KTM en lutte pour le titre ? Rossi et Quartararo en sont certains

Dans une saison aussi peu commune que celle-ci, KTM pourrait assurément avoir son mot à dire au championnat selon l'actuel leader, Fabio Quartararo, et Valentino Rossi.

KTM en lutte pour le titre ? Rossi et Quartararo en sont certains

Après la première victoire remportée par KTM, certains pilotes sont d'ores et déjà convaincus qu'il ne s'agira pas d'un one-shot. Or, dans le contexte d'une saison très singulière, à la fois écourtée et notamment privée de son champion sortant pour plusieurs courses, Valentino Rossi estime que le constructeur autrichien pourrait même avoir ses chances au championnat.

"Oui, je pense, pourquoi pas ?" a répondu le pilote Yamaha lorsqu'il a été interrogé en ce sens pendant la conférence de presse de présentation du Grand Prix d'Autriche. "Leurs progrès par rapport à l'année dernière ont été impressionnants. KTM a investi de gros efforts dans son programme MotoGP. Ils étaient déjà compétitifs à Jerez, et à Brno sans la chute de Pol [Espargaró] ils auraient pu faire un doublé."

"Ici aussi ils seront très forts, et peut-être même les favoris car l'année dernière déjà Miguel [Oliveira] avait fait une très bonne course. Ils ont trois pilotes qui sont en grande forme et très forts, alors ils vont clairement pouvoir se battre pour le titre", a affirmé le #46, même si la simple perspective de jouer le podium cette semaine en Autriche pousse Pit Beirer à la plus grande prudence.

C'est le rookie Brad Binder qui a mené la RC16 à la victoire pour la première fois, moins de cinq ans après les premiers tours de roue de la machine sortie des ateliers de Mattighofen, qui jusqu'à présent n'avait connu le podium qu'une fois et sous la pluie. La performance du pilote sud-africain s'accompagnait toutefois d'une compétitivité indéniable de la part de Pol Espargaró, qui est tombé en tentant de revenir vers la tête de la course, et de Miguel Oliveira, parti trop loin pour capitaliser sur un rythme impressionnant.

Lire aussi :

Si Iker Lecuona, lui, connaît un début de saison plus compliqué et n'a pas encore vu l'arrivée d'une course, Binder occupe une belle cinquième place en l'état actuel du championnat, à 31 points du leader, alors que Pol Espargaro et Miguel Oliveira sont juste en dehors du top 10, respectivement distancés de 40 et 41 unités par Fabio Quartararo.

Celui-ci s'accorde avec Rossi quant aux chances des pilotes de la firme autrichienne, et se tient sur ses gardes. "Bien sûr [qu'ils ont leurs chances]. Mais avant même la victoire de Brad, et en considérant aussi le fait que Miguel s'est qualifié cinquième à Jerez et qu'il avait été très rapide", souligne le Français.

"Et puis je crois qu'ils ont fait un test ici, où on va avoir deux courses, et aussi à Misano où on aura deux courses également", a ajouté Quartararo, qui déjà dimanche pointait l'importance des essais privés dans la performance des KTM. "La première chose c'est donc que la moto est très bonne, mais il y a aussi le fait que pour les quatre prochaines courses ils ont déjà fait quelques tours avec la nouvelle moto. Et puis je pense que le potentiel des pilotes est très élevé. Je pense donc qu'ils vont pouvoir se battre pour de très bonnes positions, au championnat comme sur toutes les prochaines courses."

Avec encore 11 courses au programme dans cette saison réduite par la crise sanitaire mondiale, les écarts ne sont pas autant creusés que ces dernières années lorsque le même nombre de points étaient encore en jeu. Le leader a aujourd'hui 17 points d'avance contre 44 l'an dernier à 11 Grands Prix de la fin, et les dix premiers se tiennent en 40 points contre 109 en 2019. Autant dire que la moindre défaillance peut coûter très cher, mais qu'une solide performance des KTM peut aussi leur garantir de saisir leur chance au championnat.

"Le championnat est vraiment très ouvert, pour beaucoup de pilotes. Et pas uniquement parce que Dovi a rencontré quelques difficultés jusqu'à présent ou parce que Márquez est blessé, mais tous les résultats sont très corrélés aux pneus", estime Rossi. "Les dix ou 15 premiers pilotes sont très proches et un week-end peut prendre une tournure différente entre le matin et l'après-midi. Parfois on est hors de la Q2 et pourtant on finit par gagner la course, comme Brad à Brno ! Ça veut dire que tout est ouvert et ça peut être très drôle à suivre."

partages
commentaires
Espargaró s'énerve : les pneus sont les mêmes pour tout le monde

Article précédent

Espargaró s'énerve : les pneus sont les mêmes pour tout le monde

Article suivant

La sécurité du Red Bull Ring sous la pluie inquiète certains pilotes

La sécurité du Red Bull Ring sous la pluie inquiète certains pilotes
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021