Lorenzo : "Honda peut élaborer un plan B pour aider ses pilotes"

Toujours en recherche d’améliorations à apporter à sa moto, le Majorquin estime que le constructeur japonais a toutes les cartes en main pour permettre à tous ses pilotes, et pas seulement Márquez, d’être rapides au guidon de la RC213V.

Lorenzo : "Honda peut élaborer un plan B pour aider ses pilotes"

Le Grand Prix du Mugello a marqué un tournant dans la saison de Jorge Lorenzo. Ce dernier stagne toujours dans ses performances et évolue bien loin de là où il est attendu ; c’est pourquoi il s’est envolé pour le Japon, où il a travaillé cette semaine avec les ingénieurs Honda. Fort de sa longue expérience chez Yamaha, et de sa courte mais intense aventure chez Ducati, le Majorquin a des idées très précises sur les changements qu’il souhaite apporter à la Honda, qu’il juge par ailleurs bénéfiques pour les trois autres pilotes de la marque. Malgré la domination de Marc Márquez, qui parvient à faire fonctionner la RC213V en l’état, Lorenzo est persuadé que Honda est capable de mettre en place un plan B pour lui et les pilotes satellites.

Lire aussi :

Actuellement, le principal problème du numéro 99 réside en la perte d’énergie dont il est victime au guidon de sa machine, liée à son manque de maintien qui l’oblige à beaucoup utiliser ses jambes. Les différentes solutions proposées par Honda n’ont pas encore balayé ce souci, mais il reste convaincu que le constructeur japonais a les armes nécessaires pour mener à bien des évolutions, à l’image de ce que la marque de Borgo Panigale avait effectué pour lui. "Honda c'est Honda, et Ducati c'est Ducati. La Ducati que j'ai essayée le premier jour n'a rien à voir avec celle avec laquelle j'ai fait ma dernière course. Je pense que Honda peut engager un processus similaire dans le futur", déclare-t-il.

"Bien sûr, nous sommes limités par les règles dans beaucoup de domaines, et nous n'avons pas beaucoup de temps. Nous sommes limités au niveau du moteur et du carénage, mais j’en ai parlé avec Honda et je ne souhaite pas divulguer trop de détails au sujet de ce que je pense des points sur lesquels la moto a besoin de progresser." Ce qui est certain, malgré tout, c’est que l’un de ces points principaux réside dans le freinage, que Lorenzo essaye de "ducatiser" petit à petit. Son expérience chez les Rouges lui aura par ailleurs démontré qu’il était capable d’être rapide sur une machine différente et non naturelle pour lui avec du temps et des kilomètres, ce qu’il s’applique donc à reproduire avec la Honda.

"Nous devons rester patients, travailler, rester motivés et positifs. Je pense que plus je vais accumuler les kilomètres plus je serai à l'aise avec la moto, mais la vraie différence viendra quand j'aurai les pièces que je demande. Bien sûr, c'est un double processus, l'évolution de la moto, et la compréhension de comment la piloter. Si l'on met les deux ensemble, nous ferons un grand pas en avant. Pour le moment je fais de mon mieux, j'essaie de piloter à mon meilleur niveau, mais mon meilleur niveau ici aujourd'hui, c'est ça", explique-t-il.

Se qualifiant de pilote très sensible et disposant de beaucoup d’expérience, Lorenzo estime que s’il parvient grâce à cela à rendre la RC213V plus facile à piloter, "cela bénéficiera aussi, en conséquence, à d'autres pilotes". Bien qu’il reconnaisse ne pas être intéressé par l’idée de les aider, chacun traçant son propre chemin, son but est de permettre à Honda de ne pas avoir seulement Márquez sur la plus haute marche du podium.

"Si l’on peut rendre la moto plus douce à l'accélération, si l’on peut la faire mieux freiner en entrée de virage, Marc pourra aussi aller plus vite. Bien sûr, il a gagné cinq des six derniers titres, donc on ne vous laisse pas changer grand-chose ! Ils peuvent continuer de gagner avec Marc. Mais je pense que le but pour Honda, dans une catégorie très concurrentielle, c'est de faire des doublés et d'avoir une moto compétitive avec tous les pilotes."

Lire aussi :

Si actuellement, seul Márquez parvient à gagner des courses avec la Honda, Lorenzo estime que le constructeur japonais peut rendre sa machine encore plus accessible, exactement comme ce qu’a fait Ducati avec ses quatre motos, dans les équipes officielle et satellite. "Marc a été très rapide et a gagné beaucoup de courses avec cette moto, le plus logique est donc de continuer à aller dans sa direction. Mais je crois aussi que si une usine peut élaborer un plan B afin d’aider ses autres pilotes, c’est bien Honda. Nous avons travaillé très dur jusqu’à présent, mais nous allons travailler encore plus dur avec un plan clair pour l’avenir afin que cela se produise aussi vite que possible."

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Pas jaloux, Aleix Espargaró salue les avancées de son frère Pol
Article précédent

Pas jaloux, Aleix Espargaró salue les avancées de son frère Pol

Article suivant

Rossi confirme son souhait de courir prochainement en DTM

Rossi confirme son souhait de courir prochainement en DTM
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021