Quartararo et Bagnaia espèrent profiter de la nouvelle chicane

Fabio Quartararo estime que la nouvelle chicane du Red Bull Ring peut le favoriser en réduisant la longueur d'une ligne droite. Pecco Bagnaia pense à l'inverse que la Ducati saura tirer profit d'une phase d'accélération supplémentaire, et Johann Zarco croit même que Quartararo sera privé de l'une de ses forces.

Quartararo et Bagnaia espèrent profiter de la nouvelle chicane
Charger le lecteur audio

De l'aveu de la plupart des pilotes, la chicane ajoutée sur le tracé du Red Bull Ring ne devrait pas fondamentalement modifier les rapports de forces mais ils ont néanmoins plusieurs à entretenir l'espoir d'en tirer un certain profit, en appliquant des logiques opposées. Cette nouvelle section est destinée à ralentir les motos avant le virage 3 et Fabio Quartararo pense que cela pourrait favoriser sa Yamaha, à la peine face à la Ducati et l'Aprilia dans les longues lignes droites.

"Pour notre moto, je ne pense pas que ce sera une mauvaise chose de réduire un peu la vitesse des autres machines", a estimé le Champion du monde en titre au cours de la conférence de presse qui s'est tenue jeudi. "Naturellement, si on ne perd pas l'avant dans le virage à droite [le long droite à peine marqué, désormais coupé par la chicane, ndlr], ça sera beaucoup mieux pour la sécurité, et aussi pour les performances de votre moto."

Pecco Bagnaia estime à l'inverse que cette chicane pourrait jouer sur les forces de sa Ducati en ajoutant un gros freinage et une phase d'accélération, deux domaines dans lesquels la Desmosedici excelle. "Pour moi ça va parce qu'il y a un freinage de plus et une accélération de plus, donc ça reste bon pour nous", a estimé le vainqueur des deux dernières courses. "On verra si ça sera positif."

Johann Zarco pense aussi que la Ducati fera des merveilles dans ces nouveaux virages et va même jusqu'à prédire que Fabio Quartararo perdra l'une de ses forces. "Je pense qu'elle est assez lente donc ça ne sera pas un problème pour la Ducati", a déclaré le pilote Pramac. "On pourrait garder notre avantage sur cette piste, même si depuis deux ans, à Spielberg, l’avantage de la Ducati n’est plus aussi important qu’avant parce que toutes les motos ont vraiment fait de gros progrès."

"On aurait pu se dire que la chicane allait donner un avantage à Fabio avec la Yamaha – il est vraiment bon dans le maniement de la moto et dans les changements de direction – [mais] je pense que celle-ci est trop lente pour lui donner un avantage. Il y aura un freinage de plus et une accélération de plus, ce qui reste un point positif pour nous."

Vers une augmentation des dépassements au virage 3 ?

S'il est difficile de prédire si cette chicane profitera plus à une marque qu'à une autre, Jack Miller s'attend à ce qu'elle ait une influence sur le spectacle. Il ne sera plus aussi aisé de se positionner dans le sillage d'un pilote en sortant de la première courbe du circuit avec l'espoir de le doubler au freinage suivant mais l'Australien sent que les dépassements seront plus nombreux au virage 3 puisque les pilotes y arriveront avec une vitesse plus faible.

"Ça ouvre des opportunités [de dépassement à la chicane] mais je ne pense pas que c'est là qu'il y a en aura le plus, ça sera au virage suivant", a précisé Miller. "En arrivant moins vite, on aura plus de marge pour freiner. On freinera une seconde plus tard. Il y a une énorme différence entre freiner à 350 km/h ou à 200 km/h."

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Tech3 avec Pol Espargaró et aux couleurs de GasGas en 2023
Article précédent

Tech3 avec Pol Espargaró et aux couleurs de GasGas en 2023

Article suivant

Aleix Espargaró : une chute à 186 km/h et un choc de 23 g

Aleix Espargaró : une chute à 186 km/h et un choc de 23 g