Michelin répond à Dovizioso : pas d'anomalie, une erreur de pression

Le problème rencontré par Andrea Dovizioso avec son premier pneu en course s'explique, selon Michelin, par une erreur d'évaluation pour déterminer sa pression.

Michelin répond à Dovizioso : pas d'anomalie, une erreur de pression

En proie à de mauvaises sensations pendant la première partie de la course, au Grand Prix de Styrie, Andrea Dovizioso s'est dit convaincu que le pneu qu'il avait choisi présentait un problème et comptait sur les analyses menées par Michelin pour en avoir le cœur net. Le responsable de la compétition du manufacturier n'a toutefois pas tardé à apporter son éclairage et c'est selon lui le travail de l'équipe Ducati qui est en cause.

"J'ai regardé les données de Dovizioso et il est clair que, lorsqu'il est parti pour la première course, avec le pneu medium à l'arrière, celui dont il a dit qu'il ne fonctionnait pas, la pression était trop basse", assure Piero Taramasso à GPone.

Lire aussi :

"Cela a été une erreur d'évaluation de leur part. La pression à froid était la même que le dimanche précédent, mais la température de l'asphalte était alors supérieure de 15°C par rapport à celle de ce dimanche. La pression et la température du pneu n'ont donc pas grimpé et cela n'a pas permis de faire travailler la gomme dans la fenêtre appropriée. [Dans ce cas-là] le pneu n'a donc pas le grip qu'il devrait avoir, il s'use plus et la baisse est donc plus drastique", explique le responsable italien.

"Il a quand même réussi à tourner en 1'24"4, un temps du niveau d'Espargaró, malgré un pneu qui n'a pas fonctionné de façon optimale à cause de cette erreur d'évaluation", retient par ailleurs Piero Taramasso. Huitième à 8"3 du leader au moment du drapeau rouge, Andrea Dovizioso a profité de l'interruption pour changer de pneus et passer à deux gommes tendres et neuves, avec lesquelles il s'est senti plus à l'aise.

De la nécessité de garder un pneu de secours

Pour d'autres pilotes, cette interruption a au contraire eu un effet dévastateur. On pense notamment à Takaaki Nakagami, qui se sentait en capacité de se battre pour la victoire durant la première partie de la course, mais a dégringolé de la deuxième à la septième place après le restart. Et pour cause, le pilote japonais a dû repartir avec deux pneus usés, n'ayant pas gardé de gomme neuve, et ce ne fut pas un cas isolé lors de ces deux épreuves autrichiennes interrompues.

Il s'agit là aussi, selon Piero Taramasso, d'une gestion qui incombe aux équipes. "Lorsque nous sommes revenus en MotoGP, la Dorna nous a demandé d'augmenter d'une unité le nombre de pneus arrière et avant disponibles pour les pilotes à chaque Grand Prix. L'intention était qu'il s’agisse d'un pneu de secours, et nous notions d'ailleurs dans les documents des équipes 9+1 pneus avant et 11+1 pneus arrière. Il s'agissait d'un pneu à garder de côté en cas de second départ, par exemple", explique-t-il.

"Mais au bout de quelques courses, les équipes et les pilotes ont commencé à utiliser tous les pneus dont ils disposaient, sans en garder aucun de côté. Il n'y a que Crutchlow et son chef mécanicien qui, généralement, économisent un pneu de secours, c'est donc quelque chose de faisable."

partages
commentaires

Voir aussi :

Rossi chez Petronas : plus qu'une question de formalités

Article précédent

Rossi chez Petronas : plus qu'une question de formalités

Article suivant

Zarco conscient d'avoir un peu "exagéré" avec un retour si rapide

Zarco conscient d'avoir un peu "exagéré" avec un retour si rapide
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021