Course - Viñales vient à bout de Márquez et Quartararo

Maverick Viñales et Yamaha ont signé leur première victoire de la saison en remportant le Grand Prix des Pays-Bas au terme d'une intense lutte face à Marc Márquez et Fabio Quartararo.

Course - Viñales vient à bout de Márquez et Quartararo

Après une journée de samedi particulièrement chaude, tous les regards étaient rivés sur le thermomètre, jusque dans les derniers instants précédant le départ, afin de faire les meilleurs choix. Si le mercure affichait quelques degrés de moins qu'hier, la différence n'était peut-être pas celle que certains auraient souhaité, avec 24°C dans l'air et 41°C au sol. Quoi qu'il en soit, on a assisté à quelques changements de pneus de dernière minute, comme dans le cas d'Álex Rins, passé d'un hard à un soft à l'arrière.

Lire aussi :

C'est le pilote Suzuki qui a pris le meilleur départ à l'extinction des feux, suivi comme son ombre par son coéquipier Joan Mir, parfaitement bien élancé depuis la deuxième ligne. Tandis que les deux GSX-RR passaient le premier virage en tête, Maverick Viñales et Fabio Quartararo se touchaient mais réussissaient à éviter l'accrochage et s'installaient en embuscade. À cet instant, Marc Márquez occupait la cinquième place et devançait deux Ducati officielles revenues de loin après des qualifications manquées : Andrea Dovizioso, notamment, a réussi à se propulser de la 11e place sur la grille à la sixième, suivi donc par Danilo Petrucci.

Dans le premier tour, Quartararo est parvenu à reprendre l'avantage sur Viñales, le laissant aux prises avec Márquez. Deux tours plus tard, le Français attaquait Mir, mais devait pour le moment patienter à proximité des deux Suzuki de tête. Si Rins semblait avoir une excellente opportunité à saisir, ses espoirs se sont bien vite envolés, puisque quelques instants plus tard, il était dans le bac à gravier dans le virage 9. Course terminée pour Rins, et voici que Mir héritait de la position de tête !

Bientôt, cependant, le rookie cédait, laissant une porte ouverte à Quartararo en élargissant sa trajectoire. Dans sa roue, Viñales, puis Márquez ont eux aussi pris l'avantage sur Mir. En élargissant à son tour, Viñales allait laisser Marquez monter jusqu'à la deuxième place. Quelques tours à peine étaient bouclés et le groupe de tête se formait, intégrant aussi Dovizioso, Petrucci et Morbidelli.

Le trio Quartararo-Márquez-Viñales allait par la suite se stabiliser en tête de la course, sans que le Niçois ne parvienne à se détacher de ses poursuivants, patiemment installés dans sa roue. Avec un rythme situé dans la fenêtre haute des 1'33, Andrea Dovizioso restait au contact, s'étant détaché quelque peu de ses poursuivants et laissant ainsi Mir aux prises avec Petrucci moins d'une seconde plus loin. C'est ainsi que le numéro 9 a réussi à prendre l'avantage sur le pilote Suzuki dans le dixième tour pour entrer à son tour dans le top 5, mais la bataille entre ces trois hommes était loin d'être terminée.

Devant non plus, la messe n'était pas dite. Si Viñales semblait très incisif, il a aussi à plusieurs reprises élargi ses trajectoires, perdant à chaque fois de précieuses poignées de dixièmes. Bien qu'irréprochable pour sa part, Quartararo allait commencer à subir les ruades d'une Yamaha soudainement très instable dans la ligne droite de retour, permettant une première fois à Márquez de lui ravir la place de leader dans le 11e tour. Au tour suivant, cependant, le Français reprenait l'avantage en profitant d'une excursion de son rival hors piste au virage 2. Deux incidents qui permettaient à Viñales de recoller à nouveau au binôme de tête, alors que Dovizioso perdait peu à peu le contact.

 

À la mi-course, Quartararo emmenait dans sa roue Márquez et Viñales, trio de tête désormais nettement formé alors que les pilotes Ducati semblaient devoir se contenter de la bagarre pour les places d'accessit. Dans le 15e tour Viñales a réussi à prendre l'avantage sur Márquez et, poursuivant son effort, il a bondi à la place de leader dans le tour suivant. Vaincu par le pilote de Roses, Quartararo l'était aussi dans la foulée par Márquez qui, très vite, s'est efforcé de revenir dans la roue du nouveau leader. Et la stratégie du pilote Honda a payé, puisqu'à neuf tours de l'arrivée il était aux premières loges pour s'emparer des commandes lorsque Viñales a manqué son passage dans le virage 1. Seulement, le pilote Yamaha réaffirmait son aisance quelques instants plus tard et repassait en tête une nouvelle fois.

