Réactions
MotoGP GP d'Espagne

Márquez "réaliste" sur la Honda 2022 mais "pas frustré"

Marc Márquez se montre objectif sur la nouvelle Honda, en difficulté depuis le début de la saison, mais affirme ne pas être contre les changements apportés par la marque japonaise.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Lointain 19e au terme de la première journée d'essais à Jerez, Marc Márquez est parvenu à rectifier le tir en terminant quatrième des EL3 et en passant directement en Q2. S'il s'est qualifié en cinquième position et aura sur le papier de bonnes chances de podium en course, il estime ne pas avoir le rythme pour parvenir à ce résultat.

"Si on termine cinquièmes, sixièmes ou septièmes, ça sera une bonne course. Bien sûr que j'aimerais dire que je suis prêt à gagner et à me battre pour le podium mais pour le moment ce n’est pas le cas. Le passé est le passé, et le présent est le présent. Par le passé tout était plus simple, maintenant tout est plus difficile", a-t-il lancé lors de son debriefing.

La domination totale de l'octuple Champion du monde n'est en effet plus d'actualité, mais si ses multiples blessures semblent désormais ne plus le gêner, il a fort à faire avec une RC213V totalement nouvelle que ni lui ni aucun autre pilote Honda ne parvient à véritablement dominer, malgré des résultats encourageants deci delà.

Le #93 rencontre des soucis de turning et a beaucoup de mal à comprendre où est la limite avec l'avant de sa machine. "C'est pour ça que j'essaye d'être très précis tout le temps mais je dois piloter comme ça, sinon je tombe", a-t-il expliqué. "Il faut toujours que je sois très précis, que je n'exagère pas, que je ne commette aucune erreur. C'est la seule façon que j'ai actuellement de piloter avec un rythme régulier, mais lent."

Marc Márquez

Marc Márquez

Leader chez Honda pendant de nombreuses années, il bénéficiait d'une moto qui correspondait parfaitement à son style de pilotage et se montre perturbé par les modifications apportées par le constructeur japonais dans le but que l'ensemble de ses pilotes soit à l'aise. Mais Márquez se refuse à dire qu'il n'approuve pas la direction prise.

"Je ne suis pas déçu car c'est vrai que c'était un gros changement. J'ai entendu certains commentaires mais je suis d'accord avec ce changement. C'est vrai qu'avec l'autre moto tout était plus naturel. C'était une moto que je pilotais depuis 2013 avec de petites évolutions mais le caractère était le même. Maintenant il y a un gros changement et même Honda essaye de comprendre beaucoup de choses."

Reconnaissant que son coéquipier Pol Espargaró pilote la RC213V "peut-être mieux" que lui, il observe que ce dernier roule "comme il le faisait avec la KTM", preuve à ses yeux que tout est une question de style de pilotage et qu'il lui faut progresser sur ce point. Objectif sur la situation, il affirme ainsi viser actuellement des résultats en accord avec son potentiel.

"On peut être frustré si les attentes sont hautes. Aujourd'hui je souhaitais être en troisième ligne et je suis sur la deuxième donc je suis content. Hier j'étais 15e et à Portimão j'étais à 16 secondes du leader donc l'objectif doit toujours être optimiste mais en même temps il faut qu'il soit réaliste par rapport à ce qu'on peut faire", a-t-il ajouté.

Reste désormais à savoir ce que l'Espagnol pourra faire en course et s'il ne parviendra réellement pas à suivre le rythme imposé par les leaders Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Álex Rins n'exclut pas le podium depuis la cinquième ligne
Article suivant La grille de départ du GP d'Espagne MotoGP

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France