MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
WU dans
15 Heures
:
27 Minutes
:
14 Secondes
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
5 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
12 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
26 jours

Nakagami pousse auprès de Honda pour une moto d'usine 2020

partages
commentaires
Nakagami pousse auprès de Honda pour une moto d'usine 2020
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
2 août 2019 à 07:33

Comme Miller chez Pramac Ducati, Nakagami pousse de tout son poids auprès du management Honda pour disposer d'une moto d'usine du même millésime que son équipier Crutchlow et les pilotes factory l'an prochain.

Takaaki Nakagami a révélé pousser auprès de Honda pour bénéficier d'une moto aux spécificités 2020 la saison prochaine avec son équipe LCR.

Le pilote japonais a expliqué en amont du Grand Prix de République Tchèque être en négociations avec Honda concernant le millésime du matériel mis à sa disposition après qu'il lui a été offert de ne rester avec l'équipe satellite du team d'usine qu'avec une moto datée d'un an.

Nakagami est le seul pilote Honda à rouler avec du matériel 2018 cette saison, son équipier Cal Crutchlow disposant de la moto millésime 2019 essentiellement similaire à celle des pilotes d'usine titulaires, Marc Márquez et Jorge Lorenzo. "Nous n'avons toujours pas d'accord avec Honda", révèle le Japonais, actuel 12e du championnat avec 50 points. "Je pousse pour que ce soit le cas : pas une moto d'usine complète, mais au moins pour me trouver dans la même situation que Cal."

Lire aussi :

Nakagami pense que la décision sera prise sous peu. "Il reste du temps. On verra, peut-être une paire de semaines. Mais très rapidement, je pense. Il est certain que je me battrai jusqu'au dernier moment ! La plupart des pilotes [MotoGP] ont des motos d'usine. Je ne dis pas que la moto précédente est mauvaise, mais la plupart des motos évoluent et progressent beaucoup. Maintenant que l'on ne voit des écarts que d'une seconde entre 15 ou 16 pilotes, un ou deux dixièmes peuvent valoir 5 ou 6 positions. Je comprends HRC, mais je pousse mon point de vue."

Interrogé par Motorsport.com sur son sentiment concernant le fait d'avoir gagné ou pas une moto contemporaine grâce à ses résultats de cette année, Nakagami répond très sincèrement : "Moitié-moitié. Pas à 100 %. Certaines courses furent bonnes, mais peut-être que nous aurions pu en améliorer un petit peu d'autres. Mon feeling est que c'est du 50/50. Sur ces deux courses, ici [à Brno] et au Red Bull Ring, les choses seront très importantes pour le championnat et mon futur."

Nakagami estime par ailleurs que le fait d'être l'unique pilote japonais sur la grille de départ lui procure des arguments dans sa négociation avec Honda. "Il y a de nombreux jeunes talents [Japonais] en Moto3, mais en Moto2, il n'y a que Tetsu [Nagashima] et uniquement moi en MotoGP. C'est difficile pour le marketing au Japon. Si nous désirons grandir et obtenir de bons résultats, il nous faut une bonne moto. C'est mon opinion. On verra ce qu'en pense Honda."

Article suivant
"Des choses très intéressantes à explorer" à Brno pour Guintoli

Article précédent

"Des choses très intéressantes à explorer" à Brno pour Guintoli

Article suivant

EL1 - Dovi pose la marque, Guintoli P5 loin devant Quartararo et Zarco

EL1 - Dovi pose la marque, Guintoli P5 loin devant Quartararo et Zarco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Pilotes Takaaki Nakagami
Équipes Team LCR
Auteur Jamie Klein