 

Cette fois, ce fut la bonne pour Maverick Viñales, qui a enfin réussi à se détacher du leader du championnat dans les derniers tours. Plus rapide que Márquez, il a fait parler sa supériorité sur la fin de course pour terminer avec 4"8 d'avance et signer ainsi sa première victoire, et la première de Yamaha, cette saison. Le pilote Honda, lui, se félicitait d'avoir atteint son objectif, monter sur le podium, en ayant fait le choix le plus malin pour lui, celui d'un pneu soft qui lui a permis de se mêler à la bagarre dès le départ. Quant à Fabio Quartararo, bien que détaché dans les derniers tours, il signe son deuxième podium consécutif, visiblement touché physiquement par une course durant laquelle il a assurément tenu la dragée haute à des habitués de la première marche.

Dovizioso 4e, Rossi au sol

En bagarre dans le second groupe durant la dernière partie de la course, Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci et Joan Mir n'ont pas ménagé non plus leurs attaques. Déjà dépassé par son coéquipier quatre tours plus tôt, Dovizioso a vu Mir prendre l'avantage dans le 19e tour, le reléguant momentanément à la sixième place. Une erreur de Petrucci peu après changeait cependant la hiérarchie dans ce groupe, permettant à Mir de remonter à la quatrième place, devant Dovizioso. Le pilote Suzuki n'avait toutefois pas partie gagnée et les deux Ducati ont réussi à reprendre l'avantage à cinq tours de l'arrivée.

Dans les derniers tours, Morbidelli les a rejoints, ayant pour sa part semé Cal Crutchlow après une erreur du pilote anglais dans le virage 1. Celui-ci, qui avait perdu quatre places dans le premier tour avant de partir en chasse d'un top 5, a toutefois réussi à récupérer une place en profitant cette fois de la perte de temps de Mir dans les derniers tours, visiblement à la limite de ses pneus et contraint de sortir de piste au virage 2.

C'est finalement à Dovizioso qu'est revenue la quatrième place, alors que Morbidelli a réussi à arracher la cinquième à Petrucci dans la chicane de fin à l'arrivée de la course. Crutchlow en termine septième, devant Mir. Plus loin, Jack Miller obtient la neuvième place devant Andrea Iannone, tandis que la première KTM à l'arrivée est celle de Pol Espargaró, pourtant blessé, et qui se classe 11e. Johann Zarco avait visiblement le potentiel pour battre son coéquipier, mais il a été contraint d'abandonner au stand alors qu'il se trouvait dans le top 10.

Autre abandon de taille, celui de Valentino Rossi et Takaaki Nakagami, qui se sont accrochés au virage 8 dans le sixième tour alors qu'ils étaient en bagarre pour la 11e place. Le pilote japonais a été transporté au centre médical, mais s'en sort sans blessure.

Netherlands GP des Pays-Bas - Course

P.   # Pilote Moto Écart Abandon
1   12 Spain Maverick Viñales Yamaha    
2   93 Spain Marc Márquez Honda 4.854  
3   20 France Fabio Quartararo Yamaha 9.738  
4   4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 14.147  
5   21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 14.467  
6   9 Italy Danilo Petrucci Ducati 14.794  
7   35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 18.361  
8   36 Spain Joan Mir Suzuki 24.268  
9   43 Australia Jack Miller Ducati 26.496  
10   29 Italy Andrea Iannone Aprilia 26.997  
11   44 Spain Pol Espargaró KTM 28.732  
12   41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 34.095  
13   88 Portugal Miguel Oliveira KTM 34.181  
14   63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 34.249  
15   55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 34.494  
16   53 Spain Tito Rabat Ducati 48.357  
17   17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 1 Lap  
  dnf 5 France Johann Zarco KTM   Abandon
  dnf 30 Japan Takaaki Nakagami Honda   Abandon
  dnf 46 Italy Valentino Rossi Yamaha   Abandon
  dnf 42 Spain Álex Rins Suzuki   Abandon

partages
commentaires
LIVE MotoGP - Le Grand Prix des Pays-Bas en direct

Article précédent

LIVE MotoGP - Le Grand Prix des Pays-Bas en direct

Article suivant

Quartararo a douté de pouvoir aller au bout de la course

Quartararo a douté de pouvoir aller au bout de la course
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021