Marc Márquez perplexe après une chute "très étrange"

Les deux frères Márquez sont partis à la faute, ce mardi lors du test de Valence, mais le Champion du monde MotoGP peinait à expliquer les causes de son accident.

Marc Márquez admet que la chute qui a passablement endommagé le prototype de Honda 2020 dont il disposait mardi lors du premier jour de test à Valence a été "étrange", néanmoins il ne pense pas qu'un problème mécanique en ait été à l'origine.

Lire aussi :

Le Champion du monde se trouvait dans un tour de sortie des stands au guidon de la nouvelle RC213V lorsqu'il a été désarçonné à l'entrée du virage 13, un droite. L'accident, survenu à la mi-journée, a provoqué la sortie du drapeau rouge, le temps d'évacuer la moto et les nombreuses pièces qu'elle a semées sur son passage.

"La moto a été détruite, et j'ai vu qu'il y avait des pièces [dans le bac à gravier], alors j'ai tout ramassé et je les ai mises avec le réservoir", explique-t-il lorsqu'il lui est demandé pour quelle raison il a ramassé les débris de la machine accidentée.

Bien qu'il se soit relevé indemne, le pilote espagnol n'a pas pu reprendre la piste avec sa moto de 2020 sur la suite de la journée, qu'il a bouclée à la cinquième place avec son autre machine. "Cela a été une chute très étrange. Je sortais du stand lentement, mais à peine j'ai monté les vitesses que je me suis envolé", raconte-t-il.

"C'était juste le prototype de la moto, il y avait encore des choses à comprendre. Cela n'a pas été un problème mécanique. Mais parfois, quand on teste de nouvelles choses, on ne s'attend à pas ce type de réactions, et cela a été une chute très étrange", répète-t-il. "Heureusement pour nous, cela n'a pas été un gros problème d'un point de vue physique et cela ne changera pas le plan pour demain, car c'était important de continuer à mener les tests de la même façon."

Dans la matinée, c'est son frère, Álex Márquez, qui est tombé alors qu'il se trouvait dans l'insidieux virage 10 au guidon de la version 2019 de la Honda. Nouveau venu dans la catégorie reine pour la saison 2020, le Champion du monde Moto2 a lui aussi détruit sa moto dans ce qu'il a qualifié "d'erreur de débutant". Honda et le team LCR avec lequel il travaille cette semaine (avant de revêtir les couleurs de Repsol Honda lors du prochain test, à Jerez) ont pu réparer la machine pour lui faire reprendre la piste moins de trois heures plus tard.

"Ce n'est pas la meilleure façon de commencer, c'est sûr", commente-t-il, alors qu'il s'est classé dernier, à 2"7 du meilleur temps. "Je me suis dit 'ça n'est pas possible !' Mais au final, c'est une erreur de débutant, ça peut arriver. Alberto [Puig] m'a déjà dit : 'Si tu tombes, ne t'inquiète pas, on est là pour ça et le plus important c'est d'apprendre, de trouver les limites de la moto et de progresser en tant que pilote'. Par rapport au Moto2, il y a beaucoup de choses à apprendre et je vais faire de mon mieux dès le premier jour au Qatar pour tout apprendre avant la première course."

Álex Márquez, Repsol Honda Team

Lorsqu'il lui a été demandé ce qu'il avait pensé en voyant son frère dans le gravier, Marc a répondu : "Quand je l'ai vu, [je me suis dit] qu'il avait commencé trop tôt. Il y avait peut-être trois ou quatre pilotes en piste, et je me suis dit qu'il ne savait pas comment sont les pneus Michelin et une MotoGP quand il fait froid. Quand on n'a pas d'expérience on se dit qu'on peut y aller. Michelin travaille très bien, parce qu'ils apportent des pneus très tendres, mais quand il fait très froid c'est très différent et ce matin il faisait extrêmement froid."

"C'est dommage pour lui, parce que quand on tombe pour la première fois on perd beaucoup de confiance", regrette-t-il. "Tout le monde sait que le MotoGP est difficile et comprend que la Honda est difficile. Il a juste besoin de trouver sa voie pas à pas."

Lire aussi :

partages
commentaires
Zarco "n'a pas été aussi proche" que Crutchlow du guidon Repsol

Article précédent

Zarco "n'a pas été aussi proche" que Crutchlow du guidon Repsol

Article suivant

Dovizioso enthousiasmé par le nouveau châssis Ducati

Dovizioso enthousiasmé par le nouveau châssis Ducati
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021