KTM peine à boucler son staff technique

KTM déplore un manque de personnel compétent au niveau de l’ingénierie, alors que la marque autrichienne construit sa nouvelle équipe destinée au MotoGP pour 2017.

KTM peine à boucler son staff technique
Mika Kallio, KTM RC16
Mika Kallio, KTM RC16
Mika Kallio, KTM RC16
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, KTM RC16
Mika Kallio, KTM RC16
Randy de Puniet, KTM RC16
Mika Kallio, KTM RC16
Mika Kallio, KTM RC16
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

Le constructeur autrichien fait son entrée à temps plein en MotoGP cette année avec Bradley Smith et Pol Espargaró, en sus de son programme existant en Moto3 et de son nouvel effort en Moto2. KTM fait déjà état de nombreux postes clés pourvus, et plusieurs recrutements ne proviennent pas du paddock MotoGP.

Mais sans une abondance de talents ailleurs que dans la catégorie reine, KTM détient un groupe relativement jeune dans son garage. "Ce n’est pas comme en Formule 1 où vous pouvez juste faire un tour et prendre les personnes que vous voulez, et d’autres choses comme ça", explique Paul Trevathan, qui sera l’ingénieur-en-chef d’Espargaró. "Pour être honnête, il n’y a pas assez de personnes vraiment compétentes spécialisées dans la moto. En particulier en Europe, vous devez partir et trouver des talents que vous pensez pouvoir entraîner à votre façon, et nous apprenons tous, c’est la priorité de KTM en ce moment. Nos ressources sont nulles, et nous sommes en train d’essayer de les remplir, de trouver des idées, et nous devons rattraper 25 années [d’expérience] en MotoGP.

La marque de Mattighofen a essuyé les plâtres lors de l'ultime manche du championnat 2016, à Valence, qui s'est soldée par une 20e place sur la grille de Mika Kallio, et un abandon du Finlandais après seulement 19 tours de course.

Un premier test grandeur nature difficile, mais qui a permis à l'équipe de mesurer le travail qu'il reste à faire pour être compétitif dès 2017, alors que la RC16 a concédé entre deux et trois secondes au tour au leader du Grand Prix espagnol. "Nous sommes pleins de motivation et je pense que cela a été un point fort du groupe, le fait que nous soyons tous ouverts d’esprit pour s’aider les uns les autres dans tous les différents champs. C’est donc une grosse, grosse différence par rapport aux autres constructeurs pour le moment. Avec un peu de chance cela se passera bien, et ce sera ensuite un point fort, mais c’est ce avec quoi nous devions débuter."

Trevathan a précédemment travaillé avec Dani Pedrosa chez Honda en MotoGP, et avec KTM pour son programme de tests mené par Mika Kallio en 2016. Tom Jojic sera l’ingénieur-en-chef de Smith en 2017, les deux ayant travaillé ensemble durant le passage du Britannique en Moto3.

Kallio a fait ses débuts en course pour KTM lors du Grand Prix de Valence en novembre, avant que les pilotes de 2017 ne prennent part aux tests de post-saison, alors que Smith a aussi piloté à Jerez une semaine plus tard. 

KTM n’aurait pas bénéficié d’une autre wildcard lors de ses tests de 2016, croit Trevathan. "Le projet était trop jeune", déclare t-il. "Je pense que nous n’aurions rien gagné à faire cela, car il y a tellement de nouvelles personnes, tellement de choses à réellement essayer que nous devions faire à huit clos et étape par étape par nous-mêmes. Bien sûr, nous aurions aimé [courir] six mois plus tôt, mais la réalité est que cela ne nous aurait pas aidé par rapport à là où nous sommes aujourd’hui. Nous avons réellement besoin de rassembler le groupe, et de faire travailler tout le monde dans le bon sens."

À l'instar du reste du plateau du MotoGP, KTM prendra part aux prochains essais officiels qui se dérouleront sur le circuit de Sepang, en Malaisie, du 30 janvier au 1er février prochains. 

partages
commentaires
Pour Dovizioso, le retrait des ailerons engendrera plus de "wheelie"

Article précédent

Pour Dovizioso, le retrait des ailerons engendrera plus de "wheelie"

Article suivant

Lorenzo - "La stabilité de la moto est incroyable"

Lorenzo - "La stabilité de la moto est incroyable"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021