Qualifs - Quartararo indétrônable et en pole à Jerez

Une nouvelle fois, Fabio Quartararo s'élancera de la pole position à Jerez. Remis de sa chute, Marc Márquez prendra la 14e place sur la grille de départ.

Qualifs - Quartararo indétrônable et en pole à Jerez

Fabio Quartararo a signé la pole position du Grand Prix d'Espagne MotoGP, la 12e de sa carrière et la quatrième qu'il obtient sur une piste de Jerez qui, décidément, lui sourit bel et bien !

Lire aussi :

Morbidelli irrésistible en Q1

Alors qu'il s'était cru qualifié, Franco Morbidelli a finalement vu ses deux meilleurs tours annulés pendant les EL3, ce qui l'a contraint à passer par la Q1. Il y a rejoint notamment son coéquipier Valentino Rossi, ou encore les deux pilotes Repsol Honda et les quatre KTM, tous en quête de l'un des deux tickets de repêchage pour la Q2.

Marc Márquez et Pol Espargaró ont été les premiers à prendre la tête de cette séance, mais la concurrence n'a pas tardé à réagir. À la fin du premier run, c'est Brad Binder qui menait le classement en 1'37"350, devant un Franco Morbidelli distancé de seulement 39 millièmes alors qu'il avait roulé en medium-medium, en manque de pneu arrière tendre.

Au retour en piste avec les gommes fraîches, Marc Márquez s'est astucieusement placé dans la roue de Binder, tandis que Rossi, huitième à ce stade, a quitté la voie des stands derrière Morbidelli. La stratégie n'a pas véritablement porté ses fruits, même si le #46 a pu améliorer quelque peu son chrono, mais de façon insuffisante pour prétendre à l'une des deux premières places.

Désormais équipé du pneu adapté au time attack, Morbidelli a en revanche réussi son attaque, se portant en tête en 1'36"916. Sur l'ensemble des 13 pilotes en piste, les améliorations n'ont pourtant pas été évidentes. Pol Espargaró, Enea Bastianini ou encore Álex Márquez s'en sont bien sortis puisqu'ils ont abaissé leur chrono, puis Luca Marini a quitté la 12e place qu'il occupait alors pour se porter quatre rangs plus haut.

Sans avoir pu améliorer ultérieurement leur temps, Pol Espargaró et Marc Márquez se sont maintenus troisième et quatrième, ce qui signifie qu'ils s'élanceront dimanche des 13e et 14e positions.

Miller rejoint les Yamaha en première ligne

Morbidelli et Binder étaient quant à eux qualifiés pour la Q2. Ayant utilisé un pneu tendre de plus pendant la première séance, le Sud-africain est toutefois resté au stand dans un premier temps, limitant sa participation à la partie finale de ces qualifications.

Fabio Quartararo, lui, n'a pas perdu de temps : dès son premier tour, le Français s'est porté en tête en 1'36"807. Il devançait alors Morbidelli de seulement cinq millièmes, puis Takaaki Nakagami, repoussé à deux dixièmes. Ce matin, en EL3, c'est l'écart qui séparait les dix premiers pilotes !

Comme dans la séance précédente, les chronos ne sont pas tombés dès le premier tour d'utilisation du pneu arrière tendre et neuf, auquel il faut un temps de montée en température pour atteindre la fenêtre de performance idéale. C'est donc dans la dernière minute que les choses sérieuses se sont passées.

Lire aussi:

On a d'abord vu Pecco Bagnaia améliorer sa marque, pour ce qui était alors la septième place seulement, et dans sa roue c'est son propre coéquipier, Jack Miller, qui est allé chercher son temps : en 1'36"860, l'Australien s'est porté au troisième rang. Johann Zarco est quant à lui passé de la dixième à la cinquième place. Quelques instants plus tard, Bagnaia bouclait un nouveau tour, libéré de tout poursuivant cette fois, et le résultat était bien plus conforme à ses attentes puisqu'il s'est porté à la quatrième place, à un dixième de Miller.

Une dernière petite amélioration a permis à Quartararo de confirmer sa première place. Resté indétrônable jusqu'au bout, il signe donc sa quatrième pole position consécutive à Jerez  ! Morbidelli, lui, s'élancera bien de la deuxième place, battu de seulement 0"057 par son ancien coéquipier.

Derrière les deux Yamaha, Miller complète la première ligne. Bagnaia, Nakagami et Zarco formeront la deuxième ligne. Viñales s'élancera de la septième place devant Aleix Espargaró et Álex Rins. Joan Mir doit une nouvelle fois se contenter de la dixième place, devant Brad Binder et Stefan Bradl.

Le départ de la course sera donné dimanche à 14h.

Lire aussi :

Spain GP d'Espagne - MotoGP - Q2

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 20 France Fabio Quartararo Yamaha 7 1'36.755    
2 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 8 1'36.812 0.057 0.057
3 43 Australia Jack Miller Ducati 8 1'36.860 0.105 0.048
4 63 Italy Pecco Bagnaia Ducati 8 1'36.960 0.205 0.100
5 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 8 1'37.008 0.253 0.048
6 5 France Johann Zarco Ducati 7 1'37.054 0.299 0.046
7 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 8 1'37.070 0.315 0.016
8 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 8 1'37.085 0.330 0.015
9 42 Spain Álex Rins Suzuki 8 1'37.124 0.369 0.039
10 36 Spain Joan Mir Suzuki 9 1'37.154 0.399 0.030
11 33 South Africa Brad Binder KTM 4 1'37.467 0.712 0.313
12 6 Germany Stefan Bradl Honda 8 1'37.502 0.747 0.035

Spain GP d'Espagne - MotoGP - Q1

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 8 1'36.916    
2 33 South Africa Brad Binder KTM 8 1'37.350 0.434 0.434
3 44 Spain Pol Espargaró Honda 8 1'37.407 0.491 0.057
4 93 Spain Marc Márquez Honda 7 1'37.489 0.573 0.082
5 23 Italy Enea Bastianini Ducati 8 1'37.675 0.759 0.186
6 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 8 1'37.746 0.830 0.071
7 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 8 1'37.915 0.999 0.169
8 10 Italy Luca Marini Ducati 8 1'37.925 1.009 0.010
9 9 Italy Danilo Petrucci KTM 8 1'38.065 1.149 0.140
10 73 Spain Álex Márquez Honda 8 1'38.069 1.153 0.004
11 27 Spain Iker Lecuona KTM 7 1'38.139 1.223 0.070
12 32 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 7 1'38.325 1.409 0.186
13 53 Spain Tito Rabat Ducati 8 1'38.641 1.725 0.316

partages
commentaires
EL4 - Quartararo devant, Márquez présent et 6 chutes avant la qualif !

Article précédent

EL4 - Quartararo devant, Márquez présent et 6 chutes avant la qualif !

Article suivant

Zarco espère pouvoir donner le change aux Yamaha en course

Zarco espère pouvoir donner le change aux Yamaha en course
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021