Première chute pour un Márquez à la recherche de la limite

Les deux premières chutes de cette saison 2020 ont concerné les frères Márquez. Pour le Champion du monde en titre, ce n'était qu'un petit accroc dans un plan de marche bien rodé.

Marc Márquez a ouvert aujourd'hui son compteur de chutes de la saison 2020, ajoutant à la longue liste de glissades inoffensives mais lui ayant permis, au fil des années et au gré des circuits visités, de chercher la limite à ne pas dépasser en course. Parti à la faute pendant les EL2 du Grand Prix d'Espagne, cet après-midi, il n'en retient qu'un enseignement précieux, sans bobo.

Auteur du meilleur temps ce matin en 1'37"350, celui qui a remporté les deux dernières éditions du Grand Prix d'Espagne n'a glissé qu'au quatrième rang lors des EL2 et reste le leader de cette journée dans son ensemble. Avec un plan de route déjà clairement établi, il se projette vers une course qui s'annonce éprouvante pour les hommes et les machines, mais semble déjà concentré et focalisé sur le départ qui sera donné dimanche à 14h.

Lire aussi :

Peux-tu expliquer ta chute ?

La chute a été un peu étrange, parce que je ne poussais pas vraiment très fort. On peut voir que l'avant a un peu sauté. Je l'ai un tout petit peu perdu, mais ensuite le problème c'est que j'ai manqué le grip avec la botte, j'ai glissé avec le pied. C'est pour cette raison que la moto a sauté, mais ce n'était que le résultat de cela. Heureusement pour moi, j'ai pu reprendre la piste avec la même moto, car ça a été une chute très lente.

Comment est le nouveau pneu arrière ? Placez-vous plus de poids sur l'avant pour obtenir plus de grip ?

Cette année, Michelin a changé la construction [du pneu arrière] et c'est un pneu qui offre plus de grip, ce qui peut être bien en sortie de virage mais en entrée de virage ça pousse plus sur l'avant. Un meilleur grip à l'arrière, normalement c'est mieux pour les Yamaha ou les Suzuki, parce qu'ils pilotent plus sur l'arrière. On essaye d'ajuster les réglages et c'est la raison pour laquelle on est parti ce matin de la base de mercredi. Cet après-midi on a essayé de chercher un meilleur équilibre et de comprendre si on pouvait améliorer cette sensation. Ça n'a pas été possible, mais on a beaucoup d'informations et demain on tentera de progresser à nouveau.

Comment l'équilibre de la moto change-t-il avec la chaleur extrême de l'après-midi ?

Plus que les réglages de la moto, cela changeait un peu de style de pilotage. Le matin le grip est bien meilleur, on peut donc pousser plus sur les pneus, utiliser des trajectoires différentes. L'après-midi c'est plus difficile d'être régulier, d'avoir du grip à l'arrière et ça patine plus. Dans mon premier run, cet après-midi, je me suis senti très bien, ensuite on a commencé à tester différentes choses et quand on essaye des choses on perd parfois un peu sa voie. En tout cas, on y travaille et, normalement, à Jerez c'est l'une des choses les plus difficiles, c'est essayer de comprendre le set-up pour l'après-midi.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Quelles sont tes sensations générales aujourd'hui : sont-elles positives ?

C'est une moto dont il est assez difficile de comprendre la limite et qui est difficile à apprendre. C'est ce que j'ai dit l'année dernière avec Jorge quand il a commencé à se plaindre : c'est une moto avec laquelle il faut tomber souvent si on veut apprendre où se situe sa limite. Je ne sais pas combien de fois je suis tombé avec la Honda dans ma carrière ! Après, je garde mon style, c'est-à-dire que j'essaye de comprendre la limite en essais et ensuite de trouver la ligne en course.

Avec cette chaleur, es-tu inquiet par l'usure des pneus et la résistance physique pour la course ?

Physiquement ce sera dur, parce qu'il fait chaud, bien sûr, mais surtout parce que c'est la première course de la saison. Vous pouvez très bien vous entraîner à la maison, préparer votre condition physique, mais quand vous pilotez la moto pour la première fois depuis longtemps les muscles travaillent différemment. Ce sera donc dur pour cette raison, dur à cause de la chaleur, et dur de contrôler les pneus et la moto. Elle souffre aussi. Mais franchement je me sens moins bien en Thaïlande et en Malaisie qu'ici.

Lire aussi :

Avec quel châssis as-tu signé ton meilleur temps aujourd'hui ?

J'ai fait mon meilleur tour aujourd'hui avec mon châssis actuel. Bien sûr, j'essaye de travailler différemment, on essaye de comprendre les différents châssis. C'est difficile d'essayer des choses pendant le week-end de course, surtout après si longtemps parce que mes sensations ne sont pas encore les meilleures avec la moto, alors c'est difficile de comprendre les choses et d'être précis dans les commentaires. Mais il vaut peut-être mieux continuer avec notre châssis actuel.

Dans quelle mesure le vent peut-il affecter la course ?

Le vent pousse plus l'après-midi, surtout dans les deux virages les plus rapides… Mais c'est pire à Phillip Island ! Ça pousse et il faudra peut-être y faire attention dimanche s'il y en a, mais rien de vraiment dangereux.

partages
commentaires
Quartararo : une journée "étrange" terminée sur une note positive
Article précédent

Quartararo : une journée "étrange" terminée sur une note positive

Article suivant

Aprilia, Ducati, la rouille du 1er jour : Crutchlow sans filtre

Aprilia, Ducati, la rouille du 1er jour : Crutchlow sans filtre
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021