"Peu importe le résultat" pour Maverick Viñales, en quête de plaisir

Maverick Viñales a de quoi espérer un résultat très positif sur le Grand Prix MotoGP de Saint-Marin, après avoir signé la pole position et constaté un rythme solide sur les relais prolongés, auquel il n’apparaît pas encore clairement si Ducati, Suzuki et KTM ont la réponse.

"Peu importe le résultat" pour Maverick Viñales, en quête de plaisir

C'est en patron que Maverick Viñales a imposé la Yamaha M1 #12 aux commandes de la séance de qualifications du Grand Prix de Saint-Marin, au terme d'une bataille intense menée entre les quatre pilotes du clan japonais.

Les habituelles déclarations positives de Viñales de début de week-end ont bien souvent été contrariées par une chute de rythme sur les relais prolongés et les bilans médiocres de fin de course, au point de devenir quelque peu prévisibles. Il faudra certes encore attendre le Grand Prix de ce dimanche pour savoir si le répétitif scénario cauchemardesque vécu par l'Espagnol, trop souvent initiateur de grandes promesses le vendredi et le samedi mais affaibli le dimanche, se répète une nouvelle fois en course.

Lire aussi :

Il se pourrait pourtant que cette fois, la performance affichée à Misano puisse autoriser à espérer un résultat du même acabit que celui des deux manches de Jerez, où le pilote Yamaha avait rallié l'arrivée à la seconde position et rêvé de victoire, et s'était positionné comme un candidat à la couronne mondiale. Actuellement cinquième au général, à 22 points du leader Quartararo, l'Espagnol a à cœur de relancer sa saison mathématiquement parlant.

Déjà, après les essais libres de ce samedi matin, l'Espagnol affichait un grand optimisme. "Je pense que les EL3 étaient vraiment bons", annonçait-il, radieux. "J'ai essayé les trois options de pneus donc maintenant je comprends ce dont j'ai besoin pour la course, et c'est plus important". Surtout, Viñales envisageait déjà la course, "profitant du temps passé sur la piste" et concentré sur son rythme sur la durée et l'évaluation de différents mélanges pneumatiques pour voir quoi choisir pour la course. Vantant quoi qu'il en soit des "sensations excellentes" et le "travail fantastique de l'équipe", l'Espagnol a atteint son premier objectif du week-end : "la première ligne de la grille", et l'étiquette de mieux classé des pilotes Yamaha.

Après les qualifications, c'est forcément un Viñales toujours aussi réjoui que l'on retrouvait en conférence de presse. Rarement l'Espagnol avait célébré une pole position avec autant d'entrain, au point de déclencher son airbag en donnant des coups de poing bravaches dans l'air ! Pourtant, pas question de réellement parler de chances de victoire pour le moment. Le mot d'ordre pour l'Espagnol est avant tout d'apprécier la course.

Lire aussi :

"La seule chose que je veux, c'est prendre du plaisir après ces trois mauvaises courses, et particulièrement après la dernière où j'ai eu pas mal de problèmes. Je désire juste profiter et je vais vraiment pousser dès le premier virage. Peu m'importe le résultat, je veux juste prendre du plaisir sur la moto et avec mon équipe, en leur offrant la meilleure performance possible."

Reste que cette fois, l'Espagnol a bien pu préparer la course. La compétitivité affichée dès l'arrivée à Misano a grandement aidé à se concentrer sur ce qui pose habituellement problème à Yamaha, à savoir le rythme de course.

"On a vraiment fait un bon temps en EL1 et j'ai déjà pu passer en Q2 dès vendredi matin alors du coup, je me suis concentré sur les réglages de course", fait-il remarquer, sachant que tout le monde n'a pas eu ce luxe. "Je me sens très bien sur un tour et en dépit du fait d'avoir fait plein d'erreurs en EL3, j'ai réussi à faire un bon tour aussi. Toutes les Yamaha sont assez rapides ici et demain, nous devons simplement progresser. C'est ce que nous avons fait aujourd'hui. Il est certain qu'il faut en tirer avantage car c'est un circuit sur lequel on apprécie de piloter et où la moto fonctionne bien. Ensuite, il y aura encore d'autres circuits où la moto sera très rapide, puis à Portimão, on ne sait pas : il y a de longues lignes droites donc on ne sait pas si nous serons très rapides. Le plus important reste de prendre du plaisir et de tirer le maximum, voilà !"

 

partages
commentaires
Fabio Quartararo s'attend à faire mieux en course

Article précédent

Fabio Quartararo s'attend à faire mieux en course

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix MotoGP de Saint-Marin

La grille de départ du Grand Prix MotoGP de Saint-Marin
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021