Laverty attendu aux côtés de Bautista au Sachsenring
Marco Melandri, Aprilia Racing Team Gresini and Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Marco Melandri, Aprilia Racing Team Gresini
Marco Melandri, Aprilia Racing Team Gresini
Michael Laverty
Charger le lecteur audio

Le calvaire que s’était imposé Aprilia avec un Marco Melandri étonnamment contraint et forcé de participer à son nouveau et sensible projet MotoGP a donc pris fin. Celui qui a été un vice-Champion du Monde de l’élite des Grands Prix en 2005 aura ainsi livré sa dernière piètre prestation il y a deux semaines à Assen. Le Grand Prix d’Allemagne au Sachsenring, programmé pour ce week-end, se fera sans lui. Cependant, il y aura toujours deux RS-GP sur la grille de départ tandis qu’il est temps, à présent, pour l’homme de Ravenne de penser à un nouvel avenir.

Côté Noale, on fera appel à son pilote essayeur Michael Laverty qui a toujours gardé un œil sur l’évolution de la dernière-née de la marque et un pied dans l’usine transalpine tout en ayant la tête dans un championnat britannique de Superbike, qu’il effectue actuellement au guidon d’une BMW S 1000RR.

On rappellera que le frère d’un Eugène qui fait sa première saison en MotoGP, au sein du team Aspar sur une Honda RC213V-RS, était un pilote de feue l’écurie PBM qui engageait en 2013 et 2014 des motos ART. Ces dernières étaient des Aprilia RSV4 agrémentées à la sauce CRT, catégorie depuis remplacée par celle des Open. L’Irlandais du Nord connaît donc bien la maison et le produit, pour lequel il a aussi travaillé sur la distribution pneumatique du moteur et la transmission dite "seamless".

C’est surtout un pilote motivé qui aura à cœur de ne pas se laisser dominer par son ancienne machine actuellement menée par Alex de Angelis. Ce dernier, depuis le début de la saison, n’a eu de cesse de tailler des croupières à l’équipier d’Alvaro Bautista, au grand dam du directeur sportif du constructeur Romano Albesiano.

Un retour souhaité en WSBK mais avec qui?

Ce dernier ne pouvait pourtant que s’attendre à ce genre de difficulté en obligeant son pilote à venir en Grand Prix alors qu’il n’avait de cesse de demander qu’on le laisse en WSBK. Il avait été mobilisé pour une sensibilité technique déclarée qui aurait aidé au développement. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la synergie n’a guère fonctionné.

Et maintenant, quid de Melandri? Ces quatre dernières années, il a passé son temps à se battre pour un titre de Superbike. Il aimerait revenir dans ce paddock et peut-être avec une Yamaha qui préparerait son retour. Une rumeur qui plane depuis l’entame de cette saison et qui a repris de la force avec cette nouvelle conjoncture. Un bruit qui associe même Sylvain Guintoli dans ce qui serait une nouvelle aventure avec la dernière-née des M1 d’Iwata. Par ailleurs, le site GPOne n’écarte pas non plus une option Ducati.

En attendant d’en savoir un peu plus, on constatera qu’avec cette installation annoncée par un des soutiens officiels de Michaël Laverty, en l’occurrence les cuirs Oxford, ce sera la première fois depuis le Grand Prix d’Australie 1994 que l’on aura deux fratries engagées dans une course de la catégorie reine. A cette époque, Scott et Mick Doohan partageaient la grille de départ avec Bernard et Marc Garcia. L’Allemagne 2015 offrira, cette fois, un tableau Laverty-Espargaró.   

partages
Le programme du Grand Prix d'Allemagne
Article précédent

Le programme du Grand Prix d'Allemagne

Article suivant

Valentino Rossi - "Il faudra être très prudent avec Márquez"

Valentino Rossi - "Il faudra être très prudent avec Márquez"
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021