Zarco : "Je ne serai en dehors du top 10 ni demain, ni dimanche !"

Malgré une position dans le ventre mou de la hiérarchie au terme de cette journée de vendredi en Grande-Bretagne, Johann Zarco se veut rassurant sur la forme réelle de son package et son aptitude à en exploiter le potentiel.

Zarco : "Je ne serai en dehors du top 10 ni demain, ni dimanche !"

Quatorzième au cumul des temps réalisés en EL1 et EL2, ce vendredi à Silverstone, Johann Zarco est actuellement le seul des pilotes du quatuor Ducati factory et Pramac à ne pas évoluer dans le top 10 donnant un accès direct à la Q2. Le Français sait néanmoins exactement pourquoi il pointe pour le moment à une telle position et se veut très serein quant au fait de redresser la barre dans la matinée de samedi et d'exploiter le pneu tendre comme il le faut. Réaction du pilote après une première journée qui ne se veut selon lui pas représentative du reste du week-end.

Johann, comment résumer cette journée de vendredi à Silverstone ?

Je m'attends à me sentir mieux à Silverstone. Dans l'après-midi, j'étais assez loin à la fin de la séance parce que je n'ai pas réussi à faire un bon tour avec le pneu tendre. J'essayais d'attendre quelqu'un et les pneus étaient un petit peu froids et je n'ai pas eu suffisamment de temps, donc ça a été une grosse erreur tactique mais ce n'est pas dramatique parce que demain matin, ça devrait être sec et donc c'est une autre opportunité d'être rapide. Le bon feeling que j'espérais ici ne vient toujours pas, mais je pense que nous en sommes plus proches que je ne le pense car on peut voir sur les données et sur les secteurs qu'il y a de vraiment bonnes choses. Mais il en reste de moins bonnes et c'est la raison pour laquelle je dois prendre les choses avec calme pour demain.

Penses-tu qu'un résultat hors du top 10 ici mettrait le championnat en question?

Cela pourrait mais je ne serai pas en dehors du top 10 demain ni dimanche ! Parce que cet après-midi, j'ai vraiment totalement manqué le dernier tour avec le pneu tendre et c'est la raison pour laquelle je suis quatorzième. Mais ce n'est pas l'image du potentiel de la moto. Ce n'est même pas une question.

Les difficultés d'aujourd'hui étaient avec les pneus et les températures, donc…

Ça ira mieux pour la course et en time-attack, je peux aussi être là avec les autres Ducati : c'est juste que j'ai utilisé une mauvaise une mauvaise tactique.

Les difficultés avec le pneus ont-elles quelque chose à voir avec leur préchauffage ?

Non, non : la différence entre les neufs et les usés fait que cela me donne des difficultés à bien régler la moto et c'est la raison pour laquelle j'ai un petit peu eu de mal pendant la séance. La même performance [au tour] peut être bonne, mais j'aimerais avoir un peu plus de constance.

Lire aussi :

La manière dont tu pilotes pendant les essais prépare-t-elle des choses pour course ? Comme des points de défense ou d'attaque, à l'image d'une meilleure sortie de virage ou des choses qui préparent activement la stratégie de course ?

Pour le moment, dans ce que je recherche, ce n'était pas ma façon de me préparer. Nous savons que parce que nous avons un moteur puissant, ce qui est très important en course est d'avoir l'opportunité de garder l'avantage au freinage et de conserver cet avantage avec le moteur tout en maintenant notre position. C'est quelque chose avec quoi j'ai un petit peu de mal à Spielberg ; mais quoi qu'il en soit, lorsque vous avez la vitesse, tout vient ensemble et c'est donc juste une question de régler la moto pour avoir cette vitesse. Ensuite, tu peux jouer avec la stratégie mais comme je cherchais la vitesse et d'autres choses aujourd'hui pour vraiment profiter de cette piste rapide, je n'ai pas travaillé dans cette direction.

Tu as dit qu'en regardant les données des autres Ducati, tu pouvais être plus rapide. Qu'as-tu vu ? De quelle manière penses-tu que tu peux apprendre de ce que tu as vu aujourd'hui ?

Comme je l'ai dit, la vitesse est là et c'est l'erreur que j'ai faite en fin de séance en essayant d'attendre de suivre quelqu'un qui a fait que j'ai attendu un petit peu trop longtemps et que mes pneus étaient trop frais pour pousser sur le dernier tour. Il ne restait que 1'56 quand j'ai franchi la ligne et ça ne suffisait pas pour faire un tour, et [avant cela] lorsque l'on commence avec des pneus trop frais, on détruit déjà son time-attack.

Donc les autres pilotes Ducati ne font pas quelque chose de totalement différent que toi…

Non, c'est juste que j'ai vraiment utilisé une mauvaise tactique cet après-midi et c'est pour ça que c'est dommage d'être 14e, mais pas non plus dramatique !

Tu parlais au début de feeling avec ta moto : c'est ça, aujourd'hui, ton principal souci ?

Oui, depuis trois semaines, j'essaie d'évoluer sur des choses et pour l'instant je stagne. Cela nous fait même faire des résultats moins bons ; ça fait partie du chemin. Ici, la moto bouge pas mal et glisse beaucoup à certains endroits et c'est ça qui peut nous empêcher de contrôler.

Penses-tu qu'il soit possible de rattraper les quatre dixièmes qui te manquent demain pour aller directement en Q2 ?  

Je pense que oui et que ça peut aller plus vite demain, parce que cet après-midi, il faisait très froid aussi. Il y avait 3°C de plus par rapport au matin, ce qui est peanuts ! Je pense que demain matin la piste sera bonne pour améliorer s'il ne pleut pas.

Qu'est-ce que ça donne au niveau du grip et au niveau des bosses par rapport à ta dernière visite ici ? Les conditions sont un peu moins bonnes ou est-ce juste parce qu'il fait froid ?

Je pense la fraîcheur. Et peut-être un peu moins de grip. Mais au niveau bosses, la piste se comporte bien. Et par rapport au chrono, sans doute que je vais avoir un peu moins de grip qu'il y a deux ans, mais franchement les bosses ne sont pas le gros souci : à mon avis, la piste a gardé une bonne constante là-dessus.

Avec Margaux Levanto

Lire aussi :

partages
commentaires
Quartararo s'estime "vraiment chanceux" après sa grosse chute

Article précédent

Quartararo s'estime "vraiment chanceux" après sa grosse chute

Article suivant

Pol Espargaró ne veut pas "susciter d'attentes" malgré sa bonne journée

Pol Espargaró ne veut pas "susciter d'attentes" malgré sa bonne journée
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021