Quartararo se pâme d'admiration pour Márquez sur le mouillé

Fabio Quartararo a dit s'être senti comme sur une Moto3 face à une MotoGP lorsque le poleman Marc Márquez l'a laissé sur place dans les conditions humides des qualifications du Grand Prix de République Tchèque, et avoir compris en quoi son rival est si spécial.

Quartararo se pâme d'admiration pour Márquez sur le mouillé

Márquez a réalisé une prestation sensationnelle pour signer la 58e pole position de sa carrière avec une marge de 2''5 sur Jack Miller, après avoir non seulement pris le pari de réaliser un arrêt aux stands pour prendre sa seconde moto chaussée des pneus slicks sur une piste séchante, mais aussi en remettre une couche et fortement améliorer un temps déjà imbattable. Comme l'Espagnol, Quartararo avait décidé de tenter un passage en slicks en fin de séance mais n'a pas été en mesure de réaliser mieux qu'une dixième position sur la grille de départ, sa plus mauvaise qualification depuis le Grand Prix de France.

Le pilote Petronas SRT indique avoir impressionné par la manière dont Márquez a immédiatement trouvé le rythme en Q2 et admet s'être senti comme un "débutant" dans ces conditions. Interrogé sur son sentiment au terme des qualifications, le Français commente : "C'était vraiment difficile ! C'était comme si j'étais sur une Moto3 et qu'il était sur une MotoGP ! J'étais dans mon tour de sortie et n'arrivais vraiment pas à me sentir à l'aise. Petrucci était devant moi et c'était exactement la même chose pour lui. Je le rattrapais un petit peu au freinage et il me distançait un petit peu dans les virages, mais en fin de compte nous restions ensemble, lorsque Marc nous a dépassés. Je ne savais pas qu'il était capable d'aller si vite dans ces conditions !"

"Il est clair qu'il a de l'expérience mais c'est dans des jours comme aujourd'hui qu'on sent que nous sommes des débutants et qu'il nous faut plus de bouteille. Lorsque vous freinez en virage et que vous voulez aller vite, la moto ne tourne pas, elle tire tout droit. Alors, quand j'ai vu Marc aller vraiment vite dans ce genre de virages, j'étais à me dire : 'Whoa, il est vraiment impressionnant !'. On comprend pourquoi il est septuple Champion du monde."

Lire aussi :

Les séances humides de samedi ont eu pour conséquence de laisser les préparatifs pour la course qui doit se dérouler sur le sec au point mort, particulièrement dans la compréhension de la dégradation des pneus. Alors qu'il estimait possible de disputer la course en pneus tendres après les séances de vendredi, Quartararo était l'un des rares à penser qu'il puisse être possible de venir à bout des 21 tours avec autre chose que le pneu medium ou dur.

"Normalement, aujourd'hui, nous aurions essayé tout un tas de choses : les pneus, les réglages, l'électronique… Mais nous n'avons rien fait de cela. Demain matin, nous devrons donc tester de nombreuses choses et déterminer un choix de pneu. Nous savons donc que ce sera difficile, mais je me sens bien pour me battre et faire une bonne course. Malheureusement, 20 [minutes de warm-up], c'est vraiment court : c'est moins de 10 tours. Il ne sera donc vraiment pas évident de tirer des conclusions du warm-up. Mais nous ferons des choses et tenterons d'obtenir le maximum avec un petit peu de chance !"

P. Pilote Tours Temps Écart
1 Spain Marc Márquez 7 2'02.753  
2 Australia Jack Miller 7 2'05.277 2.524
3 France Johann Zarco 6 2'05.351 2.598
partages
commentaires
Rins se plaint de Márquez : "Il n'a pas de respect pour les autres"

Article précédent

Rins se plaint de Márquez : "Il n'a pas de respect pour les autres"

Article suivant

Le GP de République Tchèque dans l'incertitude après 2020

Le GP de République Tchèque dans l'incertitude après 2020
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021