notre mieux pour être en mesure de gagner, mais je vois encore qu'un petit quelque chose manque. Certaines personnes me disent qu'avec peut-être un demi-tour ou un tour de plus de plus, j'aurais pu gagner… Mais je pense que 24 tours, ça suffisait largement pour chacun d'entre nous ! Il suffisait d'être un petit peu plus rapide en début de course et c'est ce que je n'ai pas fait. Si ça peut me donner l'avantage à la fin de l'année, je serai le premier à être heureux, mais clairement, nous devons faire attention à Fabio qui était très rapide ce week-end. Et sans ce problème, je pense qu'il aurait peut-être attendu derrière Miguel pour attaquer. Mais il a rencontré ce problème, donc on a pris l'avantage. Le plus important est de prendre des points sur lui actuellement, plus que de penser à la victoire.

partages
commentaires
Marc Márquez a repoussé ses limites physiques pendant le test

Article précédent

Marc Márquez a repoussé ses limites physiques pendant le test

Article suivant

Viñales a retrouvé le rythme des leaders : "Ça faisait longtemps !"

Viñales a retrouvé le rythme des leaders : "Ça faisait longtemps !"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021