Miller conseille à Bagnaia de se relâcher

L'Australien exhorte son coéquipier à s'amuser plus et à laisser aux ingénieurs l'analyse détaillée des données.

Miller conseille à Bagnaia de se relâcher

Jack Miller n'est pas exactement le pilote qui transmet le plus le sentiment d'être stressé ou angoissé par son métier. Bien que méticuleux dans son travail et plus mûr qu'il ne l'était à son arrivée dans la catégorie reine, à seulement 20 ans, l'Australien sait relativiser et rester aussi détaché que possible face à la pression.

Maintenant que son passage à l'équipe officielle de Ducati est assuré, il se permet donc de transmettre un conseil à son coéquipier, Pecco Bagnaia, qu'il trouve trop accaparé par les à-côtés du pilotage. En dépit du fait qu'il est épaulé par l'un des ingénieurs les plus réputés du paddock, ayant connu le succès avec Casey Stoner et Jorge Lorenzo, le jeune pilote italien semble vouloir prendre sur ses épaules un travail d'analyse technique qui ne devrait pas être le sien, au risque peut-être de se perdre.

"Je ne crois pas que c'est lié au team Pramac ou à Ducati. Je vois seulement qu'il est parfois trop exigeant avec lui-même. Sur sa combinaison, il est écrit 'go free', 'sois libre', mais je ne vois pas quelqu'un de libre", observe Jack Miller auprès de Sky Italia. "Je vois quelqu'un qui travaille énormément, il est déterminé et c'est un pilote très talentueux, mais chaque fois qu'il termine une séance, il s'assoie devant l'ordinateur et il regarde la télémétrie pendant des heures. Comprenons-nous bien, c'est important de le faire, mais il n'est pas ingénieur. Il y en a dont c'est le métier."

Lire aussi :

Arrivé en MotoGP dans la foulée de son titre en Moto2, Bagnaia a eu du mal à se faire remarquer aux côtés d'un Fabio Quartararo qui a vite fait oublier son statut de rookie. À une époque où la performance d'un pilote avec une nouvelle machine semble devoir être immédiate pour convaincre, la critique ne lui a rien laissé passer. Prometteur pendant les essais hivernaux, il n'a pas fait d'étincelles en compétition et a avoué avoir touché le fond pendant l'été avant de comprendre la direction qu'il devait suivre avec la redoutable Ducati. Sa fin de saison avait été marquée par une quatrième place en Australie qui détonne dans son bilan global, qui ne compte que deux autres entrées dans le top 10.

Cet hiver, à nouveau, ses performances ont été encourageantes, mais à l'heure où le marché des transferts est secoué de toutes parts, sa saison 2019, pas assez convaincante, ne plaide pas en sa faveur pour qu'il garde sa place en 2021. "Je pense juste qu'il faudrait qu'il se détende, comme il le faisait peut-être avant. Je suis certain qu'il n'était pas comme ça par le passé, il était moins sur les données et plus apte à s'amuser sur la moto", juge Miller.

partages
commentaires
Biaggi n'a "pas de regrets" sur sa carrière, malgré Barcelone 98

Article précédent

Biaggi n'a "pas de regrets" sur sa carrière, malgré Barcelone 98

Article suivant

La chaleur sera une donnée inédite à Jerez au mois de juillet

La chaleur sera une donnée inédite à Jerez au mois de juillet
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jack Miller , Pecco Bagnaia
Équipes Pramac Racing
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021