Marc Márquez est de retour au guidon d'une moto

Après huit mois d'attente, Marc Márquez a repris le guidon d'une moto grâce à l'accord des médecins. Une minimoto pour l'instant, en attendant de bientôt retrouver sa MotoGP.

Marc Márquez est de retour au guidon d'une moto

Il n'a pas perdu de temps ! Après avoir reçu cette semaine la bénédiction des médecins, Marc Márquez a bel et bien intensifié et diversifié son entraînement, d'abord en reprenant le guidon d'un VTT puis celui d'une moto.

Accidenté le 19 juillet alors qu'il réalisait une remontée spectaculaire durant la première course de la saison 2020, à Jerez, le champion espagnol a subi une fracture de l'humérus qui allait le plonger dans une interminable convalescence. Opéré deux jours après sa chute, il a repris la piste le samedi suivant, tentant de participer au Grand Prix d'Andalousie, avant de renoncer face à la douleur et au manque de force. C'est le fait que la plaque posée sur l'os fracturé ait cédé quelques jours plus tard qui a brusquement suspendu sa saison. Semaine après semaine et mois après mois, il a été confronté à une blessure bien plus invalidante qu'elle ne l'avait semblé initialement.

Lire aussi :

S'entendre dire par les médecins qu'il lui faudrait être absent trois mois avait alors été "un choc" pour le pilote de 28 ans. Mais la réalité fut bien pire, puisque cela fait désormais huit mois qu'il n'a plus piloté sa RC213V. À la stupeur d'un championnat qui s'est effondré au moment même où il débutait a suivi un ennui frustrant pour le champion, bloqué chez lui lorsque son frère et ses adversaires enchaînaient les courses, et contraint en outre à une inactivité inédite pour lui.

"Du point de vue mental, ça a été dur au début. Je n'avais rien à faire à la maison, les jours ont été très, très longs, et mêmes les heures", expliquait-il deux mois après l'accident. Peu à peu, il a pu reprendre un entraînement, toutefois limité afin de ne pas solliciter ce bras droit qui a progressivement vu sa masse musculaire fondre à force d'être laissé au repos.

À la physiothérapie et les exercices en salle, Marc Márquez a ajouté de la course à pied et du vélo au sortir de l'été, avant de se limiter à nouveau. Opéré une troisième fois début décembre, cette fois avec une équipe médicale différente, il a commencé à voir la lumière au bout du tunnel en ce début d'année. Il y a encore environ un mois, a-t-il expliqué, il peinait à prendre une douche ou à ouvrir une porte normalement. Et puis les signes de progrès se sont faits plus nets et son entraînement s'est adapté.

"Ce dernier mois, les journées ont toutes été identiques", racontait-il en début de semaine. "Je me lève à 8h, puis de 9h à 10h j'ai une première séance de physio et de gym, ensuite de 11h30 à 13h30 j'ai ma séance d'entraînement, qui peut être du vélo, du running ou autre. Puis dans l'après-midi, de 16h à 18h, j'ai une deuxième séance de physio et de gym. Ensuite, de 19h à 21h, c'est mon temps libre, et à 22h je suis déjà au lit parce que je n'ai plus d'énergie !"

Mi-février, le pilote Honda n'avait pas été autorisé par les médecins à participer aux essais de pré-saison qui se sont déroulés ces derniers jours au Qatar. Cette semaine, en revanche, une nouvelle visite de contrôle lui a permis d'obtenir le feu vert qu'il espérait tant pour intensifier son entraînement. Et cela n'a pas traîné, puisqu'il s'est affiché ce matin au guidon d'un VTT, puis a dévoilé cet après-midi des images d'un roulage en minimoto.

 

"Hier, après huit mois et grâce à l'accord des médecins lors de mon dernier check-up, j'ai enfin retrouvé les sensations du pilotage, même si ce n'était qu'avec une minimoto", s'est-il réjoui sur ses réseaux sociaux.

Cette nouvelle étape en appelle d'autres, avec une intensification progressive de l'effort. Márquez devrait piloter des motos toujours plus grandes et puissantes, jusqu'à une CBR1000 qui lui permettra de retrouver la sensation de vitesse. Si tout se déroule bien, le dernier pas à franchir sera de retrouver sa MotoGP et de se présenter sur un Grand Prix. Il est pour le moment provisoirement inscrit pour celui du Qatar, prévu dans deux semaines.

Lire aussi :

partages
commentaires
Miller parmi les favoris ? "Il faut garder les pieds sur terre"

Article précédent

Miller parmi les favoris ? "Il faut garder les pieds sur terre"

Article suivant

Pol Espargaró ne pensait pas s'adapter si vite à la Honda

Pol Espargaró ne pensait pas s'adapter si vite à la Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021