Quartararo a douté de pouvoir aller au bout de la course

Le pilote français s'est une nouvelle fois mis en valeur en menant longuement la course d'Assen et en accrochant un nouveau podium. Pourtant, ses douleurs dans le bras l'ont fait douter de pouvoir rallier l'arrivée.

Quartararo a douté de pouvoir aller au bout de la course

Après avoir coché de nouvelles cases de prestige dans sa jeune carrière à Barcelone, Fabio Quartararo a réédité l'exploit de signer une nouvelle pole position puis un nouveau podium à Assen. Bien que toujours diminué par sa récente opération pour un arm-pump, le jeune Niçois a parfaitement réussi à défendre sa première place sur la grille de départ en menant une longue et intense bagarre dans le groupe de tête face à des adversaires de taille nommés Maverick Viñales et Marc Márquez.

Lire aussi :

Passé en tête pour la première fois dans le troisième tour, après la chute du premier leader, Álex Rins, le pilote Petronas a longuement emmené ses deux rivaux dans sa roue, avant de céder les commandes au bout de huit tours. Il allait les récupérer quelques instants plus tard et tenir encore quatre boucles avant de définitivement s'incliner, non sans mérite.

"La première partie de la course a été très difficile. La moto me secouait beaucoup dans la ligne droite de retour", témoigne-t-il auprès du site officiel du MotoGP. "C'était très dur à contrôler. Le vent soufflait dans une direction différente par rapport à hier. J'ai essayé beaucoup de choses, mais la moto me secouait et elle était vraiment difficile à tenir."

Si ces ruades étaient en effet impressionnantes, petit à petit Quartararo a réussi à les atténuer en comprenant qu'il lui fallait prendre une trajectoire différente. "C'était aussi un petit peu de ma faute", concède-t-il. "Quand j'étais derrière Maverick et Marc j'ai vu que, moi j'essayais de prendre l'intérieur mais la moto bougeait encore plus, alors qu'eux allaient plus sur l'extérieur et c'était beaucoup mieux. Je pense donc que c'était l'association du vent et du fait que je prenais la mauvaise trajectoire à ce moment-là. Pendant les derniers tours, je suis passé plus à l'extérieur et la moto était beaucoup plus stable."

Une course éprouvante pour son bras

Pas simple, dans ces conditions, de gérer les enchaînements techniques d'Assen, le tout avec un avant-bras droit douloureux, et l'usure physique de Fabio Quartararo était évidente lorsqu'il a passé la ligne d'arrivée au bout de 26 tours. "Au final, on a réussi à obtenir le podium sur ce qui était, je pense, la piste la plus difficile pour nous", estime-t-il, ayant douté ces dernières heures de pouvoir aller au bout : "Ce matin j'ai dit 'c'est clair, je ne vais pas pouvoir finir la course', parce que déjà la nuit dernière je m'étais réveillé à cause de la douleur. Et puis cet après-midi j'ai pris des cachets et ça a été beaucoup mieux."

"Malgré tout, quand Maverick m'a passé, j'étais déjà détruit. Heureusement, mes pneus étaient encore en parfait état", poursuit-il. "À la mi-course, je n'arrivais plus à tenir la moto et quand Maverick et Marc m'ont dépassé, je me suis dit qu'il fallait que je pense à l'avance que j'avais sur le second groupe et que j'essaye de monter sur le podium. On y est arrivé et je suis très content de cette course."

Lire aussi :

"J'ai vraiment hâte que mon bras soit à 100%. Hier on m'a retiré beaucoup de liquide, j'avais très mal. Quand on était à Barcelone je pensais arriver ici à 100%, mais quand j'ai bouclé mes premiers tours, je n'étais même pas à 90%, alors je pense qu'après l'Allemagne il va falloir que je repose bien mon bras et que j'arrive à revenir à 100% pour Brno", admet le pilote français.

Malgré ces soucis physiques, Quartararo a bel et bien été au bout de lui-même et peut s'enorgueillir d'avoir su résister jusqu'à accrocher un nouveau podium à son palmarès. Le tout, en ayant vécu encore une fois de nouvelles émotions des plus intenses. "Je pense que ça a été le meilleur moment de ma vie, encore plus que mon premier podium !" sourit le pilote de 20 ans, leader pour la première fois en catégorie reine.

Le top 5 du Grand Prix des Pays-Bas :

P. # Pilote Moto Écart Points
1 12 Spain Maverick Viñales Yamaha   25
2 93 Spain Marc Márquez Honda 4.854 20
3 20 France Fabio Quartararo Yamaha 9.738 16
4 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 14.147 13
5 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 14.467 11
partages
commentaires
Course - Viñales vient à bout de Márquez et Quartararo
Article précédent

Course - Viñales vient à bout de Márquez et Quartararo

Article suivant

Rossi reconnaît sa responsabilité dans sa chute

Rossi reconnaît sa responsabilité dans sa chute
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021