Loris Baz : Un seul Grand Prix, mais difficile de dire non à KTM

partages
commentaires
Loris Baz : Un seul Grand Prix, mais difficile de dire non à KTM
Par : Léna Buffa
24 août 2018 à 08:46

Le Français retrouve le MotoGP pour un one-shot, en remplacement de Pol Espargaró, et ce avec des ambitions mesurées, car il va avant tout lui falloir se remettre dans le rythme.

Loris Baz, Red Bull KTM Factory Racing
Loris Baz, Red Bull KTM Factory Racing
Loris Baz, Red Bull KTM Factory Racing
Loris Baz, Red Bull KTM Factory Racing
Loris Baz, Red Bull KTM Factory Racing
Loris Baz, Red Bull KTM Factory Racing
Loris Baz, Red Bull KTM Factory Racing

Revoici Loris Baz ! Neuf mois après son départ pour le Superbike, le Haut-Savoyard est de retour dans le paddock MotoGP, au guidon de la KTM que ne peut piloter en ce moment Pol Espargaró, en convalescence.

Alors que le pilote espagnol s'est vu contraint de renoncer à une quatrième course de suite, Baz a reçu un appel surprise de son manager lundi en fin d'après-midi. Pas besoin de lui poser la question deux fois, il était évident qu'il avait envie de saisir cette opportunité proposée par KTM. L'accord de son team manager en Superbike a été acquis rapidement, puis il a fallu organiser la logistique, là aussi en un temps record avec notamment des cuirs préparés en 24 heures.

"Quand une équipe officielle vous appelle, c'est difficile de dire non", sourit le pilote français. "Je suis très fier, heureux, que KTM ait pensé à moi. Ça veut dire que par le passé j'ai fait certaines choses qui n'étaient pas si mal ! Content aussi que ça arrive à Silverstone parce que c'est comme ma deuxième maison."

Lire aussi :

Dès son arrivée dans le paddock de Silverstone − piste sur laquelle il a signé ses deux victoires en WSBK −, Loris Baz a fait la connaissance de son team et réglé sa position de pilotage, une étape pas tout à fait anodine sachant qu'il fait 20 cm de plus que Pol Espargaró. "Il n'y a pas une grande différence avec la moto de l'année dernière. J'ai toujours été grand, donc j'ai toujours été habitué à trouver les motos petites", assure-t-il.

Prendre du plaisir et aider KTM

Maintenant que l'heure a sonné, Loris Baz sait toutefois pertinemment que ses ambitions devront être modestes. Pas simple d'arriver en cours de saison au guidon d'une machine qu'il n'a encore jamais pilotée, aussi lui faudra-t-il avant tout prendre ses marques avant d'envisager viser un résultat précis.

"Pour la première séance il s'agira juste de retrouver le rythme avec les pneus et de retrouver mes sensations", explique celui qui court sur BMW en World Superbike. "Ensuite, [je vais] essayer de trouver le meilleur rythme que je peux, de travailler et de les aider du mieux possible. C'est ce que je vais faire, essayer d'être le meilleur pilote de remplacement pour Pol, et c'est tout."

"Je n'ai pas été absent très longtemps et je ne crois pas que les pneus et le reste aient tellement changé. Je me souviens encore de comment c'était l'année dernière, mais ça ne veut pas dire que je serai tout de suite dans le rythme. Ça sera dur, c'est sûr, je ne m'attends pas à ce que les premiers tours soient faciles, mais [je vais] juste essayer d'être calme, de prendre les choses doucement et je suis sûr que ça viendra. Comme je l'ai dit, je suis content que ce soit Silverstone, parce que ça a toujours été facile pour moi de rouler ici, c'est une piste que j'adore, c'est comme une deuxième maison. C'est donc beaucoup plus facile pour moi ici que ça l'aurait été, par exemple, au Sachsenring ou sur une piste sur laquelle j'ai eu du mal par le passé."

"[Les autres] ont fait 11 courses cette saison, beaucoup de séances. Tous les pilotes vont commencer les EL1 en étant dans le rythme et il va falloir les rattraper, ça n'est pas facile. On ne peut donc s'attendre à rien de dingue, mais je vais faire de mon mieux. C'est un petit rêve de faire partie d'une équipe factory, alors je vais juste prendre du plaisir."

Lire aussi :

Pas d'autre Grand Prix après Silverstone

Le remplacement de Pol Espargaró était une obligation réglementaire pour KTM, et le problème était loin d'être simple à résoudre compte tenu de l'indisponibilité du pilote de remplacement, Mika Kallio. Et pour Loris Baz, les choses sont claires : il ne se projette pas au-delà de ce Grand Prix. "Franchement, ça n'est qu'une course pour eux. Je pense vraiment que Pol sera remis – et je le l'espère pour lui parce qu'en tant que pilote on ne souhaite jamais remplacer un autre pilote, alors je lui souhaite vraiment de courir à Misano. Le plan est de courir seulement ici."

Pour autant, Aleix Espargaró suggère que son frère pourrait également être forfait à Misano. Si tel était le cas, d'après les informations de Motorsport.com, c'est alors Randy de Puniet qui pourrait être appelé à la rescousse. Tout juste nommé pilote d'essais pour la fin de la saison, en remplacement de Mika Kallio, le Français avait fait savoir qu'il ne souhaitait pas courir sans avoir fait de tests, compte tenu de sa longue absence du MotoGP. Une séance est toutefois programmée entre cette course et la suivante, de quoi lui donner la possibilité de se remettre un peu dans le bain.

Avec Jamie Klein

Prochain article MotoGP
Nouveau châssis et nouveau moteur dans le stand Aprilia

Article précédent

Nouveau châssis et nouveau moteur dans le stand Aprilia

Article suivant

EL1 - Yamaha prend les devants, chute pour Márquez

EL1 - Yamaha prend les devants, chute pour Márquez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Grande-Bretagne
Lieu Silverstone
Pilotes Loris Baz
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Preview